POUR LA VERITABLE LIBERTE

ALLAH AL WATAN AL MALIK

  • Accueil
  • > Archives pour février 2011

26 février, 2011

SM le Roi lance l’opération de délocalisation des installations militaires de la ville de Marrakech, d’un coût global de 3,05 milliards de DH Marrakech- SM le Roi Mohammed VI, Chef suprême et Chef d’état-major général des Forces Armées Royales (FAR), que Dieu L’assiste, a lancé, vendredi à la Base Ecoles des Forces Royales Air à Marrakech (BEFRA), l’opération de délocalisation des installations militaires de la ville, d’un investissement global de 3,05 milliards de dirhams (MMDH).

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 0:52


blog a encourager http://alesiblogguer.wordpress.com   

124.jpg

SM le Roi lance l’opération de délocalisation des installations militaires de la ville de Marrakech, d’un coût global de 3,05 milliards de DH
Marrakech- SM le Roi Mohammed VI, Chef suprême et Chef d’état-major général des Forces Armées Royales (FAR), que Dieu L’assiste, a lancé, vendredi à la Base Ecoles des Forces Royales Air à Marrakech (BEFRA), l’opération de délocalisation des installations militaires de la ville, d’un investissement global de 3,05 milliards de dirhams (MMDH).

- Le Souverain lance les travaux de construction d’un hôpital militaire pour un budget de 450 MDH.

- Le projet de délocalisation permettra de libérer près de 560 ha destinés à accueillir trois nouveaux pôles urbains dont le développement nécessitera 11 MMDH.

- SM le Roi préside la cérémonie de signature de la convention relative à l’aménagement du pôle urbain d’El Azzouzia.
smleroildelocalisationmilitairem3.jpg
Ce programme consiste en la cession d’un terrain de 270 ha à la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG) pour un coût global de 2,65 MMDH. En contrepartie de la valeur foncière, la CDG prend en charge le coût de réalisation de l’hôpital militaire de Marrakech (450 MDH) et la mise à niveau des écoles militaires de Benguerir (958 MDH), ainsi que le financement via l’Agence de Logements et Equipements militaires (ALEM), de l’opération de déplacement des casernements du camp Youssef Ibn Tachfine (1,64 MMDH).
Le projet de délocalisation, qui permettra de libérer d’importantes parcelles de terrain situées au centre de la ville de Marrakech, porte essentiellement sur le transfert des infrastructures militaires et le recasement de quelque 3.800 ménages bidonvillois occupant le camp Youssef Ibn Tachfine, dont l’assiette foncière est étendue sur 270 ha appartenant à l’ALEM.
SM le Roi a procédé également au lancement des travaux de construction du nouvel hôpital militaire de Marrakech qui s’inscrit dans le cadre de cette opération de délocalisation. D’un investissement total de 450 millions DH, cette nouvelle structure hospitalière (12 ha) sera réalisée sur 36 mois et disposera de 207 lits, d’un plateau médico-technique, de services de soins et d’hospitalisation, de services techniques et d’autres dépendances.
Le projet de délocalisation des installations militaires ouvre la voie au développement de trois zones urbaines d’une surface globale de près de 560 hectares à Marrakech. Il s’agit du camp Youssef Ibn Tachfine (270 ha) qui sera valorisé par la CDG, le terrain de BEFRA (90 ha) dont la valorisation est confiée à l’ALEM et le terrain d’El Azzouzia qui sera développé dans le cadre d’un partenariat entre la CDG et l’ALEM.
Ces trois pôles urbains qui mobiliseront un investissement de près de 11 milliards de DH sur une durée de 6 ans seront dotés de tous les équipements nécessaires et abriteront près de 27.000 unités d’habitat, dont 18.000 logements sociaux.
Par la même occasion, le Souverain a pris connaissance du projet d’aménagement du pôle urbain El Azzouzia, initié dans le cadre de ce programme et qui sera développé pour une enveloppe budgétaire totale de 5 milliards de DH, dont 1,5 milliard consacré aux travaux d’aménagement et au recasement.
Illustrant la Haute sollicitude dont Sa Majesté le Roi entoure les membres des FAR pour améliorer leurs conditions économiques et sociales, le pôle urbain El Azzouzia permettra notamment le recasement de 3.800 ménages bidonvillois.
Par la suite, SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a présidé la cérémonie de signature de la convention relative à la réalisation du pôle urbain Al Azzouzia.
Cette convention a été signée par MM. Taieb Cherqaoui, ministre de l’Intérieur, Salaheddine Mezouar, ministre de l’Economie et des Finances, Ahmed Taoufiq Hjira, ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement de l’espace, Abdellatif Loudiyi, ministre délégué chargé de l’Administration de la Défense nationale, Mohamed Mhidia, wali de la région de Marrakech-Tensift-El Haouz, gouverneur de la préfecture de Marrakech.
Elle a également été signée par Mme Fatima Zohra Mansouri, présidente du Conseil de la ville de Marrakech, M. Anass Alami, Directeur général de la CDG, et M. Ahmed Tahour, directeur général de l’ALEM.

pour information

site journaux tunisiens

http://www.journaux.ma/tunisie

sites  journaux egyptiens

http://www.ahram.org.eg/

http://www.akhbarelyom.org.eg/

 http://www.alwafd.org/

http://www.algomhuriah.net
http://www.wataninet.com/
http://www.alosboa.com/

http://www.egypttoday.com/

____________________________

pour les chercheurs theme ecrits sur la musique
http://www.4shared.com/dir/rbhiyY9L/sharing.html

____________________________

Pour vous relaxer

http://forcemajeure.com/

http://musiques-de-relaxation.forcemajeure.com/index.php?op=edito

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/les-revolutions-arabes/20110223.OBS8546/heure-par-heure-la-revolte-des-peuples-arabes-du-19-au-22-fevrier.htm

http://www.pianobleu.com/annuaire_radios_musique.htm

SM le Roi, Amir Al Mouminine, accomplit la prière du vendredi à la Mosquée Bab Doukkala à Marrakech Marrakech- SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, a accompli la prière du vendredi à la Mosquée Bab Doukkala à Marrakech.

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 0:35

blog a encourager http://alesiblogguer.wordpress.com   

124.jpg

SM le Roi, Amir Al Mouminine, accomplit la prière du vendredi à la Mosquée Bab Doukkala à Marrakech
Marrakech- SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, a accompli la prière du vendredi à la Mosquée Bab Doukkala à Marrakech.
smleroiprierem1.jpg
Dans son prêche, l’imam a rappelé que l’infinie Omnipotence de Dieu, à travers la création de l’homme, apparait au travers la double nature qui lui a été conférée, à savoir qu’il a été façonné d’argile, dont le souffle divin lui a donné vie, d’où sa double propension à s’adonner tant au bien qu’au mal.
L’infinie mansuétude de Dieu Lui a cependant conféré une capacité de discernement qui lui permet de prendre toute la mesure de ses actes, en sachant pertinemment que le cheminement sur la voie de la Guidance est synonyme de salut, alors que les chemins tortueux du péché ne conduisent qu’à la perdition.
Il a cité à ce propos le hadith du Prophète Sidna Mohamed, prière et bénédiction de Dieu soient sur lui, qui mentionne trois torts cardinaux à éviter et trois autres vertus qui sont la clé du salut.
Les premiers consistent en le penchant vers la cupidité, la domination des passions, le narcissisme et le sentiment de suffisance de soi.
Quant aux vertus essentielles recommandées, il s’agit de la crainte de Dieu, dans le secret et l’apparence, la modération dans l’aisance ou la parcimonie, et l’attitude juste, que ce soit sous l’empire de la colère ou dans la sérénité.
La première cause de la perdition, a expliqué l’Imam, consiste en la cupidité qui signifie l’engouement excessif pour l’accaparement des biens et l’attachement extrême à la thésaurisation, qui a pour effet de priver les démunis et les nécessiteux. Il en découle, a-t-il poursuivi, des conséquences extrêmement graves pour les relations sociales avec tout ce qui s’ensuit comme injustice et dislocation des liens au sein du corps social.
L’Imam a évoqué comme deuxième péché majeur, l’attachement aux passions, qui aliènent la volonté de l’être humain et le rendent dépendant des mauvais penchants, citant des versets coraniques qui promettent les pires châtiments à ceux qui se laissent asservir par leurs passions au point de les hisser en « idole ».
Il a ensuite averti contre la propension à se laisser aveugler par la vanité qui est un mal mortel pour l’âme, la détournant de l’obligation de glorifier Dieu pour les grâces qu’Il a accordées, au lieu de s’en attribuer les mérites par égoïsme et arrogance.
Evoquant les trois vertus cardinales recommandées par le hadith, l’Imam a cité au premier chef la crainte révérencieuse de Dieu, en toute situation, surtout dans l’intimidé car une telle attitude ne saurait être entachée d’hypocrisie ou de souci de l’apparat vis-à-vis d’autrui.
Pour ce qui est de la modération dans la dépense, l’Imam a évoqué des versets du Saint Coran qui louent l’attitude des fidèles qui évitent aussi bien la prodigalité que l’avarice dans la disposition de leurs biens, leur but ultime étant de vouer leur richesse à des fins qui leur valent la bénédiction divine.
Enfin, l’Imam a insisté sur la troisième vertu, en l’occurrence l’observance d’une attitude justice envers autrui en toute situation, en sachant garder raison même sous l’emprise de la colère. Cela signifie pour tout un chacun de se comporter conformément à la justice, qualité qui s’acquiert à travers l’éducation au respect des lois et la bonne moralité, d’autant plus que la prévalence de la justice est un moyen propre à consolider les liens sociaux et à faire régner la concorde et l’harmonie dans la société.
L’Imam a souligné que parmi les bienfaits divins prodigués au Maroc est que sa destinée est confiée à Imarat Al Mouminine qui s’attache constamment à promouvoir l’éducation à la justice globale, vouée à rendre justice à tous les citoyens selon des procédures aisées. L’institution d’Imarat Al Mouminine veille ainsi à ce que la justice soit rendue en référence aux commandements divins en étant exempte de complaisance vis-à-vis de qui que ce soit.
A la fin de son prêche, l’Imam a élevé les prières à Dieu pour accorder soutien et assistance à SM le Roi, Amir Al Mouminine, protecteur du culte et de la religion, qui n’a de cesse d’œuvrer pour le bien de son peuple fidèle, préserver le Souverain et Le combler en la personne de SAR le Prince Hériter Moulay El Hassan, de SAR le Prince Moulay Rachid et de l’ensemble des membres de l’illustre famille royale.
Puisse Dieu avoir en sa sainte miséricorde feu SM Mohammed V et feu SM Hassan II et de les accueillir dans son paradis, a conclu l’imam.

25 février, 2011

La proposition marocaine d’autonomie, « conforme » au droit international (Expert)

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 10:06

blog a encourager http://alesiblogguer.wordpress.com   

124.jpg  

La proposition marocaine d’autonomie, « conforme » au droit international (Expert)

Rabat- La proposition marocaine d’autonomie au Sahara est « conforme » aux normes du droit international, a affirmé, jeudi à Rabat, le Directeur du Département des études arabes et islamiques à l’Université corcasdelegationinternati.gifComplutense de Madrid, M. Juan Marccos.

« Après l’étude scientifique réalisée sur la proposition marocaine, nous avons conclu que le projet d’autonomie est conforme aux normes du Droit international », a indiqué M. Marccos, dans une déclaration à la presse, à l’issue de ses entretiens avec le Président du Conseil Royal Consultatif des Affaires Sahariennes (CORCAS), M. Khalihenna Ould Errachid.

M. Marccos, membre d’une délégation d’experts en droit international en visite de travail au Maroc, a souligné que l’initiative d’autonomie proposée par le Royaume constitue la « meilleure solution » pour le règlement de la question du Sahara.

Ces experts et chercheurs, qui représentent des universités et des centres de recherche en Argentine, Belgique, Canada, France, Suisse et Espagne, ont récemment pris part à Dakhla au séminaire sur « la dimension de démocratie et des droits de l’Homme dans l’initiative marocaine pour la négociation d’un statut d’autonomie pour la région du Sahara ».

22 février, 2011

Texte intégral du discours de SM le Roi à l’occasion de la cérémonie d »installation du Conseil Economique et Social–SM le Roi préside à Casablanca la cérémonie d’installation du Conseil économique et social–SM le Roi appelle le CES à élaborer une nouvelle charte sociale, fondée sur des partenariats contractuels majeurs–

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 11:15

http://alesiblogguer.wordpress.com 

124.jpg  
Texte intégral du discours de SM le Roi à l’occasion de la cérémonie d »installation du Conseil Economique et Social

Casablanca- Voici le texte intégral du discours prononcé par SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, lors de la cérémonie d’installation du Conseil Economique et Social (CES), lundi au Palais royal à Casablanca :

« Louange à Dieu,

Prière et salut sur le Prophète, Sa famille et Ses compagnons,

Mesdames et Messieurs,

En installant le Conseil Economique et Social, Nous donnons une forte impulsion à la dynamique réformatrice que Nous avons enclenchée dès que Nous est échue la mission d’assurer la conduite de Notre peuple fidèle. Ce faisant, Nous avons constamment veillé à ce que la construction d’une démocratie effective aille de pair et en concomitance avec le développement humain durable.

Si Nous donnons le coup d’envoi de ce Conseil aujourd’hui, c’est parce que Nous nous sommes constamment refusé à céder à la démagogie et à l’improvisation dans Notre action visant à consolider notre modèle singulier de démocratie et de développement. Sachant que chaque chose doit intervenir en son temps, il a fallu prendre le temps nécessaire pour faire murir le processus ayant conduit opportunément à la mise en place de ce Conseil qui a vocation à être une institution de bonne gouvernance en matière de développement.

C’est dire que Nous ne sommes nullement disposé à laisser ce Conseil se muer en une sorte de troisième Chambre. Nous entendons, au contraire, qu’il soit un nouvel et large espace, apte à conforter ce qu’offre l’Etat des institutions en termes de structures et d’instances de dialogue constructif, d’expression responsable et de réactivité positive aux aspirations des diverses catégories sociales et des différentes générations.

Ainsi se trouve concrètement réaffirmée la démarche que Nous suivons résolument pour associer les forces vives de la nation à Notre quête de réponses collectives innovantes aux grandes questions de développement qui retiennent toute Notre attention.

En nous nous félicitant de la composition pluraliste du Conseil qui réunit en son sein acteurs socio-économiques, tissu associatif et compétences scientifiques et intellectuelles, Nous affirmons que Nous tenons pour égaux tous les membres de cette institution.

Nous avons décidé de nommer M. Chakib Benmoussa, Président du Conseil, et M. Driss Guerraoui, Secrétaire général, et ce, au regard de leur compétence, leur impartialité et leur savoir-faire. Nous attendons de toutes les composantes du Conseil qu’elles se fédèrent et s’intègrent dans une action collective, plaçant les intérêts supérieurs de la nation au dessus de toute autre considération.

Si le Conseil a compétence pour présenter au gouvernement ou au parlement des avis consultatifs et des études prospectives de nature à renforcer et à enrichir leurs actions respectives, Nous ne manquerons pas de les inviter, l’un et l’autre, à requérir son avis, le cas échéant, concernant les questions économiques et sociales, auxquelles Nous sommes d’autant plus attentif qu’elles sont au coeur des droits et de la dignité de l’Homme, et représentent le pilier de la justice sociale.

Il vous appartient de veiller avec la plus haute attention à l’élaboration d’une nouvelle charte sociale, fondée sur des partenariats contractuels majeurs, propres à créer un environnement sain pour gagner les paris liés à la modernisation de l’économie, au renforcement de sa compétitivité et à la dynamisation de l’investissement productif.

Il vous incombe aussi d’impulser l’adhésion de chacun à l’effort engagé pour assurer le développement à une cadence accélérée, en vue de réaliser une juste répartition de ses fruits, dans le cadre de l’équité sociale et de la solidarité nationale.

Etant donné que la formation est inscrite au coeur des attributions du Conseil, Nous attendons de vous que vous proposiez des solutions efficientes à la problématique de la qualification des ressources humaines. Celles-ci doivent, en effet, disposer d’une formation professionnelle et d’un enseignement technique leur permettant d’accéder au marché de l’emploi et de satisfaire aux exigences des stratégies sectorielles et des chantiers structurants du pays.

Notre but ultime est d’assurer les conditions d’une vie digne à tous les Marocains, surtout aux plus démunis, et de réaliser un développement global permettant de créer des emplois productifs, notamment au profit de la jeunesse que Nous plaçons au coeur de Notre politique de développement.

Mesdames, Messieurs,

Notre volonté est inébranlable d’aller de l’avant dans la concrétisation du modèle marocain, dont Nous réaffirmons le caractère irréversible. D’ailleurs, Nous ne nous contenterons pas d’en préserver les acquis, mais Nous entendons plutôt le consolider par de nouvelles réformes, et ce, dans le cadre d’une profonde symbiose et d’une totale synergie entre Nous-même et toutes les composantes de Notre peuple fidèle.

Avec la même volonté, Nous sommes attaché à la poursuite de la réalisation des réformes structurantes, suivant une feuille de route dotée d’une vision et d’objectifs clairement définis, et fondée sur l’étroite symbiose entre le Trône et le peuple. Notre but ultime est d’assurer à tous les Marocains les conditions propices à l’exercice d’une citoyenneté digne, dans le cadre d’un Maroc avancé, solidaire et jouissant de son unité et de sa souveraineté pleines et entières.

Wassalamou alaikoum warahmatoullahi wabarakatouh ».

 

 

SM le Roi préside à Casablanca la cérémonie d’installation du Conseil économique et social

Casablanca- SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, accompagné de SAR le Prince Moulay Rachid, a présidé, lundi au Palais royal à Casablanca, la cérémonie d’installation du Conseil économique et social (CES).

Texte intégral du discours de SM le Roi à l'occasion de la cérémonie d''installation du Conseil Economique et Social--SM le Roi préside à Casablanca la cérémonie d'installation du Conseil économique et social--SM le Roi appelle le CES à élaborer une nouvelle charte sociale, fondée sur des partenariats contractuels majeurs-- dans Liens SM-1-M

A cette occasion, SM le Roi a prononcé un discours dans lequel le Souverain a souligné que l’installation du CES dénote « la forte impulsion » que le Souverain s’attache à imprimer à la dynamique réformatrice enclenchée depuis son accession au Trône.« Nous avons constamment veillé à ce que la construction d’une démocratie effective aille de pair et en concomitance avec le développement humain durable », a affirmé le Souverain.« Si Nous donnons le coup d’envoi de ce Conseil aujourd’hui, c’est parce que Nous nous sommes constamment refusé à céder à la démagogie et à l’improvisation dans Notre action visant à consolider notre modèle singulier de démocratie et de développement », a ajouté SM le Roi. Par la suite, le Souverain a été salué par M. Chakib Benmoussa, président du Conseil, M. Driss Guerraoui, secrétaire général du CES, ainsi que par les membres du conseil au nombre de cent.SM le Roi a ensuite posé pour une photo-souvenir avec les membres du conseil.

Ont pris part à cette cérémonie, le Premier ministre, les conseillers du Souverain, les présidents des deux Chambres du Parlement, les présidents de la Cour suprême et du Conseil constitutionnel, les Hauts commissaires, les chefs des partis politiques, les représentants des syndicats et d’autres personnalités.

SM le Roi appelle le CES à élaborer une nouvelle charte sociale, fondée sur des partenariats contractuels majeurs

Casablanca- SM le Roi Mohammed VI, que Dieu l’Assiste, a appelé le Conseil économique et social (CES) à « veiller avec la plus haute attention à l’élaboration d’une nouvelle charte sociale, fondée sur des partenariats contractuels majeurs ».

Dans un discours prononcé, lundi à Casablanca, lors de la cérémonie d’installation du CES, SM le Roi a affirmé que ces partenariats contractuels majeurs sont « propres à créer un environnement sain pour gagner les paris liés à la modernisation de l’économie, au renforcement de sa compétitivité et à la dynamisation de l’investissement productif », outre l’implication de tout un chacun à « l’effort engagé pour assurer le développement à une cadence accélérée, en vue de réaliser une juste répartition de ses fruits, dans le cadre de l’équité sociale et de la solidarité nationale ».« Etant donné que la formation est inscrite au coeur des attributions du Conseil », SM le Roi a dit attendre des membres CES qu’ils proposent « des solutions efficientes à la problématique de la qualification des ressources humaines », précisant que celles-ci doivent « disposer d’une formation professionnelle et d’un enseignement technique leur permettant d’accéder au marché de l’emploi et de satisfaire aux exigences des stratégies sectorielles et des chantiers structurants du pays ».

Le Souverain a souligné que le but ultime recherché à ce propos est « d’assurer les conditions d’une vie digne à tous les Marocains, surtout aux plus démunis, et de réaliser un développement global permettant de créer des emplois productifs, notamment au profit de la jeunesse que Nous plaçons au coeur de Notre politique de développement ».

SM le Roi a réaffirmé Sa volonté inébranlable « d’aller de l’avant dans la concrétisation du modèle marocain, dont Nous réaffirmons le caractère irréversible », ajoutant que « Nous ne nous contenterons pas d’en préserver les acquis, mais Nous entendons plutôt le consolider par de nouvelles réformes, et ce, dans le cadre d’une profonde symbiose et d’une totale synergie entre Nous-même et toutes les composantes de Notre peuple fidèle ».

SM le Roi s’est dit tout aussi attaché à « la poursuite de la réalisation des réformes structurantes, suivant une feuille de route dotée d’une vision et d’objectifs clairement définis, et fondée sur l’étroite symbiose entre le Trône et le peuple. Notre but ultime est d’assurer à tous les Marocains les conditions propices à l’exercice d’une citoyenneté digne, dans le cadre d’un Maroc avancé, solidaire et jouissant de son unité et de sa souveraineté pleines et entières ».

_________________________ 

pour information

site journaux tunisiens

http://www.journaux.ma/tunisie

sites  journaux egyptiens

http://www.ahram.org.eg/

http://www.akhbarelyom.org.eg/

 http://www.alwafd.org/

http://www.algomhuriah.net
http://www.wataninet.com/
http://www.alosboa.com/

http://www.egypttoday.com/

____________________________

pour les chercheurs theme ecrits sur la musique
http://www.4shared.com/dir/rbhiyY9L/sharing.html

____________________________

Pour vous relaxer

http://forcemajeure.com/

http://musiques-de-relaxation.forcemajeure.com/index.php?op=edito

SM le Roi nomme M. Chakib Benmoussa, président du Conseil Economique et Social et Driss Guerraoui secrétaire général du Conseil

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 11:15
124.jpg  

 blog a encourager/ http://alesiblogguer.wordpress.com 

SM le Roi nomme M. Chakib Benmoussa, président du Conseil Economique et Social et Driss Guerraoui secrétaire général du Conseil

Casablanca- SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, accompagné de SAR le Prince Moulay Rachid, a nommé, lundi au Palais Royal de Casablanca, MM. Chakib Benmoussa, président du Conseil Economique et Social (CES) et Driss Guerraoui, secrétaire général du Conseil.

chakibbenmoussa.jpg

Chakib Benmoussa
Naissance 1958
Fès, Maroc
Nationalité  Marocain
Profession(s) Homme politique marocain. Ministre de l’Intérieur.

Chakib Benmoussa (né en 1958 à Fès, Maroc). Il est nommé président du Conseil économique et social (Maroc) (CES) par le roi Mohammed VI.

 Biographie
Études

Après le lycée il s’envole pour les classes préparatoires à Nancy en France ou il rencontra Saïd Ibrahimi. Il intégre ensuite l’École polytechnique de Paris (1979) et de l’École nationale des ponts et chaussées de Paris (1981). Il obtient ensuite un DESS de l’ISCAE et un  » Master of Science  » du Massachusetts Institute of Technology (MIT).

 Vie familiale[modifier]Chakib Benmoussa est marié et père de deux enfants.

 Fonctions occupées[modifier]Chakib Benmoussa a évolué dans plusieurs fonctions.

De 1981 à 1983, il est assistant de recherche au laboratoire d’hydrodynamique (MIT).

Puis, il est responsable de la division Méthodes de Gestion à la Direction des routes jusqu’en 1985, date à laquelle il devient ingénieur consultant au bureau d’étude  » Conseil Ingénierie et développement  » avant d’être nommé directeur de la planification et des études au ministère de l’Équipement jusqu’en 1987.

De 1989 à 1995, il est nommé directeur des routes et de la circulation routière au ministère de l’Équipement. Puis, il sera de 1995 à 1998, le secrétaire général du Département du Premier ministre.

Il deviendra également le président-délégué de SONASID, et le président de Tanger Free Zone de 1998 à 2000.

Chakib Benmoussa est depuis 2000 membre du comité exécutif du groupe ONA et administrateur directeur général du groupe Brasseries du Maroc.

Enfin, le 11 décembre 2002, il est nommé Wali, secrétaire général du ministère de l’Intérieur.

Puis, suite à un remaniement, il devient ministre de l’Intérieur en remplacement de El Mostapha Sahel[1].

Le 15 octobre 2007, il garde son poste de ministre de l’Intérieur jusqu’au 4 janvier 2010, il a été remplacé par Taïeb Cherkaoui.

Le 21 février 2011, il est nommé président du Conseil économique et social (Maroc) (CES) avec Driss Guerraoui secrétaire général du conseil.

 Familles
La sœur de Benmoussa est mariée à Mohamed Hassad, wali de la région Tanger-Tétouan.

 Bibliographie
 Les 50 personnalités qui font le Maroc : Chakib Benmoussa. 51 ans, ministre de l’Intérieur », Jeune Afrique, no 2545-2546, du 18 au 31 octobre 2009, p. 38

biographie MR DRISS GUERRAOUI

drissguerraoui2004.jpg

 M. Driss Guerraoui, que SM le Roi Mohammed VI a nommé lundi secrétaire général du Conseil économique et social (CES), est un économiste expert des questions sociales.M. Guerraoui, qui occupe le poste de conseiller à la primature chargé des affaires sociales, est membre du conseil d’administration du Conseil international de l’action sociale dont il est président de la région MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord).Il est également membre du comité scientifique du Centre de recherche Jacques Berque et ancien membre du Conseil national de la jeunesse et de l’avenir

 

21 février, 2011

Agadir – SAR La Princesse Lalla Hasna a présidé, lundi, l’inauguration du Village d’Enfants SOS d’Agadir, d’une capacité d’accueil de 112 enfants

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 14:24

SAR La Princesse Lalla Hasna inaugure le Village d’Enfants SOS d’Agadir

 124.jpg

 blog a encourager http://alesiblogguer.wordpress.com 

Agadir – SAR La Princesse Lalla Hasna a présidé, lundi, l’inauguration du Village d’Enfants SOS d’Agadir, d’une capacité d’accueil de 112 enfants.

sarlallahasnavillageg1.jpg 

Situé au cœur de la ville, ce village, le 5ème du genre au niveau national, est composé notamment de 14 maisons familiales, d’ateliers éducatifs et de bâtiments administratifs.

Cet établissement a pour objectif d’assurer à l’enfant une vie de famille, un encadrement pédagogique et une éducation lui permettant de développer sa personnalité et tout son potentiel.

Ce projet dont le coût global est de 10 millions de dirhams a été financé grâce au soutien de la Fondation Mohamed V pour la Solidarité à hauteur de 6 millions de dirhams, de la Fondation du Sud pour 3 MDH et de SOS Villages d’Enfants International avec 1 MDH.

SAR la Princesse Lalla Hasna a remis à cette occasion des certificats de reconnaissance attribués par la Fédération internationale des Associations SOS villages d’enfants au Président de l’Association marocaine des villages d’enfants SOS, Amine Demnati, et à la présidente déléguée de l’Association, Fatima Hassar.

Elle a ensuite suivi des spectacles de chants et de danse présentés par les enfants du village avant d’effectuer une visite à une maison familiale et à des ateliers éducatifs relevant de cette structure.

S’exprimant lors de la cérémonie d’inauguration, M. Demnati a indiqué que ce projet qui vient renforcer les réalisations de l’Association marocaine des Villages d’enfants SOS, constitue un acquis important du fait qu’il est « un village intégré en mesure de répondre à toutes nos attentes dans le cadre de la mission première de l’Association qui consiste à prendre en charge un nombre d’enfants privés de soutien familial ».

« La réalisation de ce projet en milieu urbain permet aux enfants de recevoir une formation et une éducation dans un espace ouvert sur son environnement, ce qui facilite leur intégration sociale et leur pleine épanouissement », a-t-il ajouté.

M. Demnati a poursuivi que l’Association continuera à Âœuvrer, sous la présidence d’honneur de SAR La Princesse Lalla Hasna, en vue de consolider ses acquis à travers l’augmentation de la capacité d’accueil pour atteindre 3400 bénéficiaires en 2016 et le taux de financement propre à 50 pc contre 35 pc actuellement.

Pour sa part, le Directeur régional SOS village d’enfants Afrique du Nord et Moyen Orient, Rachel Bourget, a indiqué que l’inauguration de cette nouvelle structure porte à 509 le nombre de ces villages à travers le monde, soit un million d’enfants bénéficiaires d’un foyer où ils peuvent grandir, aller à l’école et avoir une chance d’être un acteur de la société.

Il a salué, à cette occasion, « le dynamisme et l’engagement  » de l’Association marocaine qui est, selon lui, « un modèle dans toute la région Afrique du Nord et Moyen Orient ».

Placée sous la présidence d’honneur de SAR la Princesse Lalla Hasna, l’Association marocaine des Villages d’enfants SOS est membre de la Fédération internationale des Villages d’enfants SOS. Le nombre de bénéficiaires pris en charge atteint aujourd’hui 1800 enfants auxquels l’Association assure une prise en charge de même qu’elle apporte le soutien à des familles en situation précaire.

 

SM le Roi lance les travaux de construction de l’autoroute de contournement Rabat-Salé, d’un coût global de 2,8 MMDH

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 0:25

 blog a encourager http://alesiblogguer.wordpress.com 

124.jpg  

SM le Roi lance les travaux de construction de l’autoroute de contournement Rabat-Salé, d’un coût global de 2,8 MMDH

Commune d’El Menzeh- SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a procédé, vendredi au niveau de la commune rurale d’El Menzeh (Préfecture de Skhirat-Temara), au lancement des travaux de construction de l’autoroute de contournement Rabat-Salé, d’un coût global de 2,8 milliards de dirhams (MMDH).

sm2m.jpg

L’autoroute de 41 kilomètres de longueur reliera les trois autoroutes Rabat-Tanger, Rabat-Agadir et Rabat-Oujda. Ce projet contribuera à la fluidité de la circulation et répondra au nombre croissant des poids lourds au niveau de cet axe. A cette occasion, des explications ont été fournies au Souverain sur ce projet qui porte sur la construction d’une autoroute de 41 kilomètres de longueur reliant les trois autoroutes Rabat-Tanger, Rabat-Agadir et Rabat-Oujda.

L’autoroute de contournement de Rabat-Salé vient répondre à des besoins de plus en plus pressants en capacités supplémentaires d’écoulement du trafic imposés par la quasi saturation du boulevard périphérique existant, la part importante de véhicules lourds, les prévisions de croissance à la hausse du trafic et la nécessité de desservir correctement les quartiers périphériques et les nouveaux espaces urbanisés.Les retombées économiques du projet sont majeures sur les agglomérations de Rabat et Salé et sur la circulation de transit en termes de gains de temps, de parcours et de coût de transport. L’autoroute qui prendra son origine sur l’autoroute existante Casablanca-Rabat au nord de Aîn Atig, traverse les communes de Skhirat, Ain Atig, Mers El Kheir, Sidi Yahya Zaers, El Menzeh et Oumazza (province de Skhirat-Temara) ainsi que la commune de Shoul et l’arrondissement de Hssaine (province de Sala Al Jadida), desservant par la même occasion les nouvelles agglomérations (Mers El Kheir, Tamesna, El Menzeh).

Elle comprend une bifurcation et cinq échangeurs: bifurcation avec l’autoroute Casablanca-Rabat, échangeur de Tamesna sur la RR403, échangeur de cité jardin sur la RR401, échangeur de Sala Al Jadida, un échangeur sur la rocade externe de Rabat-Salé et un demi échangeur au niveau de Technopolis.

L’autoroute de Contournement de Rabat-Salé franchit l’oued Bouregreg par un ouvrage exceptionnel. Il s’agit d’un pont haubané, de 950 m de longueur et dont les pylônes culmineront à 160 m de hauteur.

La construction de l’autoroute nécessitera la réalisation de deux autres viaducs sur les Oueds Yqem et Akrach, de 38 ouvrages de rétablissements dont 14 passages supérieurs, 16 passages inférieurs, 5 passages véhicules 5×5 m, 2 passages piétons et une passerelle.

L’autoroute, dont l’achèvement des travaux est prévu pour 2013, disposera d’un couple d’aires de services et d’un parking sécurisé destiné à la clientèle des poids lourds.

Financés par la Banque européenne d’investissement (BEI), les travaux de construction de l’autoroute ont été organisés en deux grands lots. Le premier lot concerne les travaux du viaduc sur l’oued Bouregreg et font l’objet d’un contrat d’un montant d’environ 640 millions de dirhams avec le groupement d’entreprises chinoises Covec/MBEC. Le second lot de travaux concerne les travaux principaux de l’ensemble de la section en dehors du pont sur l’Oued Bouregreg.Leur réalisation a été confiée au groupement d’entreprises CWE/Sinohydro pour un montant d’environ 1.652 millions de dirhams. L’autoroute de contournement de Rabat-Salé entre dans le cadre du contrat programme entre l’Etat et la Société nationale des autoroutes du Maroc, signé le 2 juillet 2008 pour la période 2008-2015, sous la présidence de SM Le Roi Mohammed VI. Ce contrat prévoit la réalisation de 384 km de nouvelles liaisons comprenant, outre le contournement de Rabat-Salé, les autoroutes Berrechid-Béni Mellal sur 172 Km dont les travaux ont déjà démarré, El Jadida-Safi sur 140 km et Casablanca-Berrechid par Tit Mellil sur 30,5 km.

map

pour information

site journaux tunisiens

http://www.journaux.ma/tunisie

sites  journaux egyptiens

http://www.ahram.org.eg/

http://www.akhbarelyom.org.eg/

 http://www.alwafd.org/

http://www.algomhuriah.net
http://www.wataninet.com/
http://www.alosboa.com/

http://www.egypttoday.com/

pour les chercheurs theme ecrits sur la musique
http://www.4shared.com/dir/rbhiyY9L/sharing.html

Pour vous relaxer

http://forcemajeure.com/

http://musiques-de-relaxation.forcemajeure.com/index.php?op=edito


 

SAR la Princesse Lalla Hasna préside à Agadir la cérémonie de remise des  » trophées Lalla Hasna pour les plages propres 2010 « 

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 0:25

blog a encourager http://alesiblogguer.wordpress.com 

124.jpg  

 SAR la Princesse Lalla Hasna préside à Agadir la cérémonie de remise des

SAR la Princesse Lalla Hasna préside à Agadir la cérémonie de remise des  » trophées Lalla Hasna pour les plages propres 2010 « 

Agadir – SAR la Princesse Lalla Hasna, présidente de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, a présidé dimanche à Agadir la cérémonie de remise des  » trophées Lalla Hasna pour les plages propres 2010 « .

 

Lors de cet évènement annuel, auquel ont assisté plusieurs membres du gouvernement, des responsables d’entreprises publiques et privées, des élus et des représentants de la société civile, les meilleures initiatives en faveur de la protection du patrimoine balnéaire nationale ont été primées.

SAR la Princesse Lalla Hasna a ainsi remis le Trophée de l’Engagement au Crédit agricole et la commune Urbaine de Larache en récompense aux efforts consentis pour la réhabilitation et le réaménagement de la plage Ras Rmel, à la Fondation ONA et la commune Urbaine de Martil pour l’opération de mise à niveau de la plage « Martil », à l’Office chérifien des phosphates et la commune rurale de Foum El Oued à Laâyoune pour l’important effort consenti pour la réhabilitation de la plage « Foum El Oued » et à Maroc Télécom et la commune urbaine de Tanger en récompense aux actions de rénovation, de propreté et de sensibilisation menées sur la plage Achakar.

Le Trophée de l’Innovation a été remis à l’Agence nationale des ports et l’Association  » Al Badil  » pour la mise en place d’actions innovantes en matière d’éducation à la protection de la nature sur la plage d’Essaouira, à l’Office National de l’Electricité et la commune rurale d’El Oualidia en récompense aux actions écologiques et de sensibilisation sur la plage de Oualidia, et à l’Office National des chemins de fer, la commune urbaine d’Asilah et l’Association  » Achourouk » pour les actions d’animation et d’éducation à l’environnement.

SAR la Princesse Lalla Hasna a enfin attribué le Trophée de l’Initiative à l’Association « Enfance heureuse  » et la commune rurale de Lamaachat pour l’organisation d’activités d’animation et de sensibilisation des estivants sur la plage de « Souiria Lakdima », à l’entreprise Veolia Environnement et l’association  » les petits débrouillards » qui ont conçu des ateliers pédagogiques sur les plages de Tanger Municipal et Sol, à l’Association « SOS villages d’enfants » Maroc, en particulier à Agadir ou l’antenne locale a réalisé des ateliers de sensibilisation, et à Altadis Maroc pour sa contribution à la mise à niveau environnementale de la plage  » les Sablettes »à Mohammedia.

A l’issue d’un spectacle intitulé « Cri de la terre » donné par des enfants de SOS village Agadir, SAR la Princesse Lalla Hasna a visité le stand d’exposition des ateliers d’éducation à l’environnement menés sur le terrain par des associations en partenariat avec des acteurs économiques et des collectivités locales.
L’édition 2010 des Trophées Lalla Hasna « Plages propres » a étendu son action à 57 plages réparties sur le territoire de 36 communes littorales. Cette opération est soutenue par 25 opérateurs publics et privés ainsi que par les collectivités locales concernées.

La cérémonie de remise des trophées a été l’occasion de rappeler notamment que la Fondation internationale pour l’éducation et l’environnement (FEE) a « pu apprécier le travail et le chemin parcouru au Maroc en matière de mise à niveau environnementale des plages: 20 plages ont hissé le pavillon bleu ».

L’inspection de la coordination internationale du programme « Pavillon bleu » relevant de la FEE a souligné, indique-t-on, le positionnement de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement en tant que pionnière à l’échelle des 60 pays membres de cette instance internationale en matière de sensibilisation et d’éducation à l’environnement mises en Âœuvres sur les plages, particulièrement au profit des jeunes.

Grâce à l’accompagnement des départements ministériels, qui progressivement se renforce, se structure et s’institutionnalise d’années en année, la Fondation Mohammed VI et ses partenaires ont pu engager en 2010 des actions pour le renforcement de l’analyse de la qualité des eaux de baignades et du sable, le nettoyage, la sécurité des baigneurs, la couverture sanitaire, l’aménagement et la gestion des plages et la sensibilisation à l’éducation à l’environnement au profit des jeunes.

SM le Roi lance à Ain Aouda le projet intégré d’habitat « Al-Firdaous », d’un coût global de 14 milliards de DH

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 0:20

blog a encourager http://alesiblogguer.wordpress.com 

124.jpg  

article a lire :

http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/j-ai-pense-au-maghreb-et-si-la-89060

SM le Roi lance à Ain Aouda le projet intégré d’habitat « Al-Firdaous », d’un coût global de 14 milliards de DH

Ain Aouda- SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a procédé, vendredi dans la commune urbaine de Aïn Aouda (préfecture de Skhirat -Témara), au lancement du projet intégré d’habitat Al-Firdaous, d’un coût global de 14 milliards de dirhams (MMDH).

Le projet porte sur la construction de 34.460 logements, dont 17.000 unités d’habitat social.« Al Firdaous » contribuera au dynamisme économique et urbain de la capitale et à la résorption du déficit de logement en faveur des catégories sm3m.jpgdéfavorisées.
Prévu en six phases sur une durée de 10 ans, ce projet d’envergure prévoit la réalisation de 34.460 logements, dont 17.000 unités d’habitat social et permettra de générer à terme 12.000 emplois directs et indirects.

L’émergence du nouveau pôle  » Al Firdaous  » contribuera activement au dynamisme économique et urbain de la capitale et à la résorption du déficit de logement en faveur des catégories défavorisées en droite ligne des Hautes orientations royales dans le domaine socio-économique.

Ce projet intégré, qui s’étend sur une superficie totale de 625 ha, concerne en outre la mise en place de 81 équipements collectifs de proximité (28 établissements d’enseignement, 22 équipements sociaux, 10 administrations, 6 centres de santé, 6 mosquées, 5 équipements sportifs, un musée, un théâtre, une bibliothèque et une salle de fêtes).

Les travaux portent aussi sur l’aménagement d’une zone de loisirs (Académie de sports) sur une superficie de 40,5 ha, d’une zone d’équipements hôteliers (4,23 ha) et d’une zone d’animation et de divertissement (7,27 ha), en plus d’espaces verts et de la voirie principale.

Pour la première tranche, il est programmé la construction de 640 unités de logement social (250.000 DH), de 162 villas et de divers équipements de proximité, principalement une école, une crèche, une mosquée et d’autres structures à vocation administrative et commerciale. L’exécution du projet est confiée à la société Immolog (détenue à parts égales par la CDG et le groupe immobilier Addoha).

La conception retenue pour le projet prend en compte les exigences du développement durable en termes de valorisation du potentiel naturel, d’inclusion de l’énergie renouvelable et de choix d’espèces végétales adaptées, tout en favorisant une répartition optimale des équipements publics et une localisation des typologies de logements et des densités pour assurer une grande mixité sociale.

Le futur ensemble urbain sera relié directement à Rabat-Salé à travers la réalisation d’une nouvelle desserte et d’une rocade de contournement à 5 km au nord du projet.

 


 

SAR la Princesse Lalla Amina préside l’ouverture d’une rencontre au profit des présidentsdes associations et centres médico-pédagogiques des personnes en situation de déficience mentale

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 0:19
  
blog a encourager http://alesiblogguer.wordpress.com 

124.jpg  

  
SAR la Princesse Lalla Amina préside l’ouverture d’une rencontre au profit des présidentsdes associations et centres médico-pédagogiques des personnes en situation de déficience mentale

Salé- SAR la Princesse Lalla Amina, présidente de Special Olympics Maroc et membre du Conseil consultatif international de Special Olympics, a présidé, jeudi au centre national Mohammed VI des handicapés à Salé, la cérémonie d’ouverture d’une journée d’étude au profit des présidents des associations et centres médico-pédagogiques des personnes en situation de déficience mentale.

SAR la Princesse Lalla Amina préside l'ouverture d'une rencontre au profit des présidentsdes associations et centres médico-pédagogiques des personnes en situation de déficience mentale dans Liens Lalla_Amina-handicapes-M

 

Dans une allocution à cette occasion, SAR la Princesse Lalla Amina, a indiqué que cette rencontre est une occasion pour les participants d’échanger leurs expériences et d’approfondir le débat sur les nouveautés ayant trait à l’amélioration du programme de travail des associations et des établissements qui œuvrent dans le domaine de l’handicap mental, ainsi qu’au renforcement de la coordination avec les divers acteurs pour activer la plan stratégique du Special Olympics.

SAR la Princesse Lalla Amina a formulé le souhait de voir les travaux de cette journée aboutir à des résultats positifs à même de donner un nouvel élan aux activités du Special Olympics Maroc dans le cadre d’une coopération commune.

SAR la Princesse Lalla Amina a rappelé, à cet égard le saut qualitatif réalisé par Special Olympics Maroc, depuis sa création, dans différents domaines en rapport avec les activités du mouvement Special Olympics, ce qui lui a permis d’occuper une place de choix au niveau de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA) grâce aux efforts constants fournis par les associations et les établissements oeuvrant dans ce domaine.

Au programme de cette journée d’étude, dont la cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence du gouverneur de la préfecture de Salé, M. Alami Zbadi, du directeur national du Special Olympics Maroc, M. Salaheddine Semmar, de la présidente déléguée du Special Olympics Maroc, Mme Fatima Hassar, figurent plusieurs ateliers qui traiteront notamment du programme sanitaire, du suivi des dossiers des sportifs et des familles, du rôle des familles dans le suivi et l’intégration ainsi que des sports du Special Olympics.

Ces ateliers aborderont également le programme du bénévolat et son rôle dans l’accompagnement, la convention internationale des droits des personnes handicapées et les relations entre le Special Olympics Maroc, les associations et établissements.
 

 

12