POUR LA VERITABLE LIBERTE

ALLAH AL WATAN AL MALIK

  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2011

30 septembre, 2011

SM le Roi offre un déjeuner en l’honneur du président français et de Leurs Altesses Royales le Prince Megrin Ben Abdulaziz Al Saoud et le Prince Abdulaziz Ben Abdullah Al Saoud Tanger – SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, accompagné de SAR le Prince Moulay Rachid, a offert, jeudi au palais Marshane à Tanger, un déjeuner en l’honneur du président de la République française, M. Nicolas Sarkozy et de Leurs Altesses Royales le Prince Megrin Ben Abdulaziz Al Saoud et le Prince Abdulaziz Ben Abdullah Al Saoud.

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 1:13
  
124.jpg
  

SM le Roi offre un déjeuner en l'honneur du président français et de Leurs Altesses Royales le Prince Megrin Ben Abdulaziz Al Saoud et le Prince Abdulaziz Ben Abdullah Al Saoud Tanger - SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste, accompagné de SAR le Prince Moulay Rachid, a offert, jeudi au palais Marshane à Tanger, un déjeuner en l'honneur du président de la République française, M. Nicolas Sarkozy et de Leurs Altesses Royales le Prince Megrin Ben Abdulaziz Al Saoud et le Prince Abdulaziz Ben Abdullah Al Saoud. dans Liens

SM le Roi offre un déjeuner en l’honneur du président français et de Leurs Altesses Royales le Prince Megrin Ben Abdulaziz Al Saoud et le Prince Abdulaziz Ben Abdullah Al Saoud Tanger – SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, accompagné de SAR le Prince Moulay Rachid, a offert, jeudi au palais Marshane à Tanger, un déjeuner en l’honneur du président de la République française, M. Nicolas Sarkozy et de Leurs Altesses Royales le Prince Megrin Ben Abdulaziz Al Saoud et le Prince Abdulaziz Ben Abdullah Al Saoud.

SM le Roi, le président Sarkozy et SAR le Prince Megrin Ben Abdulaziz Al Saoud lancent les travaux de la ligne du train à grande vitesse Tanger-Casablanca, d’un coût global de 20 MMDH Tanger – SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, accompagné de SAR le Prince Moulay Rachid, et le président français, Nicolas Sarkozy, et SAR le Prince Megrin Ben Abdulaziz Al Saoud ont donné, jeudi à la gare ferroviaire de Tanger-ville, le coup d’envoi des travaux de réalisation de la ligne de train à grande vitesse (LGV) Tanger-Casablanca, d’un coût global de 20 milliards de dirhams (1,8 milliard d’euros).

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 1:08
  
124.jpg
  

SM le Roi, le président Sarkozy et SAR le Prince Megrin Ben Abdulaziz Al Saoud lancent les travaux de la ligne du train à grande vitesse Tanger-Casablanca, d'un coût global de 20 MMDH Tanger - SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste, accompagné de SAR le Prince Moulay Rachid, et le président français, Nicolas Sarkozy, et SAR le Prince Megrin Ben Abdulaziz Al Saoud ont donné, jeudi à la gare ferroviaire de Tanger-ville, le coup d'envoi des travaux de réalisation de la ligne de train à grande vitesse (LGV) Tanger-Casablanca, d'un coût global de 20 milliards de dirhams (1,8 milliard d'euros). dans Liens
Lors de cette cérémonie, qui s’est déroulée en présence de SAR le Prince Abdulaziz Ben Abdullah Al Saoud, le ministre de l’Equipement et des Transports, M. Karim Ghellab, a présenté un exposé sur l’importance de ce projet structurant qui permettra de renforcer et d’améliorer le système de transport au Maroc et qui s’inscrit dans le cadre de la politique des grands chantiers que connait le Royaume.
smleroilancementtravauxlgvm2.jpg
M. Ghellab a souligné que ce projet, considéré comme une importante étape dans le développement des infrastructures de transport au Maroc, comprend une ligne nouvelle Tanger-Kénitra de 200 km conçue pour une vitesse maximale de 350 km/h et exploitée à une vitesse commerciale de 320 km/h.

Il comprend aussi les équipements ferroviaires à savoir les voies, les systèmes de signalisation et de télécommunications, les installations électriques, l’acquisition des rames à grande vitesse et enfin la construction d’un atelier pour leur entretien à Tanger, a expliqué M. Ghellab. La ligne classique actuelle entre Kénitra et Casablanca sera renforcée de sorte que les trains à grande vitesse desservent les gares de Rabat-Agdal et Casablanca-Voyageurs, a-t-il ajouté.

Le ministre a noté que le projet de LGV Tanger-Casablanca constitue la première étape du schéma directeur des lignes à grande vitesse établi en 2006 et prévoyant la construction de 1.500 km de lignes nouvelles comprenant l’axe « Atlantique » Tanger-Casablanca-Marrakech-Agadir et l’axe « Maghrébin » Rabat-Fès-Oujda.

La LGV Tanger-Casablanca, dont la mise en service est prévue pour décembre 2015, permettra une réduction importante du temps de parcours (Tanger-Rabat en 1h20 au lieu de 3h45 et Tanger-Casablanca en 2h10 au lieu de 4h45), l’accroissement du nombre de passagers sur cet itinéraire de 2 millions par an aujourd’hui à 6 à 8 millions par an au cours des premières années d’exploitation, le rapprochement et la mise en synergie des deux régions les plus dynamiques de l’économie marocaine, le pôle historique de Casablanca-Rabat et le pôle émergent autour de Tanger.

Cette ligne à grande vitesse permettra d’atteindre un taux de rentabilité de 9 pc, d’améliorer le niveau de sécurité routière, d’éviter l’émission de 20.000 tonnes de dioxyde de carbone par an, outre la libération des capacités de la ligne existante pour le trafic ferroviaire de conteneurs entre Casablanca et le port de Tanger-Med.

Ce projet a également le mérite de donner corps aux principaux axes de transport retenus prioritaires par l’Union Européenne pour l’extension du Réseau Trans-Européen de Transport (RTE-T) à son voisinage et actés dans la déclaration de Paris en 2008 à propos de l’Union pour la Méditerranée, a poursuivi le ministre.

Cette cérémonie a été marquée par la projection d’un film sur les caractéristiques techniques de ce projet qui représente un saut qualitatif important et structurant dans l’édifice continu d’un Maroc à la hauteur de ses ambitions et confiant en son avenir.

Grâce à la construction de cette première ligne pour trains à grande vitesse, le Maroc sera le premier pays d’Afrique et du monde arabe à se doter d’un système de transport ferroviaire d’un très haut niveau technologique qui ouvre la voie à des réalisations futures à grande portée.

Partant, l’ONCF intègre le groupe des opérateurs qui offrent quotidiennement dans le monde un service ferroviaire à très grande vitesse. Ce projet, qui vise à augmenter la capacité du réseau ferroviaire et à faire face à la saturation à terme des lignes existantes, est une véritable opportunité pour accompagner le développement du pays et être en phase avec les grands projets nationaux.

Le projet, qui répondra à l’augmentation de la demande du transport ferroviaire des voyageurs sur l’axe Casa-Tanger (+ 70 pc entre 2002 et 2009), permettra d’accompagner le développement du nouveau pôle économique de Tanger-Tétouan, en raccourcissant les distances entre le Nord et le Sud du pays, et de libérer la capacité pour fluidifier le trafic ferroviaire fret sur cet axe (effet d’entrainement du port Tanger-Med).

La réalisation de la LGV nécessitera un budget de 1,8 milliard d’euros, financé par l’Etat marocain à hauteur de 414 millions d’euros, le Fonds Hassan II pour le développement économique et social (86 millions d’euros), la République française (920 millions d’euros), le Fonds Saoudien pour le développement (144 millions d’euros), le Fonds Koweitien pour le développement économique arabe (100 millions d’euros), le Fonds d’Abou Dhabi pour le développement (70 millions d’euros) et le Fonds arabe pour le développement économique et social (66 millions d’euros).

Par la suite, il a été procédé à la signature d’un protocole d’accord préliminaire pour la création d’un institut de formation aux métiers ferroviaires entre l’Office national des chemins de fer (ONCF) et la Société nationale des chemins de fer (SNCF).

Ce protocole a été signé par le directeur général de l’ONCF, M. Mohamed Rabie Khlie et le président, directeur général de la SNCF, M. Guillaume Pepy. Ont assisté à cette cérémonie, le chef du gouvernement, M. Abbas El Fassi, les conseillers de SM le Roi, des membres du gouvernement, des représentants des fonds ayant contribué au financement de ce projet, et d’autres personnalités.

La France est décidée à accompagner politiquement et économiquement le Maroc (M. Sarkozy) Tanger, 29/09/11- La France est décidée à accompagner politiquement et économiquement le Maroc, qui se modernise sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI, a affirmé, jeudi à Tanger, le président de la République française, M. Nicolas Sarkozy.

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 1:05
  
124.jpg
  

La France est décidée à accompagner politiquement et économiquement le Maroc (M. Sarkozy) Tanger, 29/09/11- La France est décidée à accompagner politiquement et économiquement le Maroc, qui se modernise sous l'impulsion de SM le Roi Mohammed VI, a affirmé, jeudi à Tanger, le président de la République française, M. Nicolas Sarkozy. dans Liens

Arrivée à Tanger du président français Nicolas Sarkozy Tanger- Le Président de la République française, M. Nicolas Sarkozy, est arrivé jeudi en début d’après-midi à Tanger, pour une visite de travail au Maroc. A son arrivée à l’aéroport Ibn Batouta, le chef de l’Etat français a été accueilli par SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, qui était accompagné de SAR le Prince Moulay Rachid.

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 1:04
  
124.jpg
  

Arrivée à Tanger du président français Nicolas Sarkozy Tanger- Le Président de la République française, M. Nicolas Sarkozy, est arrivé jeudi en début d'après-midi à Tanger, pour une visite de travail au Maroc. A son arrivée à l'aéroport Ibn Batouta, le chef de l'Etat français a été accueilli par SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste, qui était accompagné de SAR le Prince Moulay Rachid. dans Liens

Anniversaire de SAR la Princesse Lalla Asmaa : action multiforme au service des démunis Rabat – L’anniversaire de SAR la Princesse Lalla Asmaa, que célèbre jeudi la famille royale et, avec elle, l’ensemble du peuple marocain, constitue l’occasion de se remémorer les multiples actions de Son Altesse royale dans le domaine social et son engagement soutenu en faveur des démunis. Au même titre que les membres de l’auguste famille royale, SAR la Princesse Lalla Asmaa s’est imprégnée, dès son jeune âge, des valeurs de patriotisme, d’engagement social et de soutien aux nécessiteux.

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 1:01


124.jpg

  

http://1001poemes.unblog.fr

Anniversaire de SAR la Princesse Lalla Asmaa : action multiforme au service des démunis
Rabat – L’anniversaire de SAR la Princesse Lalla Asmaa, que célèbre jeudi la famille royale et, avec elle, l’ensemble du peuple marocain, constitue l’occasion de se remémorer les multiples actions de Son Altesse royale dans le domaine social et son engagement soutenu en faveur des démunis.
Au même titre que les membres de l’auguste famille royale, SAR la Princesse Lalla Asmaa s’est imprégnée, dès son jeune âge, des valeurs de patriotisme, d’engagement social et de soutien aux nécessiteux.

20090625psarlallaasma.jpg

C’est ainsi que Son Altesse royale s’investit dans des actions à caractère socio-éducatif et culturel et prend part, en sa qualité de Présidente d’honneur de la Fondation Lalla Asmaa pour enfants sourds, à différentes manifestations, apportant à ce titre un précieux soutien aux enfants malentendants dans un souci permanent de veiller à leur bien-être.
Son Altesse Royale préside la cérémonie de fin d’année scolaire de la Fondation Lalla Asmaa, eu égard au rôle important de cette institution qui a été parmi les premières à avoir initié la prise en charge des enfants sourds en leur dispensant un enseignement basé sur le programme du cycle primaire de l’éducation nationale.
Dans ce cadre, SAR la Princesse Lalla Asmaa avait procédé, le 29 juin dernier à l’occasion de la cérémonie de fin d’année scolaire 2010-2011, à la remise de prix aux élèves méritants et des lunettes aux élèves de la Fondation avant de visiter une exposition montée par ces derniers. A cette occasion, un prix d’excellence, décerné par le district 416 Maroc du Lion’s Club, a été remis à Son Altesse Royale.
Créée en 1968 et destinée à accueillir de 120 à 130 élèves par an, la fondation met à la disposition des enfants malentendants un matériel médical de pointe, dont des prothèses auditives numériques, des implants cochléaires et des systèmes électroniques de transmission de la voix, dans le but de permettre à ces écoliers une meilleure intégration scolaire.
L’intérêt de SAR la princesse Lalla Asmaa à cette frange de la population a été couronné par le lancement des travaux d’un nouveau centre éducatif pour enfants et jeunes sourds, baptisé « Centre Princesse Lalla Asmaa pour enfants et jeunes sourds », et dont la première pierre a été posée par SM le Roi Mohammed VI, en août 2010 à Rabat.
SAR la Princesse Lalla Asmaa avait assisté à la cérémonie de lancement de ce projet, d’un investissement de 11,14 millions de DH. Le nouveau centre, réalisé par la Fondation Lalla Asmaa pour enfants sourds, bénéficiera à près de 200 enfants et jeunes âgés de 2 à 18 ans.
Le centre permettra de dispenser à cette catégorie d’enfants une éducation spécialisée dans le préscolaire, le primaire et le secondaire, et contribuera à l’insertion socioprofessionnelle des bénéficiaires.
En effet, en plus des activités scolaires, ces enfants ont accès à une formation professionnelle dans les domaines de l’informatique, des arts plastiques-cartographie, de la broderie-couture et de la coiffure-esthétique, des métiers qui leur ouvrent la voie à une meilleure insertion socioprofessionnelle.
La sensibilité et le grand coeur de SAR la Princesse Lalla Asmaa l’ont poussée à s’activer également dans le domaine de la protection des animaux et de la nature. A cet égard, elle assure la présidence d’honneur de la Société protectrice des animaux et de la nature.
Cette société a pour objectifs la protection des animaux de travail et de compagnie, la formation, la sensibilisation et lŒéducation environnementale. Elle contribue également à la conservation du patrimoine naturel du Maroc, à la protection de sa biodiversité et lŒutilisation durable de ses ressources naturelles, comme elle accorde le soutien nécessaire aux personnes démunies ou à besoins spécifiques à travers les animaux.

28 septembre, 2011

SM le Roi inaugure à Salé un centre socio-sportif de proximité, réalisé pour un investissement global de 13,5 MDH Salé- SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a procédé, mardi à Kariat Oulad Moussa relevant de l’arrondissement Hssain (préfecture de Salé), à l’inauguration du centre socio-pédagogique, culturel et sportif de proximité « Bir Anzarane », réalisé dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) avec une enveloppe budgétaire de 13,5 millions de dirhams (MDH).

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 11:36
  
124.jpg
  

http://1001poemes.unblog.fr

SM le Roi inaugure à Salé un centre socio-sportif de proximité, réalisé pour un investissement global de 13,5 MDH
Salé- SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a procédé, mardi à Kariat Oulad Moussa relevant de l’arrondissement Hssain (préfecture de Salé), à l’inauguration du centre socio-pédagogique, culturel et sportif de proximité « Bir Anzarane », réalisé dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) avec une enveloppe budgétaire de 13,5 millions de dirhams (MDH).
smcentresociosportif.jpg
- Ce projet contribuera au développement des aptitudes sportives et artistiques des enfants et des jeunes des quartiers périphériques

- Le Souverain s’enquiert des projets de deux complexes socio-sportifs de proximité aux quartiers de Laâyayda et Lamrissa, mobilisant des investissements de plus de 19 MDH

Après avoir dévoilé la plaque commémorative et coupé le ruban symbolique, le Souverain a effectué une tournée à travers les différentes structures de ce projet destiné à développer les aptitudes sportives et artistiques des enfants et des jeunes, à lutter contre la délinquance et l’abandon scolaire et à assurer des services de proximité aux habitants des quartiers périphériques.

Fruit d’un partenariat entre l’INDH, l’académie régionale de l’éducation et de la formation et la délégation de la Jeunesse et des Sports, le nouveau centre permettra une formation conséquente et appropriée des enfants et des jeunes de la région, notamment ceux en situation difficile. Il comporte une salle couverte omnisports, une salle de théâtre, une salle polyvalente, une salle d’informatique et des dépendances administratives et sanitaires.

SM le Roi, que Dieu L’assiste, s’est, par la même occasion, enquis des projets de réalisation de deux complexes socio-sportifs de proximité aux quartiers de Laâyayda et Lamrissa à Salé.

Doté d’une enveloppe budgétaire de près de 5,9 millions de dirhams, le complexe prévu au quartier Lamrissa assurera un encadrement socio-sportif des jeunes, des femmes et des enfants.

Ce projet, qui sera réalisé dans le cadre d’un partenariat entre l’INDH, le ministère de la Jeunesse et des Sports et la commune urbaine de Salé, prévoit la construction d’une bibliothèque, une crèche, des terrains de sport, une salle polyvalente, une salle de soutien scolaire et une salle de musique.

Le complexe socio-sportif réalisé au quartier Laâyayda pour un investissement global de 13,7 MDH vise, quant à lui, le renforcement des infrastructures culturelles et sportives au niveau de la région.

Fruit d’un partenariat entre l’Initiative nationale pour le développement humain et le ministère de la Jeunesse et des Sports, ce complexe abrite une salle couverte omnisports, une crèche, une bibliothèque, une salle multimédias, une salle de musique et une salle de projection.

Inspirées de l’esprit même de l’INDH, ces structures sont de nature à favoriser l’intégration socio-culturelle et sportive des populations ciblées à travers un large accès aux équipements et services de base, comme elles participeront à l’épanouissement et la qualification des jeunes et des enfants de la région.

SM le Roi inaugure à Salé un centre de formation multidisciplinaire, d’un coût de plus de 8 MDH Salé – SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a procédé, mardi au quartier Lamrissa à Salé, à l’inauguration du centre de formation multidisciplinaire « Said Hajji », réalisé dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) pour un investissement global de plus de 8 millions de dirhams (MDH).

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 11:32
  
124.jpg
  

smcentreformationmultidisciplinaire.jpg

SM le Roi inaugure à Salé un centre de formation multidisciplinaire, d’un coût de plus de 8 MDH
Salé – SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a procédé, mardi au quartier Lamrissa à Salé, à l’inauguration du centre de formation multidisciplinaire « Said Hajji », réalisé dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) pour un investissement global de plus de 8 millions de dirhams (MDH).

- Un établissement de formation professionnelle au service du développement économique et social de la ville

- Des formations qualifiantes favorisant une intégration socio-économique des jeunes

Après avoir dévoilé la plaque commémorative et coupé le ruban symbolique, le Souverain a effectué une tournée à travers les différentes structures de ce projet dont la réalisation s’inscrit en droite ligne des efforts entrepris pour une formation qualifiante des jeunes favorisant leur employabilité tout en participant à la satisfaction des besoins en ressources humaines qualifiées des opérateurs économiques de la région.

Construit sur une superficie couverte de 1.420 m2, le centre assurera la formation de plus de 600 jeunes par an. Les cursus offerts couvrent trois niveaux (qualification, spécialisation et formation qualifiante), cinq filières de formation initiale: agents de restauration, réparateurs d’équipements électroménagers, confection industrielle, électricité du bâtiment, menuiserie aluminium et une formation qualifiante en informatique/bureautique.

Fruit d’un partenariat entre l’INDH et l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail, le nouveau centre comprend six ateliers (cuisine, service de restauration, confection industrielle, électricité du bâtiment, menuiserie aluminium, réparation d’équipements électroménagers), une salle informatique, une unité de ressources didactiques et un bloc administratif.

La gestion du centre de formation multidisciplinaire « Said Hajji » est assurée par l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail.

27 septembre, 2011

SM le Roi inaugure à Rabat le complexe social « Al Amal », réalisé pour un investissement global de 45 MDH Rabat – SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a procédé, lundi au quartier Yaâcoub Al Mansour à Rabat, à l’inauguration du complexe social « Al Amal », réalisé dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) pour un investissement global de 45 millions de dirhams (MDH).

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 11:08
  
124.jpg
  

http://1001poemes.unblog.fr

SM le Roi inaugure à Rabat le complexe social « Al Amal », réalisé pour un investissement global de 45 MDH
Rabat – SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a procédé, lundi au quartier Yaâcoub Al Mansour à Rabat, à l’inauguration du complexe social « Al Amal », réalisé dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) pour un investissement global de 45 millions de dirhams (MDH).
smleroiinaugurelecomplexesocialalamalm1.jpg
- Le nouveau complexe offre un cadre propice d’accueil et d’accompagnement des personnes âgées sans ressources et des enfants en situation difficile.
- Près de 2000 personnes pourront bénéficier des services sociaux du nouveau complexe.

Après avoir dévoilé la plaque commémorative et coupé le ruban symbolique, le Souverain a effectué une tournée à travers les différentes structures et dépendances de ce complexe social dont la réalisation s’inscrit dans le cadre d’une stratégie ambitieuse visant la mise à niveau des centres d’accueil existant au niveau de la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaer, la création de nouveaux centres et le soutien à des associations actives dans la lutte contre la précarité.
smleroiinaugurelecomplexesocialalamalm3.jpg
Réalisée dans le cadre du programme de lutte contre la précarité et l’exclusion sociale de l’INDH, cette nouvelle infrastructure sociale offrira aux personnes âgées sans ressources et aux enfants en situation difficile un cadre propice et adéquat d’accueil et d’hébergement ainsi que des programmes d’accompagnement, de formation, de scolarisation formelle et informelle, et ce en vue d’une insertion socioprofessionnelle réussie.
smleroiinaugurelecomplexesocialalamalm4.jpg
Erigé sur une superficie globale de 3,7 hectares, le complexe « Al Amal » abrite un centre pour personnes âgées sans ressources d’une capacité d’accueil de 100 personnes.

Ce centre comporte 11 dortoirs, une salle de soins, des espaces de convivialité, un jardin, des ateliers de formation, un bureau d’aide sociale, une cuisine et un réfectoire.

Le nouveau complexe comprend également un centre pour enfants en situation difficile pouvant accueillir jusqu’à 90 enfants. Ce centre comporte huit dortoirs, deux salles de cours, trois ateliers de formation pratique, une salle d’alphabétisation et de formation informelle, une salle polyvalente, une infirmerie, une buvette, une cuisine et un réfectoire.

Le complexe « Al Amal » compte aussi un espace associatif comprenant plusieurs ateliers de formation (techniques de l’audiovisuel, musique, théâtre, art culinaire et restauration), des salles de cours, une salle de conférence et une autre polyvalente, une bibliothèque, ainsi qu’une salle couverte omnisports, un terrain de football à gazon synthétique, une piste d’athlétisme et une salle de boxe et de musculation.

Cette nouvelle structure sociale permettra de renforcer et d’améliorer l’infrastructure d’accueil des personnes en situation de précarité et, par la même, pallier le déficit de capacité qui compromettait les efforts entrepris pour cerner la problématique de la mendicité et du vagabondage et mettre à la disposition des personnes en situation de précarité un cadre d’intégration et d’insertion, particulièrement au profit des enfants livrés à eux-mêmes et des personnes âgées.

La réalisation du complexe social « Al Amal » est le fruit d’un partenariat entre l’Initiative nationale pour le développement humain, le ministère du Développement social, de la famille et de la solidarité, le secrétariat d’Etat chargé de l’Artisanat, le conseil de la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaer, le conseil préfectoral, le conseil communal et le tissu associatif. La gestion des centres pour personnes âgées et enfants en situation difficile sera assurée par l’Association Mohammedia pour la protection sociale, alors que celle de l’espace associatif est confiée au collectif associatif « Al Amal ».

Par ailleurs, le club du FUS de Rabat sera chargé de la gestion de la salle couverte omnisports et du terrain de football. La salle de boxe et de musculation, destinée à la formation des jeunes du quartier et aux tournois, sera gérée par la Fédération Royale marocaine de boxe.

26 septembre, 2011

Lutte contre le Cancer : SAR la Princesse Lalla Salma annonce un symposium au Maroc en janvier prochain New York (Nations Unies)- SAR la Princesse Lalla Salma a annoncé, mardi soir à New York, la tenue en janvier prochain au Maroc, d’un symposium dédié à approfondir la réflexion sur la problématique du cancer.

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 8:51

124.jpg

  

lien nouveau blog

http://1001poemes.unblog.fr

Lutte contre le Cancer : SAR la Princesse Lalla Salma annonce un symposium au Maroc en janvier prochain
New York (Nations Unies)- SAR la Princesse Lalla Salma a annoncé, mardi soir à New York, la tenue en janvier prochain au Maroc, d’un symposium dédié à approfondir la réflexion sur la problématique du cancer.

Ce symposium sera une « occasion propice pour approfondir la réflexion sur les idées soumises au débat », a précisé SAR la Princesse Lalla Salma.
sarlallasalmanewyorkm.jpg
SAR la Princesse Lalla Salma, présidente de l’Association Lalla Salma de lutte contre le Cancer (ALSC), a fait cette annonce, lors d’une réception offerte par SM le Roi Mohammed VI et présidée par Son Altesse Royale, en marge de la Réunion de haut niveau sur les maladies non transmissibles (MNT/19-20 septembre) dans le cadre de la 66ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies.

« L’association que j’ai l’honneur de présider sera donc heureuse de partager son expérience avec les institutions compétentes dans les pays frères et amis », à travers un symposium et « de jeter les bases d’une coopération fructueuse entre nos pays », a dit Son Altesse Royale.

Dans son allocution devant l’assistance composée notamment du président de l’Assemblée générale de l’ONU, Nassir Abdulaziz Al-Nasser, du Vice-président des Maldives, Mohamed Waheed, et son épouse, du Premier ministre togolais, Gilbert Houngbo, ainsi que de plusieurs ministres des Affaires étrangères et de la Santé des Etats membres des Nations Unies, SAR la Princesse Lalla Salma a donné un bref aperçu sur l’expérience menée par le Maroc et par l’association dans la lutte contre cette maladie.

« Les résultats que nous avons enregistrés, ont été obtenus avec le concours d’un fonds qui a été mis en place à l’échelle nationale et qui a contribué à élargir l’aire de déploiement de la prévention et de l’accès au traitement », a tenu à souligner Son Altesse Royale.

Ils consistent en le traitement par radiothérapie de 20.000 personnes annuellement et la prise en charge des médicaments au profit de 22.000 malades annuellement. 320.000 femmes profitent chaque année d’un programme de détection précoce. En outre, des actions de communication et de sensibilisation ont été menées auprès de la majorité des habitants, en faisant appel aux moyens d’information et aux médias drainant les plus larges audiences.

Ces résultats enregistrés par l’Association depuis sa création, il y a cinq ans, n’auraient pas été possibles sans la haute sollicitude, l’appui et le soutien de SM le Roi Mohammed VI, à l’égard de l’association, ses activités, ses programmes et ses plans d’action, a souligné SAR la Princesse Lalla Salma, lors de cette réception offerte dans le cadre du Metropolitan Club de New York.

Etaient également présents à cette réception, des membres du Secrétariat général des Nations Unies, de hautes personnalités de l’OMS, ainsi que plusieurs ambassadeurs accrédités auprès de l’ONU.

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Taib Fassi Fihri, la ministre de la Santé, Yasmina Baddou et le Représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, l’ambassadeur Mohamed Loulichki, ont aussi pris part à cette cérémonie.

23 septembre, 2011

SM le Roi préside une séance de travail portant sur l’état d’avancement des programmes intégrés en énergies renouvelables Rabat- SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’Assiste, a présidé, jeudi au Cabinet Royal à Rabat, une séance de travail portant sur l’état d’avancement des programmes intégrés en énergies renouvelables, solaire et éolienne, que le Maroc s’est engagé à réaliser progressivement à l’horizon 2020 pour porter la part de ces énergies à 42 pc de la puissance globale installée.

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 11:25

124.jpg
  

lien nouveau blog

http://1001poemes.unblog.fr

SM le Roi préside une séance de travail portant sur l’état d’avancement des programmes intégrés en énergies renouvelables
Rabat- SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’Assiste, a présidé, jeudi au Cabinet Royal à Rabat, une séance de travail portant sur l’état d’avancement des programmes intégrés en énergies renouvelables, solaire et éolienne, que le Maroc s’est engagé à réaliser progressivement à l’horizon 2020 pour porter la part de ces énergies à 42 pc de la puissance globale installée.
d.jpg
Un communiqué du cabinet royal indique que ces programmes rentrent dans le cadre de la stratégie initiée par SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, qui consiste à diversifier les sources d’approvisionnement du Maroc en produits énergétiques. Cette stratégie conforte, par ailleurs, la Volonté Royale d’optimiser l’exploitation des ressources naturelles du Maroc, de pérenniser son développement économique et social, de préserver son environnement et d’assurer l’avenir des générations futures.
Lancé par SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’Assiste, le 2 novembre 2009 à Ouarzazate, le plan solaire marocain a donné lieu à la création d’une société qui lui a été dédiée, la Moroccan Agency for Solar Energy (MASEN) et dont le programme porte sur la réalisation de cinq complexes solaires intégrés.
Le premier projet engagé concerne le complexe d’Ouarzazate dont la première phase, d’une capacité de 125 à 160 MW, est bien entamée avec un processus de sélection du développeur de ce projet, conforme aux standards internationaux. Ce processus, à son étape technique, recueille un engagement prometteur des différents acteurs pré-qualifiés et une mobilisation des financements compatible avec le calendrier prévisionnel.
Le développeur final du projet sera connu avant la fin de l’année, et les travaux du complexe commenceront à la mi-2012 avec une mise en service en 2014. La réalisation de la deuxième phase du complexe d’Ouarzazate pour porter sa puissance à 500 MW ainsi que la préparation et la qualification des quatre autres sites retenus commenceront à la même période. L’ensemble de ces centrales permettra au Maroc de disposer d’une puissance de 2.000 MW.
Le programme intégré en énergie éolienne piloté par l’Office national de l’électricité (ONE) comporte deux phases de 1.000 MW chacune. La première phase est déjà opérationnelle pour une puissance de 280 MW. Cinq autres parcs éoliens d’une capacité de 720 MW sont en cours de développement. Pour atteindre 2.000 MW, un programme complémentaire a été décidé et porte sur la réalisation de cinq parcs éoliens d’une capacité variant de 100 à 300 MW chacun. Le premier parc du programme complémentaire est situé à proximité de Taza. Sept grands groupes ont été pré-qualifiés pour le réaliser. Le développeur final du projet sera connu avant la fin de l’année en cours pour une mise en service prévue à l’horizon 2014.
Au-delà de la dimension énergétique, les programmes, solaire comme éolien, seront développés avec une attention particulière à la promotion de l’industrie locale, à la constitution d’une expertise de haut niveau et au renforcement de la recherche-développement, de sorte à permettre au Maroc de maitriser ces filières technologiques à fort potentiel pour l’économie nationale.
Cette vision intégrée, environnementale et énergétique, bénéficie du soutien des bailleurs de fonds et de la communauté internationale qui y voit une contribution pertinente aux problématiques de changement climatique et une réelle opportunité d’intégration régionale, indique le communiqué.
Ont pris part à cette séance de travail, la conseillère de SM le Roi, Mme Zoulikha Nasri, la ministre de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement, Mme Amina Benkhadra, le Directeur général de l’ONE, M. Ali Fassi Fihri et le directeur général de l’agence MASEN, M. Mustapha Bakkouri.

12