POUR LA VERITABLE LIBERTE

ALLAH AL WATAN AL MALIK

28 juin, 2012

SAR le Prince Moulay Rachid préside à Rabat la cérémonie d’inauguration du nouveau Centre pour personnes trisomiques 22 juin 2012Rabat – SAR le Prince Moulay Rachid, président d’honneur de l’Association marocaine de soutien et d’aide aux personnes trisomiques (AMSAT), a présidé, vendredi après-midi à Rabat, la cérémonie d’inauguration du nouveau Centre pour personnes trisomiques.

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 10:18
SAR le Prince Moulay Rachid préside à Rabat la cérémonie d’inauguration du nouveau Centre pour personnes trisomiques
22 juin 2012Rabat  -
SAR le Prince Moulay Rachid, président d’honneur de l’Association marocaine de soutien et d’aide aux personnes trisomiques (AMSAT), a présidé, vendredi après-midi à Rabat, la cérémonie d’inauguration du nouveau Centre pour personnes trisomiques.
SAR le Prince Moulay Rachid préside à Rabat la cérémonie d'inauguration du nouveau Centre pour personnes trisomiques 22 juin 2012Rabat  -   SAR le Prince Moulay Rachid, président d'honneur de l'Association marocaine de soutien et d'aide aux personnes trisomiques (AMSAT), a présidé, vendredi après-midi à Rabat, la cérémonie d'inauguration du nouveau Centre pour personnes trisomiques. dans Liens sar_my_rachid-centre_pour_personnes_trisomiques-inauguration-m
22 juin 2012

Ce Centre a été baptisé par SM le Roi Mohammed VI « Centre SAR le Prince Moulay Rachid », en reconnaissance de l’engagement de Son Altesse Royale auprès de cette Association.

Après avoir coupé le ruban symbolique, SAR a effectué une tournée à travers les locaux du Centre qui fait partie du programme de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) dans la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaer.

Inauguré à l’occasion du 30ème anniversaire de l’AMSAT, le nouveau Centre se compose de trois étages, à savoir le rez-de-chaussée abritant des salles spécialisées dans l’orthophonie, la kinésithérapie, l’éducation psychomotrice, le suivi psychologique et le suivi de l’intégration scolaire des enfants trisomiques, le premier étage doté d’une bibliothèque spécialisée et d’un service de formation et de projets, et le sous-sol réservé aux ateliers socioéducatifs, d’hôtellerie et de gastronomie.

Le Centre prend en charge les personnes trisomiques issues principalement des milieux défavorisés, de la naissance à l’âge adulte. La prise en charge englobe les services de rééducation paramédicale, d’accompagnement psychologique et socio-éducatif et de formation socio-professionnelle.

Edifiée sur une superficie de 1.000 m², cette structure flambant neuf accueille 300 bénéficiaires, suivis en rééducation et une cinquantaine au niveau des ateliers de formation dans les métiers de la cuisine et du jardinage, en plus d’un atelier d’art plastique.

Son Altesse Royale a, par la suite, procédé au lancement du site Internet de l’AMSAT : www.amsat.ma., avant de présider le vernissage d’une exposition organisée dans le Centre, avec la participation d’artistes peintres dont certains avaient animé des ateliers de peinture avec les jeunes trisomiques.

A son arrivée au siège du Centre, SAR le Prince Moulay Rachid a passé en revue un détachement de la garde municipale qui rendait les honneurs, avant d’être salué par le ministre de la Santé, El Hossein El Ouardi et la ministre de la Solidarité, de la femme, de la famille et du développement social, Bassima Hakkaoui.

Son Altesse Royale a également été salué par le Wali de la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaer et gouverneur de la préfecture de Rabat, Hassan Amrani, le Général de brigade Lahcen Imjan, Commandant délégué de la place d’armes de Rabat-Salé, le président du Conseil de la ville de Rabat, Fathallah Oualalou, le président du Conseil de la préfecture de Rabat, Abdelkader Tatou, le président de l’Association marocaine de soutien et d’aide aux personnes trisomiques, Najib Amor, et les membres du bureau de l’Association.

Reconnue d’utilité publique, l’AMSAT œuvre, depuis sa naissance en 1981, à l’intégration des personnes trisomiques. La trisomie 21 (ou syndrome de down) est la plus fréquente anomalie congénitale d’origine chromosomique, qui touche filles et garçons de tous les milieux socioculturels.

Cette anomalie se manifeste par une diminution du tonus musculaire, un retard du développement psychomoteur et une déficience intellectuelle avec variations individuelles importantes.

 

===============================================================

 

SAR la Princesse Lalla Asmaa préside la cérémonie de fin d’année scolaire de la Fondation Lalla Asmaa pour enfants sourds 20 juin 2012 Rabat – Son Altesse Royale la Princesse Lalla Asmaa a présidé, mercredi à Rabat, la cérémonie de fin d’année scolaire 2011-2012 de la Fondation Lalla Asmaa pour enfants sourds.

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 10:03
BIENVENUE SUR LE BLOG ALLAHALWATANALMALIK
SAR la Princesse Lalla Asmaa préside la cérémonie de fin d’année scolaire de la Fondation Lalla Asmaa pour enfants sourds
20 juin 2012
Rabat  -

Son Altesse Royale la Princesse Lalla Asmaa a présidé, mercredi à Rabat, la cérémonie de fin d’année scolaire 2011-2012 de la Fondation Lalla Asmaa pour enfants sourds.

SAR la Princesse Lalla Asmaa préside la cérémonie de fin d'année scolaire de la Fondation Lalla Asmaa pour enfants sourds 20 juin 2012 Rabat  -   Son Altesse Royale la Princesse Lalla Asmaa a présidé, mercredi à Rabat, la cérémonie de fin d'année scolaire 2011-2012 de la Fondation Lalla Asmaa pour enfants sourds. dans Liens sar_lalla_asmaa-ceremonie_fin_annee_scolaire
20 juin 2012
A cette occasion, Son Altesse Royale a assisté à une cérémonie marquée, au début, par des versets du Saint Coran récités par une élève de la fondation. Par la suite, M. Mustapha Fettouh, responsable pédagogique de l’établissement, a exprimé sa profonde gratitude et sa considération pour le soutien et la sollicitude que SAR la Princesse Lalla Asmaa ne cesse de témoigner à l’égard des élèves sourds.Le président de la Fondation Lalla Asmaa, M. Karim Essakalli, a par la même occasion souligné que la fondation, centre pilote référence au Maroc qui a initié depuis plus de 40 ans l’enseignement primaire pour les enfants sourds, « permettra dès la prochaine rentrée scolaire et pour la première fois au Maroc, à nos enfants de bénéficier de l’enseignement secondaire (collège et lycée) en vue de la préparation du diplôme du baccalauréat ».Afin de préparer les élèves, cette année a été marquée par le lancement de la 6ème année du primaire qui permettra, pour la première fois, à six élèves de passer l’examen national pour l’obtention du certificat d’étude primaire, a-t-il ajouté. A cet égard, le président de la fondation a remercié le directeur de l’académie et le délégué du ministère de l’Education nationale de Rabat qui « ont permis une adaptation de l’examen national pour nos élèves, tenant compte de leurs besoins spécifiques ».

En matière de formation professionnelle, il a relevé qu’en plus des ateliers broderie-couture, coiffure-esthétique et arts plastiques, deux nouvelles activités ont été lancées cette année au sein de la Fondation. Il s’agit, selon lui, d’un atelier d’arts graphiques assistés par ordinateur, animé par un ex-élève sourd de l’établissement et un atelier des arts culinaires. Tous ces ateliers permettront d’avoir des débouchés réels pour une insertion socioprofessionnelle de qualité, a signalé M. Essakalli.

Après avoir rappelé que la cérémonie de cette année n’a pas été organisée dans l’enceinte du nouveau centre Princesse Lalla Asmaa pour enfants et jeunes sourds en raison de contraintes techniques, il a indiqué que les travaux de gros oeuvres et de finitions sont terminés, alors que la phase d’équipement scolaire, pédagogique et technique ne prendra que quelques semaines, grâce à la participation citoyenne de deux partenaires, Maroc Telecom et Redal.

« Le nouveau centre, avec son nouvel environnement et l’accroissement important du nombre d’élèves de 120 à 200, nous oblige à mettre en place une nouvelle stratégie éducative et pédagogique à court terme », a-t-il fait observer, estimant que cet état de fait nécessite la collaboration et le partenariat du ministère de l’Education nationale, du ministère de Développement social, de la famille et de la solidarité, du ministère de l’Emploi et de la formation professionnelle et du ministère de la Santé.

Il a été procédé, comme de coutume, à la remise gracieusement de cartables complets et personnalisés à tous les élèves de la fondation, a poursuivi M. Essakalli qui a également rappelé le geste de générosité de SM le Roi Mohammed VI, qui a offert aux enfants de l’établissement une quantité importante de denrées alimentaires. La distribution de toutes ces denrées a été faite aux 120 familles d’élèves, en présence des membres du conseil d’administration.

Selon le président de la fondation, un certain nombre d’élèves ont pu participer à « la fête de la glace » organisée par MegaMall, en étant l’un des principaux acteurs ayant animé la soirée d’ouverture en interprétant avec le langage des signes la chanson « Imagine » de John Lenon devant près de 300 spectateurs et participé à l’arbitrage de matches de Hockey sur Glace. La vente des tickets d’entrée a profité à la Fondation, permettant ainsi de récolter près de 50.000 Dhs.

Il a de même rappelé que l’ancienne athlète Nezha Bidouane a invité toutes les filles de la Fondation a participer à la course féminine qu’elle organise chaque année, « un cadre inhabituel pour les élèves favorisant une prise de confiance en soi chez eux ». En outre, a-t-il renchéri, l’ambassade des Pays-Bas a organisé un tournoi de football entre les élèves de la fondation et les enfants du personnel de l’ambassade.

Au cours de cette cérémonie, les élèves de la fondation ont interprété deux représentations théâtrales, « Kamar, Houssam et l’ogre », « Cendrillon » et la chanson emblématique du groupe Beatles « Imagine », une prestation entièrement en langage des signes.

Par la suite, SAR la Princesse Lalla Asmaa a procédé à la distribution de prix de mérite aux élèves brillants, avant d’effectuer une tournée à travers les espaces d’une exposition montée pour l’occasion et donnant à voir des tableaux et diverses autres oeuvres (broderie, décor…) réalisées par les enfants de l’établissement.

Au terme de la cérémonie, Son Altesse Royale a posé pour une photo-souvenir avec les cadres et les employés de la fondation.

19 juin, 2012

Le peuple marocain célèbre mercredi le 42è anniversaire de SAR le Prince Moulay Rachid Rabat – La Famille royale et le peuple marocain célèbrent, mercredi, le 42è anniversaire de SAR le Prince Moulay Rachid, une occasion de se remémorer les intenses activités officielles menées au service du pays, aussi bien au Maroc qu’à l’étranger.

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 23:47

BIENVENUE SUR LE BLOG ALLAHALWATANALMALIK

 

Le peuple marocain célèbre mercredi le 42è anniversaire de SAR le Prince Moulay Rachid

Rabat  -

La Famille royale et le peuple marocain célèbrent, mercredi, le 42è anniversaire de SAR le Prince Moulay Rachid, une occasion de se remémorer les intenses activités officielles menées au service du pays, aussi bien au Maroc qu’à l’étranger.

Le peuple marocain célèbre mercredi le 42è anniversaire de SAR le Prince Moulay Rachid Rabat  -   La Famille royale et le peuple marocain célèbrent, mercredi, le 42è anniversaire de SAR le Prince Moulay Rachid, une occasion de se remémorer les intenses activités officielles menées au service du pays, aussi bien au Maroc qu'à l'étranger. dans Liens sar_moulay_rachid-m_1
19 juin 2012

Cet heureux événement constitue également une nouvelle occasion pour l’ensemble des composantes du pays de renouveler leur attachement indéfectible au glorieux Trône Alaouite, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI.

Né le 20 juin 1970 à Rabat, SAR le Prince Moulay Rachid obtient, en mai 1993, avec mention « très bien », sa licence en Droit public (option administration interne) et son diplôme en Droit comparé à la Faculté des Sciences juridiques, économiques et sociales de Rabat.

En juin 1996, Son Altesse Royale obtient, avec mention « très bien » , le deuxième certificat d’études supérieures (option relations internationales). Son Altesse Royale a soutenu publiquement, le 18 mai 2001, à l’Université Montesquieu-Bordeaux IV, une thèse de Doctorat en Droit sur l’Organisation de la Conférence Islamique: étude d’une organisation internationale spécifique avec mention très honorable avec les félicitations du jury et mention particulière pour sa publication eu égard à l’intérêt du sujet et la qualité du travail.

SAR le Prince Moulay Rachid s’est engagé, tout jeune, dans diverses actions, prenant part aux différentes activités royales et présidant des activités officielles et des manifestations d’envergure aux niveaux national et international, dans les domaines sportif, social et culturel, entre autres, contribuant ainsi au processus d’édification d’un Maroc nouveau, moderne et prospère.

Promu en juillet 2000 au grade de général de brigade, il est présent partout où la mission lui est confiée d’inaugurer, de visiter, d’accueillir ou de participer à une activité militaire officielle, sur terre ou en mer.

Depuis 1997, il préside aux destinées de la Fédération nationale de scoutisme marocain, à laquelle il a donné incontestablement un nouveau souffle. Dans le même esprit et avec le même irréversible engagement, Son Altesse Royale assure la présidence de la Fédération royale marocaine de tir aux armes de chasse (FRMTAC), du Festival international du film de Marrakech (FIFM), de l’Association du Trophée Hassan II de golf.

SAR le Prince Moulay Rachid a été décoré en octobre 2004 de la Grande Croix Léopold II par le Roi Albert II de Belgique. Cette décoration constitue l’ordre militaire le plus important de la Belgique. Elle a été décernée, entre autres, aux généraux américains George Patton, Montgomery et Eisenhower.

Son Altesse Royale préside aussi des manifestations dôenvergure dans différents domaines, ainsi que des cérémonies officielles et représente SM le Roi Mohammed VI dans dôimportants événements nationaux et internationaux, pour le rayonnement du Maroc sur les scènes internationale et régionale.

Son Altesse Royale a entrepris dôintenses activités et participé à dôimportants événements durant lôannée en cours.

SAR le Prince Moulay Rachid avait présidé, le 18 octobre dernier, la cérémonie d’ouverture de la quatrième édition du Salon du cheval d’El Jadida, organisée à l’hippodrome Princesse Lalla Malika sous le thème « Le cheval, levier de développement économique et social ».

Il avait aussi présidé, le 3 décembre dernier, un dîner offert en l’honneur des participants à la 11-ème édition du Festival International du Film de Marrakech (FIFM).

Son Altesse Royale avait présidé, le 17 décembre au Complexe sportif Prince Moulay Abdellah à Rabat, la finale de la Coupe du Trône de football, saison 2010-2011, remportée par le Moghreb de Fès aux dépens du CODM de Meknès (1-0).

SAR le Prince Moulay Rachid avait procédé, le 9 février à Casablanca, à l’inauguration de la 18-ème édition du Salon International de l’Edition et du Livre (SIEL), organisée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI jusqu’au 19 février.

Son Altesse Royale a présidé, le 24 mars au Golf du Palais Royal d’Agadir, la cérémonie de remise des prix de la 39è édition du Trophée Hassan II et de la 18è édition de la Coupe SAR la Princesse Lalla Meryem de golf, organisées sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI du 19 au 25 mars. Il avait présidé également le 25 mars au Golf du Palais Royal d’Agadir, la cérémonie de remise des prix de la 39è édition du Trophée Hassan II et de la 18è édition de la Coupe SAR la Princesse Lalla Meryem de golf, organisées sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI du 19 au 25 mars.

Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid avait reçu, le 2 avril dernier à sa résidence à Rabat, le Président de la République tchèque, Vaclav Klaus.

SAR le Prince Moulay Rachid avait présidé, le 25 avril à Sahrij Souani à Meknès, l’ouverture de la 7ème édition du Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM 2012), organisée du 25 au 29 avril sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI.

Son Altesse Royale avait également présidé, le 29 avril à Meknès, la cérémonie de remise des prix de mérite et d’encouragement à 51 lauréats, parmi les exposants et participants qui se sont distingués dans les différents pôles du Salon international de l’agriculture du Maroc (SIAM 2012).

Sur ordre de SM le Roi Mohammed VI, Chef Suprême et Chef d’Etat-Major Général des Forces Armées Royales, SAR le Prince Moulay Rachid a présidé, le 14 mai dernier au Cercle Mess Officiers à Rabat, le déjeuner offert par le Souverain à l’occasion du 56ème anniversaire des Forces Armées Royales.

Il a également présidé, le 10 juin à Rabat, la cérémonie de remise du Trophée Hassan II comptant pour le 13è championnat du Maroc des arts équestres traditionnels, disputé du 28 mai au 10 juin au Royal Complexe des sports équestres et Tbourida Dar Es-Salam à Rabat.

SAR le Prince Moulay Rachid a présenté, dimanche au Palais des hôtes à la Mecque, les condoléances de SM le Roi Mohammed VI au Serviteur des Lieux saints de l’Islam, le Roi Abdallah Ibn Abdelaziz Al-Saoud, suite au décès, samedi, de Nayef Ibn Abdelaziz Al-Saoud, Prince héritier d’Arabie Saoudite, vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur.

SM le Roi à Berkane: De nouveaux projets socio-économiques voient le jour 18 juin 2012 Berkane – Après Oujda et Jerada, c’est au tour de la province de Berkane de voir ses infrastructures de base se renforcer par des projets socio-économiques de proximité, inaugurés lundi par SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste.

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 10:03
BIENVENUE SUR LE BLOG ALLAHALWATANALMALIK

<p

SM le Roi à Berkane: De nouveaux projets socio-économiques voient le jour
18 juin 2012
Berkane  -

Après Oujda et Jerada, c’est au tour de la province de Berkane de voir ses infrastructures de base se renforcer par des projets socio-économiques de proximité, inaugurés lundi par SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste.

SM le Roi à Berkane: De nouveaux projets socio-économiques voient le jour 18 juin 2012 Berkane  -   Après Oujda et Jerada, c'est au tour de la province de Berkane de voir ses infrastructures de base se renforcer par des projets socio-économiques de proximité, inaugurés lundi par SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste. dans Liens activite_royale-berkane
18 juin 2012

Réalisés dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), du programme de requalification urbaine du Grand Berkane et du programme provincial de développement du secteur de l’artisanat, les projets inaugurés par le Souverain visent à améliorer le cadre de vie des habitants de la province, à favoriser l’intégration des jeunes, des femmes et des groupes vulnérables dans la société et à promouvoir les secteurs du sport et de l’artisanat pour en faire des leviers de développement.

Le Souverain a ainsi inauguré une maison de jeunes à Berkane et une autre dans la commune rurale de Sidi Bouhria, un centre d’éducation et de formation pour filles dans la commune d’Ain Reggada, un centre social de proximité à la ville d’Ahfir, un centre social et deux terrains de sport de proximité à Berkane.

Mobilisant des investissements de l’ordre de 8,6 millions de dirhams (MDH), ces projets, réalisés dans le cadre de l’INDH, s’assignent pour objectifs la promotion de l’animation culturelle et socio-éducative en faveur des jeunes, la lutte contre la délinquance juvénile, l’éducation et la qualification des filles afin de faciliter leur intégration socio-économique, le renforcement de l’infrastructure sportive et l’incitation des jeunes à la pratique du sport.

La concrétisation de ces différents projets confirme l’intérêt particulier qu’accorde SM le Roi aux projets de l’INDH, en assurant personnellement le suivi de l’exécution et de l’avancement de ces programmes. Elle témoigne également du caractère ouvert et permanent de ce chantier de règne.

La continuité de ce chantier se manifeste également à travers la deuxième phase de l’INDH au niveau de la province de Berkane (2011-2015) qui sera financée par l’INDH à hauteur de 99,5 MDH, répartis entre le programme de lutte contre la pauvreté en milieu rural, le programme de lutte contre l’exclusion sociale en milieu urbain, le programme de lutte contre la précarité et le programme transversal.

activite_royale-berkane-m1 dans LiensSoixante-cinq projets INDH ont été programmés au titre de la période 2011/2012 pour un investissement global de 58,3 MDH. L’Initiative nationale pour le développement humain y contribue à hauteur de 32,1 millions de dirhams.

Le Souverain a également inauguré la salle couverte omnisports « SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan », réalisée dans le cadre du programme de requalification urbaine du Grand Berkane et ayant pour objectif le renforcement de l’infrastructure sportive au niveau de la province et l’amélioration des conditions de pratique du sport. Elle servira également d’espace d’entraînement et d’organisation d’activités sportives, à même de favoriser l’émergence de nouveaux talents parmi les jeunes générations dans le domaine du sport.

Outre la salle omnisports « SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan », le programme de requalification urbaine du Grand Berkane prévoit également le réaménagement des principaux boulevards de la ville, la construction de l’abattoir municipal de Berkane, l’aménagement du Parc Sidi Ahmed Aberkane et la mise à niveau des réseaux d’eau potable et d’assainissement liquide.

D’un coût de plus de 270 MDH, ce programme provincial porte également sur l’aménagement des entrées de la ville, le dédoublement du pont sur Oued Cherraa et la construction de la maison de la culture à la ville de Berkane. Une grande partie des projets initiés dans le cadre de ce programme enregistrent un taux de réalisation avancé (85 pc).

La mise à niveau urbaine de la ville de Berkane est tributaire également de la réalisation d’un programme de revêtement des voies urbaines visant à faciliter l’accès aux différents quartiers et à améliorer le cadre de vie des habitants.

SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a procédé aussi à l’inauguration d’un centre de formation professionnelle dans les métiers de l’artisanat, réalisé dans le cadre du programme de développement du secteur de l’artisanat dans la province de Berkane pour une enveloppe budgétaire de près de 11 MDH.

En plus de ce centre de formation professionnelle, le programme provincial de développement du secteur de l’artisanat prévoit la construction d’un complexe des artisans destiné à la promotion du secteur de l’artisanat et son intégration dans le tissu économique, à la sauvegarde de certains métiers et à la création d’un espace intégré pour la production, l’exposition et la commercialisation des produits artisanaux.

A cette occasion, SM le Roi a remis du matériel de production de miel à des apiculteurs des communes rurales de Rislane, Tafoughalt et Sidi Bouhria, du matériel de valorisation de l’arganier et d’extraction d’huile d’argan à des coopératives de douar Mahjouba, ainsi que les clés de deux minibus multi-usage, d’une unité mobile de santé maternelle et de surveillance prénatale et de deux engins de travaux publics à des communes rurales de la province. Ce lot de matériel et d’équipements a été acquis dans le cadre de l’INDH pour un montant de près de 8,3 millions de DH.

9 juin, 2012

Arusha (Tanzanie) – SM le Roi Mohammed VI a adressé un message aux Assemblées annuelles du Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD), ouvertes jeudi à Arusha sous le thème : « l’Afrique et le nouveau paysage mondial : défis et opportunités ».

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 13:31

BIENVENUE SUR LE BLOG ALLAHALWATANALMALIK
Message de SM le Roi aux Assemblées annuelles du Groupe de la BAD 31 mai 2012

Arusha (Tanzanie) – SM le Roi Mohammed VI a adressé un message aux Assemblées annuelles du Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD), ouvertes jeudi à Arusha sous le thème : « l’Afrique et le nouveau paysage mondial : défis et opportunités ».

31 mai 2012Voici le texte intégral du message royal dont lecture a été donnée par M. Omar Kabbaj, Conseiller de SM le Roi.

« Louange à Dieu,

Prière et salut sur le Prophète Sa famille et Ses compagnons.

Monsieur le Président de la République Unie de Tanzanie,

Madame et Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernement,

Excellences,
Mesdames et Messieurs,

Il M’est agréable d’adresser le présent message aux Assemblées annuelles du Groupe de la Banque Africaine de Développement, qui se tiennent cette année sur le sol de la République soeur de Tanzanie. Je voudrais exprimer la gratitude du Royaume du Maroc au Président Jakaya Mrisho Kikwete, au peuple et au Gouvernement Tanzaniens pour l’accueil de ce nouveau rendez-vous africain, centré sur les défis et les opportunités qui se présentent à notre Continent et sur la place qui devrait être la sienne dans un monde en mutation.

Nous félicitons également les Gouverneurs, le Conseil d’Administration et le Président de la Banque pour la qualité de leur action et pour les efforts déployés pour le bon déroulement de ces Assemblées.

Je voudrais, à cette occasion, rendre hommage à la qualité de leur gestion qui a permis à la BAD, en dépit d’une conjoncture économique mondiale plutôt défavorable, de consolider son rôle de première banque de développement du Continent. Nous sommes confiant que cette institution saura, grâce à la mobilisation de toutes ses compétences, préserver ses acquis et assurer son avenir avec plus d’optimisme et avec davantage de rayonnement à l’échelle continentale et internationale.

Excellences,
Mesdames et Messieurs,

Vos Assemblées se tiennent cette année dans un contexte économique international marqué par la persistance de la crise mondiale, avec son lot d’incertitudes, de risques et de perspectives mitigées en termes de croissance et de reprise économique.

Alors que nos économies continuent d’afficher une résilience remarquable, plaçant l’Afrique en deuxième position après l’Asie en termes de taux de croissance, le Continent n’est pas totalement à l’abri des répercussions de la crise globale.

Au moment où des économies africaines enregistrent des niveaux très élevés de croissance, nombreux sont les pays qui ne seront malheureusement pas au rendez-vous des Objectifs du Millénaire pour le Développement, notamment avec des taux de pauvreté appelés encore à augmenter.

Pourtant, notre Continent, riche en ressources naturelles et humaines, connaît de profondes dynamiques de transformation. L’Afrique d’aujourd’hui s’affirme, se tourne vers l’avenir et intègre, de plus en plus, des champs sectoriels dynamiques, tels les infrastructures, les nouvelles technologies, les énergies renouvelables et le tourisme.

L’Afrique est de nouveau à la croisée des chemins. Elle représente un formidable espace d’opportunités économiques, une véritable zone de haute croissance, en même temps qu’elle a besoin d’un nouvel élan de développement et d’une mobilisation plus accrue de ses ressources humaines et naturelles, avec, il faut le souhaiter, un appui plus affirmé de la Communauté internationale. Les pays africains sont ainsi appelés, plus que jamais, à mettre à niveau leur capital humain, à poursuivre leurs réformes structurelles et à mettre en place des politiques économiques et sociales appropriées, favorables à l’investissement, à l’emploi et à la croissance inclusive.

Pour sa part, le Maroc a pu faire globalement face aux répercussions de la crise mondiale. Il a délibérément choisi la voie judicieuse du développement intégré et de la bonne gouvernance économique, agissant en symbiose sur les dimensions institutionnelles, économiques, sociales, culturelles et environnementales.

Aussi bien à travers l’Initiative Nationale pour le Développement Humain, que Nous avons lancée en 2005, qu’à travers les multiples chantiers d’infrastructure et de grandes stratégies sectorielles, ou encore la réforme du système éducatif et l’élargissement de la couverture médicale, le Maroc a jeté les bases d’un modèle de développement inclusif et équilibré. Il a ainsi pu réaliser des avancées significatives en matière de dynamisme économique et de lutte contre la pauvreté, la précarité et l’exclusion.

Les réformes institutionnelles intensifiées récemment par le Royaume, avec l’adoption d’une nouvelle Constitution, ont consacré ce choix résolu et offert au pays un référentiel complet et avancé en matière de gouvernance économique.

Il en est ainsi de l’affirmation des principes de l’économie sociale de marché, du droit de propriété, de la liberté d’entreprendre et de la libre concurrence. Il en est également de la consécration des principes de l’équilibre des finances publiques, de l’indépendance de la Banque centrale, des autorités de régulation et des instances chargées de la bonne gouvernance et de la démocratie participative. Le Royaume a également renforcé son système national de transparence et de lutte contre la corruption, de même qu’il a consacré une charte avancée de droits économiques, sociaux et environnementaux.

Excellences,
Mesdames et Messieurs,

Le Royaume du Maroc place le Continent auquel il appartient au coeur de son action régionale et internationale. Le Maroc est résolument attaché à la mise en oeuvre d’une coopération agissante et solidaire avec son espace africain, et plus globalement au niveau des partenariats Sud-Sud. Il s’est toujours engagé pour la concrétisation de l’unité et de la solidarité africaines, prenant des initiatives et des actions tangibles et prônant la voie du développement humain et durable de l’Afrique et de l’Homme Africain.

Le Maroc qui s’enorgueillit d’avoir été, dès sa propre indépendance recouvrée, aux côtés de tous les mouvements de libération authentiques, n’épargne aujourd’hui aucun effort pour partager son expérience et son savoir-faire avec les pays africains frères dans tous les domaines du développement.

Telle est l’approche que le Maroc a pu développer avec un nombre important de pays africains frères, dans les secteurs sociaux de base, comme dans les domaines traditionnels de la formation et de la coopération technique, et qu’il cherche aujourd’hui à élargir aux secteurs de l’investissement productif, aux transports aériens et maritimes et aux services financiers et bancaires. Placé au centre de nos réformes et de notre stratégie de développement, l’Homme est aussi au coeur des partenariats qu’entretient le Royaume du Maroc avec ses pairs africains, que ce soit au plan bilatéral ou dans le cadre de la coopération triangulaire.

Cette relation, qui constitue à nos yeux un véritable modèle de coopération Sud-Sud, est si précieuse pour nos peuples qu’elle gagnerait à être approfondie et ouverte sur de nouvelles possibilités et des formes plus prometteuses d’action commune au service des populations africaines et de leur bien-être. C’est là une grande exigence qui interpelle les gouvernements et les acteurs institutionnels, mais aussi la société civile et le secteur privé africains, appelés à intensifier cette coopération, à lui donner les assises de sa viabilité et à la rendre plus ciblée et plus efficiente.

Car l’approfondissement de la coopération intra-africaine et du partenariat Sud-Sud est non seulement une exigence morale, au regard des valeurs que nous partageons, mais bien un impératif d’efficacité. C’est une perspective incontournable dans la quête d’une mobilisation de toutes les énergies africaines au service du développement harmonieux et durable de l’Afrique. C’est aussi, il faut le reconnaître, un domaine où nous devrions encore faire preuve de davantage d’audace et de créativité.

Excellences,
Mesdames et Messieurs,

Nous nous réjouissons que la BAD ait décidé de saisir l’occasion de ces Assemblées annuelles pour enrichir le processus de formulation de sa nouvelle Stratégie décennale à long terme 2013-2022.

Le Royaume du Maroc est persuadé qu’une telle stratégie constituera un cadre de référence très utile aussi bien à l’action du Groupe de la Banque Africaine de Développement qu’à l’ensemble des institutions financières et bailleurs de fonds intervenant sur le Continent. Le défi pour la BAD est ainsi double : consolider son excellence en tant que première institution de financement du développement en Afrique, d’une part, et travailler à l’explicitation des espaces prioritaires et pertinents de l’action du développement et de mobilisation des ressources de financement, d’autre part.

Nous sommes confiants dans l’action future de la BAD. Nous considérons que la qualité de ses interventions et la confiance dont elle jouit auprès de ses actionnaires, constituent ses principaux atouts qu’il conviendrait de renforcer, en vue d’accompagner, avec efficacité et compétitivité, les projets portés par les pays africains membres.

Dans son action future, la Banque africaine devrait soutenir les chantiers de transformation et de mise à niveau des économies du Continent et de leur repositionnement dans la chaîne de valeur mondiale. Ces chantiers sont autant nombreux que décisifs.

Ils concernent, d’une part, la poursuite des projets d’infrastructures, de transport, d’énergie et de communication, de même que les programmes d’équipements et de services sociaux de base, tels la lutte contre la pauvreté et l’accès à l’éducation, à la santé et à l’eau potable. A cet égard, la BAD sera également sollicitée pour accompagner le développement de l’agriculture africaine et soutenir les réformes structurelles et les stratégies de compétitivité et d’attractivité pour les investissements étrangers.

D’autre part, l’action de la Banque Africaine devrait appuyer les secteurs porteurs et les nouveaux pôles de croissance africains qui innovent et qui tirent pleinement profit des opportunités de la mondialisation, pôles qui renforcent l’image positive d’une Afrique qui change. L’économie verte et les énergies renouvelables, l’agriculture durable, les nouvelles technologies, les secteurs financiers, sont aujourd’hui autant de gisements de croissance et d’emploi pour les générations d’Africains qui aspirent légitimement à un niveau meilleur de développement humain et de bien-être.

Par ailleurs, la BAD devrait relever, avec l’ensemble de la Communauté africaine, le défi de la bonne gouvernance, car il ne saurait y avoir de développement, d’investissement ou de croissance sans bonne gouvernance. Moins dépendante de l’aide internationale, l’Afrique devrait compter sur son capital naturel et humain et mobiliser ses propres ressources, avec transparence, responsabilité et reddition des comptes.

De même, la BAD gagnerait à préserver sa compétitivité globale, laquelle passe nécessairement par la mobilisation au profit de ses clients, notamment les pays à revenus intermédiaires, de financements à coûts raisonnables et attractifs.

Enfin, convaincu de l’inopportunité de la fragmentation politique et économique du Continent, le Maroc a toujours oeuvré en faveur de l’intégration économique régionale en Afrique , une option plus qu’évidente à un moment où la tendance mondiale est aux regroupements régionaux et au développement de grandes zones d’échange et d’activité. A cet égard, le Royaume du Maroc demeure disposé à appuyer toute initiative que la BAD pourrait utilement prendre en vue de donner corps aux dynamiques d’intégration économique régionale.

Nous sommes convaincus que le potentiel économique de notre Continent sera plus grand et sa portée plus large si les relations intra-africaines parviennent à s’approfondir, aux plans des échanges, des communications et des investissements communs, notamment dans le cadre d’ensembles sous-régionaux volontaristes et effectifs.

Excellences,
Mesdames et Messieurs,

Telles sont les quelques dimensions qui Nous paraissent essentielles pour l’action future de la BAD et, plus globalement, pour l’entreprise de développement en Afrique.

J’espère que ces Assemblées annuelles permettront de consolider l’action de la BAD et de faire émerger les véritables priorités du Continent et les voies et moyens appropriés pour y répondre.