POUR LA VERITABLE LIBERTE

ALLAH AL WATAN AL MALIK

26 août, 2012

Ban Ki-Moon salue le leadership de SM le Roi quant aux nobles idéaux internationaux

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 17:11

BIENVENUE SUR LE BLOG ALLAHALWATANALMALIK

Ban Ki-Moon salue le leadership de SM le Roi quant aux nobles idéaux internationaux

25 août 2012
Rabat  -

SM le Roi Mohammed VI,que Dieu L’assiste, a eu samedi un entretien téléphonique avec le Secrétaire Général de l’ONU, M.Ban Ki-moon, indique un communiqué du Cabinet Royal.

Ban Ki-Moon salue le leadership de SM le Roi quant aux nobles idéaux internationaux
25 août 2012

A cette occasion, M. Ban Ki-Moon a salué le leadership de SM le Roi quant aux nobles idéaux internationaux et mis en exergue l’apport significatif du Royaume du Maroc, membre actif du Conseil de Sécurité et contributeur de premier ordre aux opérations de maintien de la paix, ajoute la même source.

Le Secrétaire Général de l’ONU a ainsi renouvelé l’estime de l’Organisation pour l’engagement constant du Royaume du Maroc, qui a toujours répondu favorablement, sous la conduite de Sa Majesté, aux appels de la communauté internationale visant la prévention des conflits et la consolidation d’une paix pérenne, tant sur les plans régional qu’international.

S’agissant de la question du Sahara, poursuit le communiqué, le Secrétaire Général a assuré lors de cet entretien que l’ONU n’envisage aucune modification des termes d’exercice de sa médiation, qui a pour objectif la promotion d’une solution politique mutuellement acceptable à ce différend.

Il a ainsi souligné que son Envoyé Personnel et son nouveau Représentant Spécial rempliront dans les limites du cadre précis, tel que fixé par le Conseil de Sécurité, leurs mandats relatifs à l’avancement du processus de règlement et ce faisant, à la contribution à l’instauration des relations bilatérales escomptées avec l’Algérie.

SM le Roi a, pour sa part, réaffirmé la mobilisation constante du Royaume au service des valeurs universelles de paix et de coopération telles que prônées par les Nations Unies.

Concernant la question du Sahara Marocain, SM le Roi a réitéré les dispositions sincères, volontaires et constructives du Royaume, qui s’appuient de manière tangible sur la proposition d’autonomie avancée que la communauté internationale a saluée comme levier sérieux et crédible de sortie de ce conflit larvé.

A l’occasion de cet entretien, SM le Roi et le Secrétaire Général de l’ONU ont échangé au sujet des principales questions internationales et convenu de maintenir à leur plus haut niveau d’excellence les échanges fructueux, constants et responsables entre le Royaume et les Nations Unies, conclut le communiqué.

 

=======================================================================

=======================================================================

 

22 août, 2012

SM le Roi, Amir Al Mouminine, préside à Rabat la cérémonie d’allégeance 21 août 2012 Rabat – SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, que Dieu L’assiste, accompagné de SAR le Prince Moulay Rachid et de SA le Prince Moulay Ismaïl, a présidé, mardi après-midi à la place du Mechouar du Palais Royal de Rabat, la cérémonie d’allégeance en commémoration du treizième anniversaire de l’accession du Souverain au Trône de Ses glorieux ancêtres.

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 14:20

BIENVENUE SUR LE BLOG ALLAHALWATANALMALIK


SM le Roi, Amir Al Mouminine, préside à Rabat la cérémonie d’allégeance

21 août 2012
Rabat  -

SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, que Dieu L’assiste, accompagné de SAR le Prince Moulay Rachid et de SA le Prince Moulay Ismaïl, a présidé, mardi après-midi à la place du Mechouar du Palais Royal de Rabat, la cérémonie d’allégeance en commémoration du treizième anniversaire de l’accession du Souverain au Trône de Ses glorieux ancêtres.

SM le Roi, Amir Al Mouminine, préside à Rabat la cérémonie d'allégeance
21 août 2012

Au début de cette cérémonie, M. Mohand Laenser, ministre de l’Intérieur et les walis et gouverneurs des wilayas, préfectures et provinces du Royaume, ainsi que les walis et gouverneurs de l’Administration centrale, ont prêté allégeance à Amir Al-Mouminine.

Par la suite, SM le Roi a passé en revue les délégations représentant les différentes régions, préfectures et provinces du Royaume venues renouveler leur allégeance à Amir Al Mouminine, que Dieu Le préserve. Il s’agit des représentants de:

- La région de Oued Eddahab-Lagouira qui comprend les provinces de Oued Eddahab et Aousserd.

- La région de Laâyoune-Boujdour-Sakia Al Hamra qui comprend les provinces de Laâyoune, Boujdour et Tarfaya.

- La région de Guelmim-Smara qui comprend les provinces de Guelmim, Tata, Assa-Zag, Smara et Tan-Tan.

- La région de Souss-Massa-Draâ qui comprend la préfecture d’Agadir Ida Outanane, la préfecture d’Inezgane-Aït Melloul et les provinces de Chtouka Aït Baha, Taroudant, Tiznit, Ouarzazate, Zagora, Tinghir et Sidi Ifni.

- La région du Gharb-Chrarda-Beni Hssen qui comprend les provinces de Kénitra, Sidi Kacem et Sidi Slimane.

- La région de Chaouia-Ouerdigha qui comprend les provinces de Settat, Khouribga, Ben Slimane et Berrechid.

- La région de Marrakech-Tensift-Al Haouz qui comprend la préfecture de Marrakech et les provinces de Kelaâ des Sraghna, Rhamna, Essaouira, Chichaoua et El Haouz.

SM le Roi, Amir Al Mouminine, préside à Rabat la cérémonie d'allégeance 21 août 2012 Rabat  -   SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, que Dieu L'assiste, accompagné de SAR le Prince Moulay Rachid et de SA le Prince Moulay Ismaïl, a présidé, mardi après-midi à la place du Mechouar du Palais Royal de Rabat, la cérémonie d'allégeance en commémoration du treizième anniversaire de l'accession du Souverain au Trône de Ses glorieux ancêtres. dans Liens sm-le-roi-allegeance_m2_0- La région du Grand Casablanca qui comprend la préfecture de Casablanca, et les préfectures d’arrondissements de Casa-Anfa, El Fida Derb Soltane, Aïn Sbaa-Hay Mohammadi, Hay Hassani, Aïn Chock, Sidi Bernoussi, Ben M’sick-Sidi Othmane, Moulay Rachid, Mohammedia et les provinces de Nouaceur et Mediouna.

- La région de l’Oriental qui comprend la préfecture d’Oujda-Angad, et les provinces de Jerada, Berkane, Taourirt, Figuig, Nador et Driouech.

- La région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër qui comprend les préfectures de Rabat, Salé, Skhirat-Temara, et la province de Khemisset.

- La région de Doukkala-Abda qui comprend les provinces de Safi, El Jadida, Sidi Bennour et Youssoufia.

- La région de Tadla-Azilal qui comprend les provinces de Béni Mellal, Azilal et Fkih Ben Salah.

- La région de Meknès-Tafilalet qui comprend la préfecture de Meknès et les provinces d’El Hajeb, Ifrane, Khénifra, Errachidia et Midelt.

- La région de Fès-Boulmane qui comprend la préfecture de Fès et les provinces de Moulay Yaâcoub, Sefrou et Boulemane.

- La région de Taza-Al Hoceïma-Taounate qui comprend les provinces d’Al Hoceïma, Taza, Taounate et Guercif.

- La région de Tanger-Tétouan qui comprend les préfectures de Tanger-Asilah, Tétouan et M’Diq-Fnideq, et les provinces de Fahs-Anjra, Chefchaouen, Larache et Ouezzane.

Cette cérémonie, qui reflète l’authenticité du peuple marocain et son attachement indéfectible au glorieux Trône Alaouite, s’est achevée par une salve de cinq coups de canon, alors que le Souverain répondait des mains aux acclamations des représentants des différentes régions du Royaume.

Ont assisté à cette cérémonie, le Chef du gouvernement, les présidents des deux Chambres du Parlement, les conseillers de SM le Roi, les membres du gouvernement, les présidents des instances constitutionnelles, les officiers supérieurs de l’état-major général des Forces Armées Royales et le directeur général de la Sûreté nationale, ainsi que d’autres personnalités civiles et militaires.

 

 

21 août, 2012

SM le Roi décide d’annuler les cérémonies de célébration de Son anniversaire, suite au décès de SAR la Princesse Lalla Amina

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 8:39

BIENVENUE SUR LE BLOG ALLAHALWATANALMALIK

fichier pdf Discours Royal du 20 AOUT 2012

SM le Roi décide d’annuler les cérémonies de célébration de Son anniversaire, suite au décès de SAR la Princesse Lalla Amina

20 août 2012
Rabat  -

SM le Roi Mohammed VI a décidé d’annuler les cérémonies de célébration de Son anniversaire, suite au décès de SAR la Princesse Lalla Amina.

Dans un discours adressé, lundi soir à la Nation, à l’occasion du 59ème l’anniversaire de la Révolution du Roi et du peuple, le Souverain a indiqué que suite à l’épreuve cruelle qui vient de frapper la Famille Royale,  »en emportant Notre honorable tante, Son Altesse Royale, la Princesse Lalla Amina, qui a été rappelée à Dieu en ces jours bénis, Nous avons décidé d’annuler toutes les cérémonies de célébration de Notre anniversaire ».

SM le Roi a expliqué cette décision par  »la place particulière que la défunte occupait auprès de nous tous » et par le  »symbole qu’elle incarne dans ta conscience, où sa naissance est associée à l’exil de Notre vénéré Grand Père, Sa Majesté le Roi Mohammed V – que Dieu illumine sa tombe -, engagé à l’époque dans le combat de la Révolution du Roi et du Peuple ».

SM le Roi adresse un discours à la Nation à l’occasion du 59ème anniversaire de la Révolution du Roi et du peuple

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 8:05

BIENVENUE SUR LE BLOG ALLAHALWATANALMALIK

 

 

SM le Roi adresse un discours à la Nation à l’occasion du 59ème anniversaire de la Révolution du Roi et du peuple

20 août 2012
Rabat  -

SM le Roi Mohammed VI a adressé, lundi soir à la Nation un discours à l’occasion du 59ème anniversaire de la Révolution du Roi et du peuple.

SM le Roi adresse un discours à la Nation à l'occasion du 59ème anniversaire de la Révolution du Roi et du peuple
20 août 2012

Voici le texte intégral du Discours Royal :

 »Louange à Dieu, Prière et salut sur le Prophète, Sa famille et Ses compagnons

Cher peuple,

Nous commémorons aujourd’hui l’anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, en même temps que la fête de la jeunesse. C’est une occasion nationale privilégiée pour donner la pleine mesure des liens symbiotiques unissant le Trône et le Peuple et souligner l’étroite corrélation entre les grandes réalisations accomplies au Maroc et les forces vives de la nation, dont et au premier chef, les jeunes.

L’épopée de la Révolution du Roi et du Peuple évoque pour nous les valeurs d’héroïsme, d’altruisme, de sacrifice et de loyauté ayant présidé au recouvrement par le Maroc de sa liberté, son unité et sa souveraineté.

A travers la fête de la jeunesse, nous mettons en exergue le rôle qui incombe à la jeunesse marocaine prometteuse dans la construction d’un avenir digne des gloires et de la grandeur du passé.

En effet, les grands chantiers que Nous avons lancés pour parachever l’aménagement du modèle singulier qui a été conçu pour une société marocaine attachée à son identité et fondée sur la solidarité entre l’ensemble de ses composantes, ne peuvent atteindre leurs objectifs qu’en s’appuyant sur la force et la créativité de la jeunesse marocaine, et en tirant parti des potentialités dont elle est porteuse.

Jeunes du Maroc, vous êtes la vraie richesse de la nation, compte tenu du rôle que vous assumez en tant que partie prenante dans le processus d’évolution sociale de votre pays. Vous jouissez de la citoyenneté pleine et entière, avec les droits et les obligations qui en découlent, et la nécessité de vous investir de manière constructive dans les transformations que connaît la société, tout en demeurant attachés aux constantes de l’identité nationale et ouverts aux idéaux universels.

Voilà pourquoi Nous n’avons eu de cesse d’être à l’écoute de vos préoccupations spécifiques et réceptifs à vos attentes légitimes, où que vous soyez et quelles que soient vos appartenances.

Cher peuple,

Parler des jeunes, c’est évoquer les défis du présent et aborder les perspectives d’avenir. Et pour parler d’avenir, il faut, outre une grande probité intellectuelle pour scruter les horizons futurs, que soient élaborées des stratégies propres à préparer nos jeunes pour des lendemains meilleurs.

La nouvelle Constitution du Royaume accorde une importance capitale à la démocratie représentative et participative impliquant tous les citoyens, et prévoit, à cet égard, la création des différents mécanismes favorisant leur participation efficiente à la vie publique du pays.

Nul doute que l’adhésion des jeunes à ce choix stratégique reste tributaire de leur niveau de qualification et de la manière avec laquelle ils sont préparés pour l’avenir. Ceci nous renvoie ipso facto au système d’éducation et à sa capacité à former les générations montantes et à les préparer à s’investir pleinement dans le processus de développement et de progrès démocratique de la société.

Il est donc impératif de se pencher avec sérieux et résolution sur ce système que Nous plaçons, d’ailleurs, en tête de nos priorités nationales. Car ce système, qui nous interpelle aujourd’hui, se doit non seulement d’assurer l’accès égal et équitable à l’école et à l’université pour tous nos enfants, mais également de leur garantir le droit à un enseignement de qualité, doté d’une forte attractivité et adapté à la vie qui les attend.

Par ailleurs, ce système doit également permettre aux jeunes d’affûter leurs talents, de valoriser leur créativité et de s’épanouir pleinement, pour qu’ils puissent remplir les obligations de citoyenneté qui sont les leurs, dans un climat de dignité et d’égalité des chances, et pour qu’ils apportent leur concours au développement économique, social et culturel du pays. C’est là, du reste, que réside le défi majeur du moment.

A cette fin, nous devons mettre en œuvre ce qui a été recommandé ces dernières années et rendre effective l’éducation moderne de qualité, voulue par la nouvelle Constitution.

A cet égard, nous devons revoir notre approche et les méthodes en vigueur à l’école pour passer d’une logique d’enseignement centrée sur l’enseignant et sa performance et limitée à la transmission des connaissances aux apprenants, à une autre logique fondée sur la réactivité des apprenants et axée sur le renforcement de leurs compétences propres et la possibilité qui leur est donnée de déployer leur créativité et leur inventivité, d’acquérir des savoir-faire et de s’imprégner des règles du vivre-ensemble dans le respect de la liberté, de l’égalité, de la diversité et de la différence.

Dans l’esprit de la réforme escomptée, il ne s’agit pas d’un changement de programme ou de cursus, pas plus qu’il n’est question d’une discipline à ajouter ou à retrancher. En effet, le but recherché consiste à opérer un changement au niveau du dispositif de formation et des objectifs qui lui sont assignés, en conférant un nouveau sens au travail de l’enseignant, lui permettant ainsi de s’acquitter de la noble mission qui est la sienne. Il s’agit aussi de faire passer l’école d’un espace organisé autour d’une logique axée essentiellement sur le stockage en mémoire et l’accumulation des connaissances, à un lieu où prévaut une logique vouée à la formation de l’esprit critique et la stimulation de l’intelligence, pour une insertion assurée au sein de la société de l’information et de la communication.

A cet égard, Nous invitons le gouvernement à œuvrer dans ce sens en mettant l’accent sur la nécessaire réhabilitation de l’école publique et la mise à niveau de l’enseignement privé dans un esprit de synergie et de complémentarité.

Pour donner une impulsion au secteur de l’éducation et de l’enseignement, avec ce que cela implique en termes de partenariat et d’engagement responsable, il faut activer la mise en œuvre des dispositions de la Constitution, relatives au nouveau Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique. Cette instance se doit d’apporter son concours pour pouvoir aborder avec succès ce tournant essentiel et décisif non seulement pour l’avenir des jeunes, mais aussi pour le devenir du Maroc en tant que pays et en tant que nation.

Je sais les efforts considérables que les familles consacrent au bien-être et à l’éducation de leurs enfants. Cette solidarité entre générations doit être maintenue et sauvegardée. Mais les questions de la jeunesse ne relèvent pas seulement de la sphère privée et familiale ou du champ de l’éducation, la formation et l’apprentissage. C’est l’affaire de toute la société , et des solutions doivent être trouvées à tous les problèmes que connaît la jeunesse.

Cher peuple,

Nos jeunes souhaitent l’émergence des conditions optimales à leur plein épanouissement et leur aptitude à prendre en charge les responsabilités. Ils ambitionnent légitimement une meilleure insertion sociale et professionnelle, notamment par un accès privilégié à l’emploi.

Parallèlement, il faudra créer un environnement favorable à l’accès au logement, à la santé et aux différentes structures de proximité, espaces de sports et de loisirs, centres d’insertion et espaces dédiés aux nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Si notre jeunesse est animée par l’ambition légitime de jouer un rôle significatif dans la vie politique, économique et sociale, elle souhaite, au même titre, s’insérer utilement dans la création culturelle et artistique, dont les espaces demeurent inégalement répartis entre les différentes régions du Maroc.

La culture constitue de nos jours un levier fondamental pour la création, l’innovation, le ressourcement spirituel et l’affirmation de la personnalité nationale. Elle est le catalyseur qui dynamise notre société, une société aussi fière de ses affluents pluriels et de sa civilisation séculaire, qu’elle est attachée à sa diversité et à son ouverture sur le monde.

Dans tous ces domaines, le Maroc a, assurément, déployé d’énormes efforts pour garantir aux jeunes l’accès aux multiples services et diverses prestations auxquels ils ont droit et qui les destinent à s’émanciper, à s’assumer et à participer activement au développement de leur pays.

Des budgets considérables ont été investis et un nombre impressionnant d’initiatives et de programmes ont été lancés, ce qui a permis d’enregistrer des résultats significatifs et louables.

Néanmoins, les performances atteintes ne sont pas à la hauteur des ambitions et des attentes des jeunes. Des lacunes et des difficultés subsistent et trop de jeunes d’horizons divers demeurent confrontés à certaines contraintes dans leur vécu ou dans leurs perspectives d’avenir.

Il serait donc inacceptable de considérer la jeunesse comme une charge pour la société. Elle doit, au contraire, être traitée comme une force de dynamisation du développement. Il est donc impératif de mettre au point une stratégie globale qui mettrait fin à la dispersion des prestations fournies actuellement à notre jeunesse, et d’adopter une politique intégrée qui associe, dans une synergie et une convergence, les différentes actions menées en faveur des jeunes.

A cet égard, le Conseil Consultatif de la Jeunesse et de l’Action associative devra, une fois mis en place, contribuer à l’élaboration des axes stratégiques, et adopter, avec la participation des jeunes, une politique prenant en compte la pleine citoyenneté des jeunes.

Cher peuple,

On ne peut évoquer, aujourd’hui, la jeunesse marocaine sans s’adresser également à sa composante représentant nos jeunes compatriotes issus de l’émigration et établis à l’étranger. Leur solide attachement à leur pays qui entretient avec eux des relations de grande proximité, reflète leur pleine adhésion aux orientations que Nous avons tracées et aux chantiers de développement que Nous avons lancés.

Vous savez que chaque fois que nous entreprenons des réformes structurantes et profondes, nos compatriotes établis à l’étranger sont toujours au centre de nos préoccupations, nos réflexions et nos projections. Tel a été le cas lorsque nous avons réalisé les emblématiques Code de la famille et Droit de la nationalité. Tel a été aussi le cas lorsque nous avons opéré la révision de la Constitution qui comporte des dispositions novatrices consacrées aux droits des Marocains Résidant à l’Etranger, auxquels Je m’adresse à cette occasion pour leur dire :

Vous n’avez, de votre côté, ménagé aucun effort pour préserver vos attaches, et vous n’avez de cesse de mettre le Maroc au cœur de vos préoccupations quotidiennes, défendant ses causes nationales, contribuant à son développement et veillant au renforcement de ses relations avec vos pays de résidence. Attachés aux vertus de l’interaction culturelle et aux valeurs universelles, vous n’avez de cesse de combattre les clichés et les préjugés contre l’Islam et les musulmans.

Cette relation particulière n’est pas le fait du hasard. Elle a été construite et façonnée par des années d’efforts et de sacrifices réciproques.

Nous allons donc continuer à creuser ce sillon, préservant votre identité et protégeant vos droits et vos intérêts, surtout dans le contexte actuel de crise économique en Europe.

De plus, nous veillerons à donner pleine effectivité aux dispositions de la Constitution qui vous assurent une participation aussi étendue que possible à la construction du Maroc de demain, et une présence active dans les instances dirigeantes d’institutions nouvelles.

Nous veillerons également et toujours à soutenir vos efforts d’intégration dans les sociétés d’établissement, en travaillant avec les autorités des pays d’accueil à rendre effectif le droit de vote des étrangers aux élections locales sur la base de la réciprocité.

Cher peuple,

En ces jours du mois béni de Ramadan, que nous vivons pleinement dans la piété et le recueillement, Nous implorons le Très Haut pour couvrir de Sa sainte miséricorde l’âme des martyrs de la Révolution du Roi et du Peuple. Puisse-t-Il rétribuer de la meilleure des récompenses le Héros de la libération et son compagnon de lutte, Notre révéré Grand-Père, feu Sa Majesté le Roi Mohammed V, et Notre vénéré Père, feu Sa Majesté le Roi Hassan II.

Nous implorons également Son aide et Son assistance dans la poursuite de l’épopée éternelle et constamment renouvelée de la Révolution du Roi et du peuple, dédiée au parachèvement de la construction d’un Maroc nanti de la plénitude de son unité, de son intégrité et de sa souveraineté, un Maroc assurant à tous ses enfants les conditions d’une citoyenneté digne et d’un épanouissement total, dans le cadre de la solidarité sociale, de la justice et de l’équité.

Cher peuple,

Suite à l’épreuve cruelle qui vient de frapper Notre Famille Royale, en emportant Notre honorable tante, Son Altesse Royale, la Princesse Lalla Amina, qui a été rappelée à Dieu en ces jours bénis, Nous avons décidé d’annuler toutes les cérémonies de célébration de Notre anniversaire. Ceci tient à la place particulière que la défunte occupait auprès de nous tous, ainsi qu’au symbole qu’elle incarne dans ta conscience, où sa naissance est associée à l’exil de Notre vénéré Grand Père, Sa Majesté le Roi Mohammed V – que Dieu illumine sa tombe -, engagé à l’époque dans le combat de la Révolution du Roi et du Peuple.

A l’occasion de l’Aid Al-Fitr, Nous implorons le Tout-Puissant d’agréer notre jeûne et nos prières, et t’exprimons, cher peuple, Nos sincères félicitations et Nos meilleurs vœux. Wassalamou alaikoum warahmatoullahi wabarakatouh ».

20 août, 2012

SM le Roi accomplit la prière de l’Aid Al-Fitr à la mosquée Ahl Fès à Rabat et reçoit les voeux à cette occasion

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 12:56

|

BIENVENUE SUR LE BLOG ALLAHALWATANALMALIK

SM le Roi accomplit la prière de l’Aid Al-Fitr à la mosquée Ahl Fès à Rabat et reçoit les voeux à cette occasion

20 août 2012
Rabat  -

SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, que Dieu L’assiste, accompagné de SAR le Prince Moulay Rachid et de SA le Prince Moulay Ismail, a accompli, lundi matin, la prière de l’Aid Al-Fitr à la mosquée Ahl Fès, au Méchouar à Rabat, et reçu les voeux en cette heureuse occasion.

SM le Roi accomplit la prière de l'Aid Al-Fitr à la mosquée Ahl Fès à Rabat et reçoit les voeux à cette occasion
20 août 2012

Le cortège royal, venant du Palais Royal, s’est dirigé vers la mosquée Ahl Fès, au milieu des vivats et des acclamations des citoyens venus nombreux exprimer leurs meilleurs voeux à SM le Roi, Amir Al Mouminine, et partager avec le Souverain la joie de cette heureuse fête qui couronne le mois sacré de Ramadan.

Les citoyens ont afflué nombreux à la Place du Méchouar pour souhaiter, en ce jour de fête, longue vie au Souverain et réitérer leur indéfectible attachement au glorieux Trône Alaouite et à l’auguste personne de SM le Roi.

A son arrivée à la mosquée, SM le Roi a passé en revue un détachement de la Garde royale qui rendait les honneurs avant d’être salué par le Chef de gouvernement, les présidents des deux Chambres du Parlement, les conseillers du Souverain, les membres du gouvernement, les Hauts commissaires, les présidents des instances constitutionnelles, les directeurs des cabinets royaux, les officiers supérieurs de l’Etat-major général des Forces armées royales, le directeur général de la Sûreté nationale, le directeur général des Etudes et de la Documentation, ainsi que par le wali de la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaer.

Après la prière de l’Aid, l’Imam a prononcé un prêche dans lequel il a souligné que les croyants ont baigné, tout au long du mois de jeûne, dans un climat de piété, de spiritualité, de bénédiction divine et de recueillement, ajoutant qu’il s’agit d’un moment inégalé de vie spirituelle et de purification des âmes avec d’immenses promesses de récompenses divines.

Si le mois de Ramadan renferme autant de bienfaits, il se démarque au Maroc par la série de causeries religieuses organisées sous la présidence de SM le Roi, Amir al Mouminine, a souligné l’imam, qui a mis en relief le rôle prépondérant de ces causeries dans le rayonnement toujours amplifié de l’islam et de la pensée.

Ces jours bénis ont coïncidé avec l’un des plus glorieux anniversaires nationaux, à savoir la fête du trône, qui incarne la cohésion entre le trône et le peuple et symbolise l’union solidaire pour la promotion sociale et davantage de progrès pour le royaume dans tous les domaines.

Dieu,Tout-Puissant, a bien voulu que l’Aid al Fitr coïncide avec un autre glorieux anniversaire, celui de la Révolution du Roi et du peuple, célébré le 20 août de chaque année, qui interpelle la nation pour tirer les leçons sur la fidélité à la religion, à la patrie et au trône alaouite, a fait savoir l’Imam, rappelant que c’est la cohésion du peuple autour du trône qui a favorisé le retour triomphal de feu SM Mohammed V, Souverain militant, et de la famille royale, retour couronné par la proclamation de l’indépendance. « Nous sommes revenus du petit Jihad pour entamer le Grand Jihad », avait déclamé le regretté Mohammed V.

Ce grand Jihad, a dit l’imam, se poursuit actuellement sous l’impulsion de SM Roi Mohammed VI, roi des réformes, de la renaissance et de l’avenir rayonnant, qui ne ménage aucun effort pour assurer bonheur et prospérité à son peuple.

L’Imam a conclu en implorant le Tout Puissant de préserver SM le Roi, Amir Al Mouminine, de couronner de succès Ses actions pour le bien de Son peuple fidèle et de Le combler en les personnes de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan, de SAR le Prince Moulay Rachid et de l’ensemble des membres de l’illustre Famille Royale.

Il a également élevé des prières pour le repos de l’âme des regrettés Souverains, feu SM Mohammed V et feu SM Hassan II.

SM le Roi accomplit la prière de l'Aid Al-Fitr à la mosquée Ahl Fès à Rabat et reçoit les voeux à cette occasion dans Liens sm_le_roi-priere-fitr-m2_0SM le Roi a été, par la suite, salué par les chefs des missions diplomatiques des pays islamiques accréditées au Maroc qui ont présenté leurs félicitations et leurs voeux au Souverain.

SM le Roi a ensuite regagné le Palais Royal, au milieu des acclamations et des vivats des citoyens, venus exprimer leurs marques de fidélité et de loyalisme au Souverain, et auxquels Amir Al Mouminine répondait en saluant la foule de Ses mains. En même temps, des coups de canon retentissaient à l’occasion de ce jour béni.

Au Palais Royal, SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, a reçu les voeux de SAR le Prince Moulay Rachid et de SA le Prince Moulay Ismail.

Le Souverain a également reçu les voeux du Chef de gouvernement, des présidents des deux Chambres du Parlement, des conseillers du Souverain, des membres du gouvernement, des Hauts commissaires, des présidents des instances constitutionnelles, des directeurs des cabinets royaux, des beaux-frères du Souverain, des officiers supérieurs de l’Etat-major général des Forces Armées Royales et de plusieurs hautes personnalités civiles et militaires.

 source map

SM le Roi adresse lundi un discours à la nation à l’occasion de l’anniversaire de la Révolution du Roi et du peuple

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 11:48

BIENVENUE SUR LE BLOG ALLAHALWATANALMALIK

SM le Roi adresse lundi un discours à la nation à l’occasion de l’anniversaire de la Révolution du Roi et du peuple

19 août 2012
Rabat  -

SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, adressera, lundi, un discours au peuple marocain, à l’occasion du 59ème anniversaire de la Révolution du Roi et du peuple, annonce un communiqué du ministère de la Maison Royale, du Protocole et de la Chancellerie.

SM le Roi adresse lundi un discours à la nation à l'occasion de l'anniversaire de la Révolution du Roi et du peuple
19 août 2012

Le discours royal sera diffusé sur les ondes de la radio et à la télévision à 21h00, lundi 20 août (correspondant au 1er Choual 1433), indique la même source.

 

 

Fête du Trône: SM le Roi préside mardi la cérémonie d’allégeance à la place du Méchouar du Palais Royal de Rabat

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 11:44
BIENVENUE SUR LE BLOG ALLAHALWATANALMALIK

Fête du Trône: SM le Roi préside mardi la cérémonie d’allégeance à la place du Méchouar du Palais Royal de Rabat

20 août 2012
Rabat  -

Sa Majesté le Roi Mohammed VI présidera, mardi à 16h00 à la place du Méchouar du Palais Royal de Rabat, la cérémonie d’allégeance, indique lundi un communiqué de la Maison royale, du Protocole et de la Chancellerie.

Voici le texte intégral du communiqué:

« Le ministère de la Maison royale, du Protocole et de la Chancellerie annonce, qu’en commémoration du 13e anniversaire de l’accession de SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, au Trône de Ses glorieux ancêtres, Sa Majesté présidera la cérémonie d’allégeance à la place du Méchouar du Palais Royal de Rabat, mardi 02 chaoual 1433 correspondant au 21 août 2012, à 16h00″.

19 août, 2012

SAR le Prince Moulay Rachid quitte Djeddah après avoir représenté SM le Roi au Sommet de l’OCI

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 12:55
BIENVENUE SUR LE BLOG ALLAHALWATANALMALIK

SAR le Prince Moulay Rachid quitte Djeddah après avoir représenté SM le Roi au Sommet de l’OCI

16 août 2012
Djeddah  -

SAR le Prince Moulay Rachid a quitté, jeudi matin, Djeddah après avoir représenté SM le Roi Mohammed VI aux travaux du 4è sommet extraordinaire de l’Organisation de la Coopération islamique (OCI), tenu les 14 et 15 août à La Mecque.

A son départ de l’aéroport international Roi Abdelaziz de Djeddah, SAR le Prince Moulay Rachid a été salué par l’ambassadeur d’Arabie saoudite au Maroc, Mohamed Bin Abderahmane Al-Bichr, le chargé d’affaires de l’ambassade du Maroc à Ryad, Mustapha Belhaj et par plusieurs autres responsables civils et militaires.

Son Altesse Royale a eu un entretien, mercredi en marge du Sommet islamique de la Mecque, avec le président tunisien, M. Moncef Marzouki, auquel il a transmis les salutations de Son frère SM le Roi Mohammed VI.

Dans un discours à l’adresse du Sommet, dont lecture a été donnée mercredi par SAR le Prince Moulay Rachid, SM le Roi Mohammed VI a appelé à œuvrer pour que les relations entre les Etats de la Oumma islamique puissent reposer sur des bases fermes et solides, surtout dans un monde marqué par une forte concurrence et par l’hégémonie des grandes économies.

Le Souverain a également appelé à  » l’arrêt immédiat de la machine de violence en Syrie », soulignant la nécessité de régler cette crise en facilitant un  » transfert du pouvoir politique dans ce pays qui permette au peuple syrien d’ouvrir une nouvelle page de son histoire ».

SM le Roi a par ailleurs insisté sur l’impératif pour les pays islamiques de prendre des initiatives fermes, faire des choix pratiques et assurer les moyens nécessaires pour soutenir le peuple palestinien et son Autorité nationale.

Décès de SAR la Princesse Lalla Amina : Le monde des sports en deuil 17 août 2012—

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 12:50

 Décès de SAR la Princesse Lalla Amina : Le monde des sports en deuil 17 août 2012

 

Rabat – Avec le décès, jeudi soir, de SAR la Princesse Lalla Amina, la Famille royale et avec elle le peuple marocain perd une militante engagée dans la promotion du sport national, notamment les arts équestres et l’olympisme. La défunte a été pendant des décennies une figure emblématique des sports équestres marocains, à travers notamment l’organisation de la Semaine du cheval et le parrainage d’autres compétitions et activités liées à la plus belle conquête de l’homme : le cheval. SAR la Princesse Lalla Amina a présidé aux destinées de la Fédération Royale Marocaine des sports équestres depuis 1999. Elle était aussi présidente du jury des concours nationaux des sauts d’obstacles et entraîneur de l’équipe nationale marocaine d’équitation. Elle a à ce titre marqué de son empreinte les sports équestres au Maroc en réussissant un mariage parfait entre les arts équestres ancestraux du Royaume et les aspects modernes de l’équitation. Le sport national a été également marqué par le rôle déterminant de Son Altesse royale à la tête du Special Olympics Maroc. L’apport de la regrettée au mouvement Spécial Olympics a été particulièrement salué au plan international, avec l’octroi en 2004 à Son Altesse royale du prix du Spécial Olympics international et son élection en tant que première dirigeante sportive en Afrique. De même, SAR la Princesse Lalla Amina s’était employée au développement du sport des handicapés mentaux au Maroc et dans toute la région du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord. L’intérêt de Son Altesse Royale en faveur de cette catégorie sociale s’est manifesté par sa présidence de la deuxième session des jeux du spécial olympics de la région du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, tenue à Rabat en 2000, par le développement des programmes du spécial olympics Maroc à travers lôorganisation de la coupe du Trône de football, la coupe Lalla Amina de football, le soutien aux différentes disciplines sportives dans le but dôaugmenter le nombre de pratiquants, dôencadrants et de volontaires, en plus des programmes parallèles dans les domaines sociaux, éducatifs et de santé. Cet engagement répondait au souci de SAR la princesse Lalla Amina de réussir à insérer avec succès, par le sport, les handicapés mentaux dans leur environnement social et éviter leur marginalisation.

Obsèques à Rabat de Feue SAR la Princesse Lalla Amina 17 août 2012 Rabat – Les obsèques de feue SAR la Princesse Lalla Amina, fille de feu SM Mohammed V, soeur de feu SM Hassan II, que Dieu ait leurs âmes, et tante de SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, ont eu lieu vendredi à Rabat, en présence du Souverain, que Dieu Le préserve. Obsèques à Rabat de Feue SAR la Princesse Lalla Amina

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 12:47

BIENVENUE SUR LE BLOG ALLAHALWATANALMALIK

Obsèques à Rabat de Feue SAR la Princesse Lalla Amina

17 août 2012
Rabat  -

Les obsèques de feue SAR la Princesse Lalla Amina, fille de feu SM Mohammed V, soeur de feu SM Hassan II, que Dieu ait leurs âmes, et tante de SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, ont eu lieu vendredi à Rabat, en présence du Souverain, que Dieu Le préserve.

Obsèques à Rabat de Feue SAR la Princesse Lalla Amina
17 août 2012

La dépouille de la défunte a été inhumée au Mausolée Moulay El Hassan au Palais Royal à Rabat, après les prières d’Al-Asr et du mort à la mosquée Ahl Fès au Méchouar.

Les obsèques de feue SAR la princesse Lalla Amina se sont déroulées en présence, notamment, de SAR le Prince Moulay Rachid et de SA le Prince Moulay Ismail, des Princes et Chorfas proches de la regrettée et de plusieurs autres personnalités civiles et militaires.

A cette occasion, l’assistance a prié Dieu de préserver SM le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, de perpétuer Sa gloire, de combler le Souverain en la personne de SAR le Prince-héritier Moulay El Hassan, d’accueillir la défunte en Son vaste paradis parmi les Prophètes, les saints, les martyrs et les vertueux, et d’accorder patience et réconfort aux membres de l’illustre famille royale.

Elle a également prié pour le repos de l’âme de feu SM Mohammed V et de feu SM Hassan II.

 

Biographie de SAR la Princesse Lalla Amina

16 août 2012
Rabat  -

SAR la Princesse Lalla Amina, présidente de Spécial Olympics Maroc et de la Fédération Royale Marocaine des Sports Equestres, décédée jeudi soir, est née le 14 avril 1954 dans l’exil à Madagascar.

Après le retour d’exil du héros de la libération, feu SM Mohammed V, que Dieu ait son âme, le regretté Souverain a confié, en 1957, à Son Altesse Royale, encore à la fleur de l’âge, la présidence de la Ligue Marocaine pour la Protection de l’Enfance, illustrant ainsi la volonté royale de promouvoir la situation de l’enfance au Maroc.

Parallèlement à ses études primaires et secondaires au Collège Royal de Rabat et à ses études supérieures en philosophie, SAR la Princesse Lalla Amina, qui maîtrisait, en plus de l’arabe, le français et l’anglais, portait un intérêt particulier au sport, notamment l’équitation, discipline dans laquelle elle a fait ses preuves dès son jeune âge, en acquérant la qualité de cavalier et en montant une écurie privée pour l’élevage des chevaux.

SAR la Princesse Lalla Amina a assumé plusieurs responsabilités particulièrement dans les domaines sportif et social.

Dans le domaine des sports équestres, SAR la Princesse Lalla Amina était la présidence du comité d’organisation de « la Semaine du cheval », qui se tient chaque année à l’hippodrome de Dar Essalam à Rabat. Elle était également présidente du jury des concours nationaux des sauts d’obstacles, chef de piste des concours nationaux de sauts d’obstacles, entraîneur de l’équipe nationale marocaine d’équitation, présidente de la Fédération Royale Marocaine des sports équestres depuis 1999.

SAR la Princesse Lalla Amina a été élue première dirigeante sportive en Afrique.

Dans le domaine social, Son Altesse Royale présidait la Ligue Marocaine pour la Protection de l’Enfance, l’Organisation marocaine des mères et était membre du comité d’honneur du mouvement mondial des mères. La défunte présidait aussi l’Association marocaine des arts prometteurs qui s’intéresse à la promotion des programmes artistiques en faveur des personnes handicapées . SAR la Princesse Lalla Amina était également présidente d’honneur de l’Association « Hadaf » pour la protection des personnes handicapées.

Son Altesse Royale a veillé à la mise en application des lois et législations nationales relatives à l’enfance et leur harmonisation avec les lois et conventions internationales.

Dans le domaine de la protection des personnes handicapées et leur insertion dans la société, SAR la Princesse Lalla Amina avait créé en 1994 le Special Olympics Maroc, contribué à la mise en place du Special Olympics de la région du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord et déployé d’énormes efforts pour promouvoir le sport des handicapés mentaux au Maroc.

SAR a, en outre, assuré la présidence de la deuxième session des jeux du Special Olympics de la région du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, tenue à Rabat en 2000.

En 2004, SAR la princesse Lalla Amina a été distinguée par un prix de Spécial Olympics International et reçu le Trophée femme et sport décerné par le Comité international Olympique.

Dans le cadre du renforcement des contacts entre Special Olympics Mondial et la présidence du Spécial Olympics pour la région du Proche-Orient et d’Afrique du Nord, SAR la Princesse Lalla Amina assurait le suivi de tous les programmes et activités réalisés aux niveaux international et régional et accueillait les responsables et les encadrants du Special Olympics lors de leurs visites au Maroc afin de suivre tous les développements que connaît le sport des handicapés mentaux.

En 2007, SAR la Princesse Lalla Amina a été décorée par SM le Roi Mohammed VI du Wissam Al Mohammadi de deuxième catégorie

12