POUR LA VERITABLE LIBERTE

ALLAH AL WATAN AL MALIK

28 juin, 2013

Al-Hoceima : SM le Roi inaugure plusieurs projets inscrits dans le cadre de la mise à niveau urbaine de la ville d’Imzouren

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 18:23

BIENVENUE SUR LE BLOG ALLAHALWATANALMALIK

 

Al-Hoceima : SM le Roi inaugure plusieurs projets inscrits dans le cadre de la mise à niveau urbaine de la ville d’Imzouren

28 juin 2013
Imzouren (Province d’Al Hoceima)  -

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a procédé vendredi à l’inauguration de plusieurs projets inscrits dans le cadre du programme intégré de mise à niveau urbaine de la commune d’Imzouren (Province d’Al Hoceima), qui mobilise des investissements de l’ordre de 581,56 millions de dirhams (MDH).

Al-Hoceima : SM le Roi inaugure plusieurs projets inscrits dans le cadre de la mise à niveau urbaine de la ville d'Imzouren
28 juin 2013

Le Souverain a ainsi inauguré le marché quotidien de la ville (10,5 MDH) et le centre des artisans et des activités professionnelles (16 MDH), deux projets structurants destinés à l’amélioration des conditions de travail des commerçants, la sédentarisation des marchands ambulants, la préservation de certains métiers d’artisanat menacés de disparition, la promotion des produits locaux et le renforcement de l’organisation et de la structuration du secteur de l’artisanat.

Erigé sur une superficie globale de 1.400 m2, le nouveau marché quotidien abrite 101 commerces. Il devra contribuer à la création d’emplois, à l’éradication des constructions insalubres, à l’embellissement du paysage urbain et à l’amélioration de la qualité et de la sécurité sanitaire des produits alimentaires.

Avec une superficie couverte de 2.700 m2, le Centre des artisans et des activités professionnelles ambitionne, quant à lui, l’amélioration des conditions de travail des artisans, l’amélioration de leurs revenus et la formation des jeunes dans plusieurs métiers qui font l’originalité de la région.

Il s’agit également d’un espace de production, de finition et de commercialisation des produits d’artisanat où est assurée une formation continue des artisans avec comme priorités la promotion de l’action corporative et des activités génératrices de revenus, la structuration de la filière et l’amélioration de la qualité des produits artisanaux.

Le nouveau centre comporte 53 locaux pour artisans, des dépendances administratives, une salle de prière, une cafétéria, une infirmerie, et des espaces d’exposition.

A cette occasion, SM le Roi a remis 24 triporteurs, acquis dans le cadre de l’INDH, au profit de marchands ambulants de poisson et de légumes. Le Souverain a également procédé à la remise symbolique de clés et attestations d’attribution au profit de 10 bénéficiaires de locaux professionnels au sein du nouveau Centre des artisans et des activités professionnelles d’Imzouren.

A fort impact social, les deux projets inaugurés par le Souverain s’inscrivent dans le cadre du programme intégré de mise à niveau urbaine de la ville d’Imzouren (2011-2014), objet d’une convention de partenariat signée devant SM le Roi, le 7 octobre 2011.

Ce programme quadriennal vise également à combler le déficit en équipements de proximité, à réhabiliter les différents réseaux (électrique, éclairage public, assainissement liquide, eau potable), à développer la base économique au niveau de la ville, à renforcer les prestations sociales, à améliorer la circulation, à embellir le paysage urbain et à protéger la commune contre les risques d’inondation.

Plusieurs actions ont été entreprises au titre de ce programme, notamment les projets de restructuration des quartiers sous-équipés et d’aménagement des routes (177,7 MDH), réalisés à hauteur de 57 pc, et ceux relatifs à la réhabilitation, au renforcement et à l’extension des réseaux électriques, d’éclairage public, d’assainissement liquide et d’eau potable (102,3 MDH) qui connaissent des taux de réalisation qui varient entre les 35 et 100 pc.

La protection de la ville d’Imzouren contre les risques d’inondations est également au menu du programme intégré de mise à niveau urbaine de la ville d’Imzouren. Ce projet, qui en est à un stade avancé, devra participer à la réduction des effets des inondations des Oueds El Maleh et Iâathmanane et à la maîtrise du débit d’Oued El Maleh.

Les infrastructures de santé ne sont pas en reste dans la mesure où un hôpital local est en cours de construction dans la ville pour un investissement total de 43 millions de dirhams. Ce projet, dont le taux de réalisation avoisine les 35 pc, vise le développement des infrastructures hospitalières, le renforcement des services de santé de base et leur rapprochement des citoyens, le désengorgement du centre hospitalier régional d’Al Hoceima et l’accompagnement du développement urbanistique que connait la ville d’Imzouren.

Par ailleurs, la ville d’Imzouren verra, dans un avenir proche, ses infrastructures scolaires se renforcer à la faveur de la construction d’une école au quartier Ait Mhaned , d’un lycée qualifiant au quartier Arrabie , d’une école et d’un collège au quartier Berkam , pour un investissement global de plus de 34 millions de dirhams.

Le projet de mise à niveau de la zone industrielle d’Imzouren a, pour sa part, été réalisé à hauteur de 90 pc, alors que ceux relatifs à la construction d’une maison de l’artisan et d’une halte routière ont atteint respectivement un taux de réalisation de 70 et 65 pc.

SM le Roi, Amir Al Mouminine accomplit la prière du vendredi à la mosquée Ghinya à Al Hoceima

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 18:19

BIENVENUE SUR LE BLOG ALLAHALWATANALMALIK

SM le Roi, Amir Al Mouminine accomplit la prière du vendredi à la mosquée Ghinya à Al Hoceima

28 juin 2013
Al Hoceima  -

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, a accompli la prière du vendredi à la mosquée Ghinya à Al Hoceima.

SM le Roi, Amir Al Mouminine accomplit la prière du vendredi à la mosquée Ghinya à Al Hoceima
28 juin 2013

Dans son prêche, l’Imam a traité du contenu du verset coranique de la sourate Al Bakara : « Dieu n’impose rien à l’âme qui soit au-dessus de ses moyens », soulignant que l’une des spécificités majeures de la sainte religion est qu’elle ne dicte aux musulmans que ce qui est à leur portée, de façon à leur éviter les dures épreuves et la gêne dans leur vie.

Cette règle engage le musulman à ne pas s’exposer à ce qui peut lui être préjudiciable et à s’abstenir de porter atteinte aux biens d’autrui, une règle qui s’applique à tous les aspects de la vie et à toutes les transactions économiques, commerciales et industrielles, a dit l’Imam.
Le concept de préjudice ou de dommage englobe tout ce qui est de nature à attenter à soi-même et aux autres, ce qui est explicitement illicite dans la religion musulmane, a affirmé l’Imam, ajoutant que le préjudice est prohibé puisque l’Islam est une religion qui recommande le bien et déconseille le mal et qui prône le sens de la compassion et de la facilitation.

L’Imam a cité un hadith du prophète Sidna Mohammed, sur lui prière et salut, selon lequel quiconque causera un préjudice à autrui, Dieu lui causera un préjudice, ajoutant que ledit hadith est devenu l’une des règles doctrinales les plus avérées en religion, puisque établissant l’un des desseins de la sainte religion, bannir le préjudice qui est en nette contradiction avec le mode de relations que l’Islam préconise tant entre les individus qu’en matière de relations entre communautés et entre Etats, a précisé l’orateur.

Le Saint Coran comporte plusieurs versets mettant en garde contre ce concept de préjudice, a noté l’Imam, insistant notamment sur celui qui peut entacher un testament en matière d’héritage de façon à favoriser l’un des héritiers au détriment des autres. « Quand un homme ou une femme meurt sans laisser d’ascendants ou de descendants, à la survivance d’un demi-frère ou d’une demi sœur d’une même mère, chacun de ces derniers aura droit à un sixième, mais s’ils sont plus nombreux, ils se répartiront le tiers de l’héritage, déduction faite de tout legs ou dette non préjudiciable aux héritiers. C’est ce que Dieu vous recommande, car Il est Omniscient et Plein de mansuétude » (Coran: Annisaa).

L’Imam a noté que l’Islam prohibe aussi tout préjudice ou dommage en matière d’éducation des enfants et dans les relations conjugales en enjoignant par exemple à l’époux de ne pas délaisser ou maltraiter son épouse et à subvenir à ses besoins. Cette recommandation est valable aussi pour ce qui est de la conclusion des actes de vente et l’établissement des droits (affaire des témoins) qui ne doivent souffrir d’aucun vice pouvant porter préjudice à l’une des parties contractantes.

Autre forme de préjudice déconseillé par la sainte religion est celle qui consiste par exemple à priver autrui d’un bien commun à la communauté (cours d’eau, pâturages, mines …), a ajouté l’orateur.

Comme il déconseille de porter atteinte à autrui et à ses biens, l’Islam prohibe toute atteinte à soi-même, a indiqué l’imam, citant le verset « Ne vous exposez pas, de votre propre initiative, à la perdition, mais agissez de la manière la plus bienfaisante et judicieuse, Dieu aime les gens bons et judicieux » (Al Bakara). A cet égard, Dieu met en garde contre tout acte pouvant attenter à l’intégrité physique ou morale, comme le suicide, qui est sévèrement réprimé dans l’au-delà. L’Islam, religion tolérante,  interdit aussi tout excès en matière d’accomplissement des devoirs religieux, en ce sens qu’il accorde des « dérogations » aux personnes malades ou effectuant des voyages longs et pénibles pour accomplir, sans préjudices, des prières, le jeûne ou le pèlerinage, a rappelé l’imam, ajoutant qu’en énonçant ces principes que la communauté des musulmans doit préserver, l’Islam s’érige en une véritable religion tolérante.

A la fin de son prêche, l’Imam a imploré le Tout-Puissant d’accorder soutien et assistance à SM le Roi, Amir Al Mouminine, protecteur du culte et de la religion, de préserver le Souverain en tant que source de bienfaits pour la Oumma et de Le combler en les personnes de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan, de SAR le Prince Moulay Rachid et de l’ensemble des membres de l’illustre Famille royale. Il a également prié Dieu d’entourer de Sa Sainte Miséricorde feu SM Mohammed V et feu SM Hassan II et de les accueillir en Son vaste paradis.

SM le Roi à Al-Hoceima : D’importants projets sociaux voient le jour

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 18:15

BIENVENUE SUR LE BLOG ALLAHALWATANALMALIK

 

SM le Roi à Al-Hoceima : D’importants projets sociaux voient le jour

27 juin 2013
Al-Hoceima  -

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a procédé, jeudi à Al Hoceima, au lancement et à l’inauguration d’importants projets destinés au développement des aptitudes sportives et artistiques des enfants et des jeunes, à la lutte contre la délinquance et le décrochage scolaire, au renforcement des équipements de proximité et à la satisfaction des besoins des classes moyennes et ménages à revenus limités en terme d’habitat.

SM le Roi à Al-Hoceima : D’importants projets sociaux voient le jour
27 juin 2013

Ces projets s’inscrivent en droite ligne des efforts bénis du Souverain pour la consolidation des chantiers de l’action sociale, de la promotion du développement humain et du renforcement des infrastructures de base.

SM le Roi a ainsi procédé à l’inauguration du complexe socio-sportif d’Ajdir (6 MDH), d’une maison de jeunes et d’un terrain de sport de proximité à la commune d’Ait Youssef Ouali (3,6 MDH), d’un complexe socio-sportif à Hay Rabiaa à Imzouren (6 millions DH), d’un complexe socio-sportif à Hay Al Aoual à Bni Bouayach (2 MDH), réalisés dans le cadre d’un partenariat entre l’Initiative nationale pour le développement humain et le ministère de la Jeunesse et des Sports.

Des projets similaires sont en cours de réalisation dans d’autres communes de la province. Il en est ainsi des projets de mise à niveau du stade municipal et de construction du complexe socio-sportif  Ait Moussa Ouamar  dans la commune d’Imzouren, des complexes socio-sportifs de proximité d’Al Hoceima et d’Izemmouren, de la colonie de vacances d’Ajdir, des terrains de proximité (mini foot) à Beni Hadifa et Targuist, et du stade municipal  Ait Fares  à Beni Bouayach.

Ces projets socio-sportifs témoignent du caractère ouvert et permanent de l’Initiative nationale pour le développement humain, ce chantier de règne qui a connu, au titre de la période 2011-2013, la programmation de 166 projets à Al-Hoceima, avec une enveloppe budgétaire globale de 138,07 MDH. L’INDH y contribue à hauteur de 64,16 millions DH.

Bénéficiant à plus de 81.800 personnes, ces projets s’inscrivent dans le cadre des quatre programmes de l’INDH, à savoir le programme de lutte contre la pauvreté en milieu rural, le programme de lutte contre l’exclusion sociale en milieu urbain, le programme de lutte contre la précarité et le programme transversal.

Par ailleurs, des fonds de l’ordre de 405,97 MDH ont été alloués pour la mise en œuvre du programme de mise à niveau territoriale de l’INDH dans la province d’Al Hoceima (2011-2015). Ce programme, qui concerne 26 communes rurales a pour objectifs la promotion des conditions de vie des habitants des régions montagneuses enclavées, difficiles d’accès, la réduction des disparités en matière d’accès aux infrastructures de base, d’équipements et de services de proximité, ainsi que l’inclusion des populations ciblées dans la dynamique enclenchée par l’INDH.

Le Souverain a également procédé au lancement du projet de construction de 315 logements sociaux  250.000 DH , dans le cadre du nouveau pôle urbain « Sidi Abid » à Al-Hoceima, pour un investissement global de 77 millions de dirhams.

Ce projet, qui sera réalisé dans le cadre d’un partenariat public/privé sur une superficie globale de 10.000 m2, porte notamment sur la construction de 15 blocs d’appartements totalisant 315 unités de logement, deux commerces de proximité, deux bureaux de syndic, une maison de jeunes, des parkings, ainsi que des aménagements paysagers (espaces verts, chemins piétons).

Fruit d’un partenariat entre le groupe Al-Omrane et la société immobilière  Arif Iskane , ce projet intégré, qui sera achevé dans un délai de 12 mois, traduit la sollicitude constante dont Sa Majesté le Roi entoure les classes moyennes et ménages à revenus limités, en leur permettant d’accéder à un logement décent à des conditions avantageuses. Il ne manquera pas de donner une forte impulsion à la politique de lutte contre l’habitat insalubre, comme il contribuera à la diversification de l’offre en logements.

Ce projet fait partie intégrante du nouveau pôle urbain Sidi Abid qui s’étend sur une superficie globale de 53 ha et abritera, à terme, 99 lots pour villas, 58 lots (R+4), 179 lots (R+3), 87 lots (R+2), 7 lots dédiés aux logements sociaux, ainsi que 30 équipements sociaux et économiques.

Doté d’une enveloppe budgétaire de 459 millions de dirhams, le nouveau pôle urbain Sidi Abid assurera, pour les années à venir, une urbanisation équilibrée qui serait en mesure de mettre un terme à l’habitat insalubre, d’atténuer les pressions sur la ville d’Al Hoceima et surtout de mettre sur le marché un habitat correspondant aux besoins de toutes les couches sociales, principalement celles à revenu moyen.

INDH, logements sociaux à  250.000 DH , construction de centres socio-sportifs de proximité, autant de programmes qui ambitionnent l’amélioration des conditions de vie des populations, la lutte contre la pauvreté, la précarité et l’exclusion sociale.

A cette occasion, SM le Roi a visité un espace dédié aux coopératives féminines, avant de procéder à la remise, au profit des marchands ambulants de légumes, de 20 triporteurs acquis dans le cadre de l’INDH.

 

source map

19 juin, 2013

Le peuple marocain célèbre jeudi le 43ème anniversaire de SAR le Prince Moulay Rachid

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 17:27

BIENVENUE SUR LE BLOG ALLAHALWATANALMALIK

Le peuple marocain célèbre jeudi le 43ème anniversaire de SAR le Prince Moulay Rachid

19 juin 2013
Rabat  -

La Famille Royale et le peuple marocain célèbrent jeudi le 43è anniversaire de SAR le Prince Moulay Rachid, un moment fort qui témoigne de l’attachement indéfectible du peuple au glorieux Trône Alaouite et une occasion de se remémorer les intenses activités officielles de SAR au service du pays.

Le peuple marocain célèbre jeudi le 43ème anniversaire de SAR le Prince Moulay Rachid
19 juin 2013

Cet heureux événement constitue une occasion également pour le peuple marocain d’exprimer ses chaleureuses félicitations et sincères vœux de bonheur et de longue vie à SM le Roi Mohammed VI, à SAR le Prince Moulay Rachid et à l’illustre Famille royale.

Né le 20 juin 1970 à Rabat, SAR le Prince Moulay Rachid obtient, en mai 1993, avec mention « très bien », sa licence en Droit public (option Administration interne) et son diplôme en Droit comparé à la Faculté des Sciences juridiques, économiques et sociales de Rabat. En juin 1996, Son Altesse Royale obtient, avec mention « très bien », le deuxième certificat d’études supérieures (option relations internationales).

Son Altesse Royale a soutenu publiquement, le 18 mai 2001, à l’Université Montesquieu-Bordeaux IV, une thèse de Doctorat en Droit sur l’Organisation de la Conférence Islamique: étude d’une organisation internationale spécifique avec mention très honorable avec les félicitations du jury et mention particulière pour sa publication eu égard à l’intérêt du sujet et la qualité du travail.

Depuis 1997, Son Altesse Royale préside aux destinées de la Fédération nationale de scoutisme marocain, à laquelle il a donné incontestablement un nouveau souffle. Dans le même esprit et avec le même irréversible engagement, SAR assure la présidence de la Fédération royale marocaine de tir aux armes de chasse (FRMTAC), du Festival international du film de Marrakech (FIFM) et de l’Association du Trophée Hassan II de golf.

SAR s’est engagé, depuis son jeune âge, dans diverses actions, prenant part aux différentes activités Royales et présidant des activités officielles, ainsi que des manifestations d’envergure au Maroc et à l’étranger, dans les domaines sportif, social et culturel, entre autres, contribuant ainsi au processus d’édification d’un Maroc nouveau, moderne et prospère.

Son Altesse Royale préside aussi des manifestations d’envergure dans différents domaines, ainsi que des cérémonies officielles et représente SM le Roi Mohammed VI dans d’importants événements nationaux et internationaux, pour le rayonnement du Maroc sur les scènes internationale et régionale.

Dans ce cadre, Son Altesse Royale a entrepris d’intenses activités et a participé à d’importants événements durant les 12 derniers mois.
Ainsi, SAR le Prince Moulay Rachid, président d’honneur de l’Association marocaine de soutien et d’aide aux personnes trisomiques (AMSAT), a présidé, le 22 juin 2012 à Rabat, la cérémonie d’inauguration du nouveau Centre pour personnes trisomiques. Cette structure a été baptisée par SM le Roi Mohammed VI « Centre SAR le Prince Moulay Rachid », en reconnaissance de l’engagement de Son Altesse Royale auprès de cette Association.

Le 24 juin dernier, SAR le Prince Moulay Rachid a présidé à Rabat la cérémonie de remise du Grand Prix SM le Roi Mohammed VI, comptant pour le championnat du Maroc seniors de saut d’obstacles et du prix SAR le prince Héritier Moulay El Hassan comptant pour le championnat Maroc cadet, dans le cadre de la 27ème semaine du cheval, organisée du 28 mai au 24 juin au Royal complexe des sports équestres et de Tbourida de Dar Es-Salam.

Son Altesse Royale a, par ailleurs, représenté SM le Roi Mohammed VI aux travaux du 4ème sommet extraordinaire de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI), organisé les 14 et 15 août 2012 à la Mecque. Il a représenté également le Souverain aux travaux de la 67ème session de l’Assemblée générale des Nations unies, organisée du  24 septembre au 1er octobre de l’année dernière.

SAR le Prince Moulay Rachid a présidé, le 1er décembre dernier au Palais des Congrès à Marrakech, un dîner offert par SM le Roi Mohammed VI, à l’occasion de l’ouverture officielle de la 12è édition du Festival international du film de Marrakech (FIFM).

SAR le Prince Moulay Rachid a représenté SM le Roi Mohammed VI au 3ème Sommet arabe de développement économique et social qui s’est tenu les 21 et 22 janvier dernier. Le 29 mars dernier, Son Altesse Royale a procédé à l’inauguration de la 19è édition du Salon international de l’édition et du livre (SIEL), organisé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, jusqu’au 7 avril à Casablanca.

En outre, LL.AA.RR le Prince Moulay Rachid et la Princesse Lalla Meryem ont présidé, le 31 mars dernier au golf du palais Royal d’Agadir, la cérémonie de remise des prix aux vainqueurs de la 40ème édition du Trophée Hassan II et de la 19ème Coupe SAR la Princesse Lalla Meryem de golf, organisées sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, du 25 au 31 mars.

SAR le Prince Moulay Rachid a reçu, le 12 avril en sa résidence à Rabat, M. Amer Abdel-Wahab Al Majali, président de la société jordanienne des phosphates, porteur d’un message du Souverain jordanien, SM le Roi Abdallah II, à SM le Roi Mohammed VI.

SM le Roi inaugure la Tour Maroc Telecom de Rabat

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 7:34

 

BIENVENUE SUR LE BLOG ALLAHALWATANALMALIK

SM le Roi inaugure la Tour Maroc Telecom de Rabat

 

 

 

17 juin 2013
Rabat  -

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a procédé, lundi, à l’inauguration de la Tour Maroc Telecom de Rabat, une œuvre high tech qui vient enrichir le patrimoine architectural de la capitale.

SM le Roi inaugure la Tour Maroc Telecom de Rabat
17 juin 2013

Nouveau siège social du groupe Maroc Telecom, cette Tour en verre, conçue pour être une vitrine de l’expérience et du savoir-faire de l’opérateur historique des télécommunications du Royaume, intègre des technologies permettant une meilleure efficacité énergétique.

Réduction de la consommation d’énergie, gestion optimale de l’eau, confort acoustique et thermique et sécurité sont les principaux points observés dans la conception de cet imposant building de 23 niveaux, réalisé par des architectes et des entreprises de renommée internationale.

Edifiée sur une superficie globale de 5 hectares, la Tour Maroc Telecom, qui peut accueillir plus de 800 personnes, devra regrouper les services de l’opérateur jusque-là répartis sur plusieurs bâtiments à Rabat et permettra ainsi une amélioration des conditions de travail des salariés et du rendement de l’entreprise.

Outre les bureaux, le nouveau bâtiment comprend une salle de supervision du réseau national, des espaces de réunion, un restaurant et un musée des télécommunications renfermant une riche collection d’objets qui retracent l’évolution technologique des télécoms au Maroc.

Un auditorium, d’une capacité de 600 places, a été installé dans un bâtiment circulaire au pied de la Tour. Il a été construit pour être le plus modulable et flexible possible pour accueillir diverses manifestations (conférences, concerts, spectacles ou encore projections de films).

Projet éco-responsable et citoyen, source de technologie et d’innovation, la Tour Maroc Telecom a reçu la mention spéciale du jury pour le « Grand Prix des bâtiments de très grande hauteur » au forum Ecobuilding à Paris.

A cette occasion, le président du directoire de Maroc Telecom, Abdeslam Ahizoune, a remis à SM le Roi un téléphone chandelier du début du 20ème siècle et une médaille commémorative à l’effigie du Souverain.

 

14 juin, 2013

Le Roi Abdallah Ibn Abdelaziz d’Arabie Saoudite quitte le Maroc au terme d’une visite privée

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 8:19

 

BIENVENUE SUR LE BLOG ALLAHALWATANALMALIK

Le Roi Abdallah Ibn Abdelaziz d’Arabie Saoudite quitte le Maroc au terme d’une visite privée

14 juin 2013
Casablanca-Nouaceur  -

Le serviteur des Lieux saints de l’Islam, le Roi Abdallah Ibn Abdelaziz d’Arabie saoudite, a quitté, vendredi en début d’après-midi Casablanca, à l’issue d’une visite privée de plusieurs jours au Maroc.

Le Roi Abdallah Ibn Abdelaziz d'Arabie Saoudite quitte le Maroc au terme d'une visite privée
14 juin 2013

A son départ de l’aéroport international Mohammed V, le Roi Abdallah Ibn Abdelaziz a été salué par SAR le Prince Moulay Rachid, avant de passer en revue un détachement de la Marine Royale qui rendait les honneurs.

SAR La Princesse Lalla Hasnaa préside à Marrakech le conseil d’administration de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’Environnement

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 8:07

BIENVENUE SUR LE BLOG ALLAHALWATANALMALIK

SAR La Princesse Lalla Hasnaa préside à Marrakech le conseil d’administration de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’Environnement

14 juin 2013
Marrakech  -

SAR la Princesse Lalla Hasnaa a présidé, vendredi à Marrakech, le Conseil d’administration de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, en présence des membres du Conseil, dont M. Fouad Douiri, ministre de l’énergie, des mines, de l’eau et de l’environnement et Mme Meriem Bensalah-Chaqroun, présidente de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM).

SAR La Princesse Lalla Hasnaa préside à Marrakech le conseil d’administration de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’Environnement
14 juin 2013

SAR la Princesse Lalla Hasnaa, qui s’est félicitée du travail accompli et des résultats tangibles atteints depuis la création de la Fondation en 2001, a rappelé les différents programmes que mène la Fondation, et passé en revue le bilan 2012 et les projets proposés pour 2013.

S’agissant du programme « Plages Propres », en accord avec la direction générale des collectivités locales (DGCL) et les départements concernés, une nouvelle vision de ce programme est en cours et engagerait davantage les communes, notamment dans la gestion de leur patrimoine balnéaire en vue d’en assurer une meilleure protection et le faire fructifier au profit des populations locales. Le travail mené a permis d’identifier les leviers de développement à favoriser pour une meilleure préservation et valorisation des plages.

En 2012, ce programme a concerné 71 plages, dont 20 labellisées « Pavillon Bleu » réparties sur 45 communes et soutenues par 25 entreprises publiques et privées.

Pour ce qui est de la lagune de Marchica, l’une des plus importantes en Méditerranée, la Fondation, de par sa mission, mène des opérations de sensibilisation et d’éducation au développement durable en tant qu’objectif sociétal, qui feront l’objet d’une large diffusion à l’ensemble de la façade Méditerranéenne mais aussi Atlantique du Royaume.

Depuis son lancement, 4 conventions ont été signées avec différents partenaires, permettant à chacun de mesurer l’intérêt et l’impact de la sensibilisation et de l’éducation à l’environnement et la nécessité de disposer d’outils de représentation commune et d’indicateurs partagés par l’ensemble des acteurs.

En ce qui concerne la Réserve de Biosphère Intercontinentale en Méditerranée (RBIM), la Fondation vise à engager les promoteurs de grands projets d’infrastructures de la région à intégrer la dimension du développement durable, et ce en engageant un programme global d’éducation et de sensibilisation. A cet effet, et dans le cadre des Conventions signées avec les partenaires de la Fondation, plusieurs actions d’éducation et de sensibilisation ont été menées ou en cours de mise en oeuvre. Il en est ainsi de la réalisation d’un CD interactif sur le RBIM, le lancement de projets pilotes sur la promotion du tourisme responsable au niveau du Parc National de Talassemtane et des sites les plus fréquentés de la RIBM et d’un SIG en cours d’élaboration.

S’agissant de la Baie de Dakhla, la réussite des deux précédents projets a amené divers partenaires à solliciter la Fondation pour engager un programme d’appui au développement durable de la Baie de Dakhla et de créer les conditions de dialogue et de concertation pour la préservation de cet espace de grande valeur biologique et écologique.

L’année 2012 a vu la création d’un comité de suivi, la rédaction d’un plan d’action, ainsi que la mise en place de l’Observatoire de la lagune. Les principaux programmes pédagogiques de la Fondation ont été déployés sur place.

Concernant le Programme Qualit’air, la Fondation a procédé à la clôture du programme d’acquisition des stations du réseau de mesure de la qualité de l’air que le département de l’Environnement et la direction de la Météorologie Nationale, continuent de renforcer. A fin 2012, le réseau national comprenait 30 stations de mesures et deux laboratoires mobiles.

Parallèlement, l’étude épidémiologique menée en partenariat avec le ministère de la Santé, le département de l’Environnement et l’appui de la wilaya du Grand Casablanca, a été lancée sur l’axe Casablanca-Mohammedia en vue de mesurer l’effet de la pollution atmosphérique sur la santé des citoyens.

La phase pilote de cette importante étude a permis l’établissement d’un premier bilan trimestriel à mi-février 2012. Par la suite, elle a été étendue à l’ensemble du territoire du Grand Casablanca.
Elle a concerné les hôpitaux publics et des polycliniques de la CNSS, des centres de diagnostic de la tuberculose et de maladies respiratoires, des centres de santé de base, des bureaux communaux d’hygiène…etc. Les données d’indicateurs de santé et de qualité de l’air sur la période du 1er novembre 2011 au 31 octobre 2012 ont été collectées et sont en cours de traitement.

Pour ce qui est du programme « Compensation volontaire Carbone », lancé pour la première fois au Maroc le 20 avril 2009 par SAR la Princesse Lalla Hasnaa, il poursuit son développement de manière soutenue.

Les conventions conclues avec les différents partenaires ont permis la plantation de 3.500 palmiers dattiers sur le circuit pédestre de la palmeraie de Marrakech, la fourniture et l’installation de kits photovoltaïques solaires pour 86 écoles rurales et 22 logements d’instituteurs dans des provinces reculées, la distribution de 500 vélos pour les écoliers de la palmeraie de Marrakech (incitation à l’utilisation des moyens de transport non polluants et l’amélioration de la vie scolaire des enfants), ou encore, la refonte du portail et la réalisation d’un CD interactif pour Eco- Ecoles.

Par ailleurs, la Fondation en partenariat avec l’Agence de l’Environnement et de Maitrise de l’Energie (ADEME), a lancé une étude pour la réalisation d’un outil de calcul du bilan de gaz à effet de serre (GES) et d’une base Carbone (facteurs d’émission) adaptés au contexte économique, social et environnemental du Maroc.

Pour sa part, l’étude pour l’Adaptation de la Méthode Bilan Carbone au Maroc et sa validation sur 3 sites (industriel, touristique et administratif) entre dans le cadre d’une Convention de coopération entre l’ADEME et la Fondation, ce qui constituera pour la Fondation un des instruments importants pour la sensibilisation des secteurs public et privé sur l’effet de serre et le changement climatique.

Concernant le programme « Eco-entreprise », des ateliers thématiques ont été organisés dans le cadre des programmes d’appui au développement durable de la lagune de Marchica, de la Réserve de Biosphère Intercontinentale et pour les établissements touristiques concernées par le programme « Clef Verte ».

Dans le cadre de ce programme, une première opération pilote de valorisation agronomique des boues de la station d’épuration du Grand Nador a été réalisée en octobre 2012, avec le soutien de l’ONEE, de la Chambre d’Agriculture du Grand Nador et d’experts internationaux habitués à ces techniques. Cette opération constitue une solution durable et pérenne au moyen de compostage des déchets verts et des boues et pourrait se développer en parallèle, avec les stations de traitement des eaux usées des grandes agglomérations du Maroc.

En ce qui concerne l’Education à l’Environnementale et pour ce qui est du programme « Eco-Ecoles », ce dernier permet d’asseoir les bases d’un apprentissage relatif à la préservation de l’environnement. Sa généralisation se poursuit progressivement. Actuellement, 675 écoles des 16 régions et 81 délégations sont inscrites au programme entre 2010-2013, dont 271 rurales (40 pc) et 404 urbaines (60 pc).

55 écoles ont été labellisées « Pavillon Vert » sur les 105 candidates, dont 63 pour l’année scolaire 2011- 2012, durant laquelle 28 écoles ont mis en place des projets environnementaux au sein de leur établissement selon la démarche Eco- écoles et ont obtenu ainsi le Label « Pavillon Vert ».

S’agissant des Jeunes Reporters pour l’Environnement (JRE), la célébration du 10è anniversaire de ce programme a été l’occasion de constater le niveau atteint par ce programme qui incite et encourage les lycéens de 12 à 18 ans, à enquêter, sous l’encadrement de leurs professeurs sur une thématique liée à leur proche environnement (déchets, eau, énergie, agriculture, villes, littoral, biodiversité).

Avec la participation de près de 2.000 élèves des 16 académies du Royaume en 2012, la 10è édition du concours Jeunes Reporters pour l’Environnement (JRE) témoigne de l’enthousiasme des élèves pour ce programme. Ils ont livré 64 reportages écrits et 359 photographies, examinés avec attention par le Jury. Six reportages écrits et cinq photographies ont été primés.

S’agissant du renforcement des capacités des jeunes professionnels de la communication en Afrique du Nord, l’objectif de ce projet piloté par la Fondation, en partenariat avec l’Union Internationale de la Conservation de la Nature (UICN- Med) est l’amélioration des capacités des jeunes journalistes en matière environnementale. Un premier projet pilote a concerné 15 journalistes environnementaux du Maroc, d’Algérie, et de Tunisie, en leur apportant des connaissances sur les problématiques environnementales (changements climatiques, énergies renouvelables et importance des écosystèmes forestiers) ainsi que les approches les plus pertinentes en termes de recherche, d’investigation, et de communication.

Des sessions de formation à distance ont été dispensées en 2012 via une plateforme E-Learning spécialement conçue à cet effet : www.rcmdd.ma.

S’agissant du tourisme responsable, destiné avant tout aux professionnels du tourisme mais aussi au grand public, le programme « Clef Verte » représente une bonne opportunité pour une industrie touristique verte. 70 établissements ont arboré le label « Clef Verte » en 2012, année marquée par la labellisation d’établissements de haut standing et de renommée internationale.

Il y a lieu de souligner que la nouvelle grille des critères « Clef Verte » pour la période 2013- 2015, a été adaptée au contexte marocain par le jury national, et présentée ensuite à un lot représentatif d’établissements labellisés pour avis et compléments.

En ce qui concerne le programme « Sauvegarde et de Développement de la Palmeraie de Marrakech », ce dernier entre dans sa deuxième phase.

Ainsi, l’année 2012 a été marquée par le démarrage de mise en place d’un système d’arrosage des palmiers privilégiant le pompage solaire permettant de réduire la consommation de carburant et par la même, améliorer la qualité de l’air. Les programmes de plantations de l’année 2012 ont bénéficié de cette nouvelle approche par l’arrosage de 12.500 palmiers constituant un cas pilote avant sa généralisation. De même, la palmeraie bénéficiera de l’arrosage provenant de la station d’épuration des eaux usées traitées.

La préservation de la palmeraie est aussi tributaire de celle de son Site d’Intérêt Biologique et Ecologique (SIBE) qui englobe toute sa richesse faunistique et floristique. Les préalables à son classement (analyse des textes réglementaires existants, démarche administrative de classement et élaboration des termes de référence) ont été initiées cette année par un comité local ad-hoc crée à cet effet.

Cette deuxième phase connaît le renforcement des programmes d’éducation et de sensibilisation, notamment la conception d’un chemin pédagogique de la palmeraie comme outil d’éducation et de sensibilisation autour de ce site et de la culture oasienne, qui sera mis en place en 2013.

A noter que le chemin pédagogique, déjà mis en place au niveau des jardins exotiques, permet aux visiteurs de s’informer et d’être sensibilisés dans un cadre exceptionnel de manière ludique, sur les enjeux et le rôle de la biodiversité dans le développement humain et sur l’intérêt de la préservation du patrimoine naturel.

Sur le plan international, la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, qui est membre de la Fondation de l’Education à l’Environnement (FEE) depuis 2001, vient d’être élue membre du Comité Exécutif de cette organisation Internationale, lors de l’Assemblée Générale tenue à Dublin (Irlande) le 9 juin 2012, pour une durée de deux ans. Le comité exécutif, nommé par l’Assemblée Générale, constitue sa cellule décisionnelle et agrée l’ensemble des décisions relatives au développement et à la bonne gouvernance.

La Fondation participera ainsi à l’élaboration des orientations stratégiques des programmes de la FEE.
La Fondation vient, par ailleurs, de postuler comme futur membre du Conseil Economique et Social des Nations-Unies (ECOSOC), dans le but de faire partie du réseau des ONG’s onusiennes, dont l’objectif est d’améliorer le niveau de vie, de chercher le plein emploi et de promouvoir le progrès économique et social.

La Fondation, qui a présenté sa demande officielle d’octroi de Statut Consultatif auprès de l’ECOSOC, a été inscrite dans le calendrier 2014 de cette organisation.

La Fondation a également adhéré au Bureau d’Information Méditerranéen pour l’Environnement, la Culture et du Développement Durable (MIO ECSDE), qui est reconnu internationalement comme étant un des plus importants réseaux méditerranéens pour l’environnement, la culture et le développement des ONG’s. C’est également un acteur international clé sur des questions cruciales pour l’avenir de la région, et même au-delà. Un mémorandum d’entente entre les deux institutions est en cours de finalisation, visant à mettre en oeuvre des projets et programmes sur l’éducation et la sensibilisation environnementale.

S’agissant du Partenariat futur avec le PNUE, il est à noter que la cérémonie des 10 ans du programme « Jeunes Reporters pour l’Environnement », a été l’occasion pour M. Achim Steiner, Directeur Exécutif du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE), de solliciter la Fondation pour une coopération en vue de mutualiser leur savoir- faire sur les questions relatives à l’environnement et au développement durable, la promotion de l’éducation environnementale et la sensibilisation, ainsi que le renforcement des capacités et la formation dans le domaine de l’environnement et du développement durable.

A l’issue du conseil d’administration de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, SAR la Princesse Lalla Hasnaa a posé pour des photos souvenirs avec des Jeunes Reporters pour l’Environnement ainsi qu’avec des bénévoles, dont ceux du comité scientifiqu

13 juin, 2013

SAR La Princesse Lalla Hasnaa visite à Marrakech l’Association « Al Kawtar »

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 8:37

SAR La Princesse Lalla Hasnaa visite à Marrakech l’Association « Al Kawtar »

12 juin 2013 — rahmoune             Marrakech

SAR la Princesse Lalla Hasnaa, présidente de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’Environnement, accompagnée de 12 élèves et d’un encadrant, a visité mercredi au quartier Lemouassine dans l’ancienne médina de Marrakech les locaux de l’association « Al Kawtar » pour femmes handicapées physiques.

Cette visite intervient en marge du 7ème Congrès Mondial de l’Education à l’Environnement (WEEC 2013), qui se tient du 9 au 14 juin courant dans la cité ocre, sous le thème « l’éducation à l’environnement et les enjeux d’une meilleure harmonie ville-campagne ».

A cette occasion, SAR la Princesse Lalla Hasnaa a visité un atelier de fabrication de sacs en toile, lancée dans le cadre de la campagne nationale initiée par le ministère de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement.

Des explications ont été également fournies à SAR la Princesse Lalla Hasnaa sur cette association, ses missions ainsi que sur les objectifs pour lesquels elle a été créée en novembre 2006.

L’Association « Al Kawtar », qui a bénéficié de l’appui de l’INDH, milite pour la promotion des femmes handicapées physiques de Marrakech et ses environs et leur insertion socio-professionnelle. Elle dirige un atelier de broderie qui offre des apprentissages aux jeunes filles et aux femmes qui n’ont pas eu la chance de s’initier à un métier.

Regroupant plus d’une trentaine de femmes, l’association se fixe pour objectif d’offrir aux bénéficiaires la possibilité de gagner leur vie de manière autonome et digne, de valoriser leur savoir-faire avant de le transmettre à d’autres apprenties, et de garantir équitablement la commercialisation de leurs produits d’artisanat.

L’association, dont le siège abrite, entre autres, un grand atelier de broderie, un showroom pour la commercialisation des produits fabriqués, ainsi que d’autres dépendances, contribue également à la promotion de l’éducation à travers des cours de langues étrangères, notamment le français et l’anglais, tout en offrant aux bénéficiaires, un encadrement complet et une assistance technique, médicale et personnelle.

A son arrivée, SAR la Princesse Lalla Hasnaa a été accueillie par M. Lahoucine Tijani, président-délégué de la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement, M. Mohamed Faouzi, Wali de la région de Marrakech-Tensift-Al Haouz, gouverneur de la préfecture de Marrakech, M. Ahmed Touizi, président du conseil de la région de Marrakech-Tensift-Al Haouz, Mme Fatima Zohra Mansouri, présidente du Conseil communal de la ville de Marrakech, et Mme Jamila Affif, présidente du conseil préfectoral.

A l’entrée de l’association « Al Kawtar », SAR la Princesse Lalla Hasnaa a été saluée par Mme Zahra Bohaya, présidente de cette association.

SAR La Princesse Lalla Hasnaa visite à Marrakech l'Association

SAR la Princesse Lalla Hasnaa préside à Marrakech un diner officiel offert par SM le Roi Mohammed VI en l’honneur des participants au WEEC-2013

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 8:20

BIENVENUE SUR LE BLOG ALLAHALWATANALMALIK

SAR la Princesse Lalla Hasnaa préside à Marrakech un diner officiel offert par SM le Roi Mohammed VI en l’honneur des participants au WEEC-2013

13 juin 2013
Marrakech  -

Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasnaa, présidente de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, a présidé jeudi au Palais Badia à Marrakech, un diner officiel offert par SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, en l’honneur des participants au 7è Congrès mondial de l’éducation à l’Environnement (WEEC-2013).

SAR la Princesse Lalla Hasnaa préside à Marrakech un diner officiel offert par SM le Roi Mohammed VI en l'honneur des participants au WEEC-2013
13 juin 2013

Placé sous le thème « L’éducation à l’environnement et les enjeux d’une meilleure harmonie Ville-Campagne » , ce congrès qui a pris fin jeudi dans la cité ocre, a été sanctionné par l’adoption d’un document final baptisé : « Déclaration de Marrakech ».

Auparavant, SAR la Princesse Lalla Hasnaa a assisté à un spectacle de clôture de ce congrès, qui s’est tenu pour la première fois dans un pays arabe et islamique.

A son arrivée au Palais Badia, SAR la princesse Lalla Hasnaa a passé en revue une section des Forces Auxiliaires qui rendait les honneurs.

Par la suite, SAR la Princesse SAR Lalla Hasnaa a été saluée par M. Mohamed Nabil Benabdekkah, ministre de l’habitat, de l’urbanisme et de la politique de la ville, M.Mohamed Louafa, ministre de l’éducation nationale, M. Lahcen Daoudi, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, M. Mohamed Ouzzine, ministre de la jeunesse et des sports, et par M. Fouad Douiri, ministre de l’énergie, des mines, de l’eau et de l’environnement.

SAR La princesse Lalla Hasnaa a été également saluée par M. Lahoucine Tjani, président délégué de la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement, M. Abdulaziz Othman Al Twaijri, directeur général de l’ISESCO, M. Mario Salomone, secrétaire général du réseau WEEC, par M. Mohamed Faouzi, wali de la région de Marrakech- Tensift -Al Haouz, gouverneur de la préfecture de Marrakech ainsi que par M. Younès El Bathaoui, gouverneur de la province d’Al Haouz.

SAR la Princesse Lalla Hasnaa a été saluée aussi par, M. Ahmed Touizi, président du conseil de la région, Mme Fatima Zohra Mansouri, présidente du conseil communal de la ville de Marrakech, Mme Jamila Afif, présidente du conseil préfectoral, ainsi que par Mme Miriem Bensalah- Chaqroun, présidente de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM)

source map

====================================================================

7e Congrès mondial de l’éducation à l’environnement (WEEC 2013)
Actualités
Écrit par La Rédaction  albayane
Benabdallah : le Maroc accorde une grande importance
aux questions relatives à l’éducation à l’environnement et à sa protection
SAR la Princesse Lalla Hasnaa préside à Marrakech un diner officiel offert par SM le Roi Mohammed VI en l'honneur des participants au WEEC-2013 dans Liens ph%20akil%20macao%20%20%20nabil_Le Maroc est l’un des pays qui accordent une grande importance aux questions relatives à la l’éducation à l’environnement et à sa protection, affirme le ministre de l’habitat, de l’urbanisme et de la politique de la ville, Nabil Benabdellah.
Grâce à cette orientation stratégique en faveur de la protection de l’environnement, le Maroc jouit désormais d’une reconnaissance internationale dans ce domaine, a-t-il ajouté dans une déclaration à la MAP en marge des travaux du 7ème Congrès mondial de l’éducation à l’environnement (WEEC 2013) qui se tient du 09 au 14 juin à Marrakech.
Le ministre a mis en relief, dans le même sens, les programmes et plans d’action entrepris par la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement dans le domaine de la sensibilisation, l’éducation et la protection de l’environnement.
La participation massive d’organisations internationales à ce congrès, tenu pour la première fois dans un pays arabe, est un nouveau témoignage de l’engagement constant du Maroc en faveur des questions relatives à l’environnement, a souligné M. Benabdellah, qui a émis le v u que les travaux de cette rencontre soient sanctionnés par des recommandations qui puissent donner lieu à des mesures à même de consacrer la culture de la protection de l’environnement.
Le WEEC 2013, un événement placé sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI et la présidence effective de SAR la Princesse Lalla Hasna, Présidente de la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement, connaît la participation de quelque 2.000 participants venus de plus de 100 pays.
Les travaux de ce congrès, initié sous le thème « l’éducation à l’environnement et les enjeux d’une meilleure harmonie ville-campagne « , s’articulent autour de 11 sous-thématiques à savoir « promouvoir l’éducation à l’environnement et la mettre en réseau pour la renforcer », « dialogues interculturels », « mouvements sociaux et la construction de sociétés vertes « , « les communications et l’impact des médias sociaux », « les économies écologiques et les économies vertes », et « l’éthique, l’éco-philosophie et les relations entre l’être-humain et la nature ».
Les débats portent aussi sur  » l’éducation verdissante », « les impulsions créatives : les arts, l’imagination et la compréhension émotionnelle « , « la pédagogie et l’apprentissage « , « Recherche en EE  » et « risques, santé et environnement ».
A l’ordre du jour de cet événement d’envergure, figurent une série de sessions plénières marquées par la présence de représentants de grandes institutions internationales, tels que l’UNESCO, l’ISESCO, la FEE, et le PNUE, ainsi que des tables rondes et des ateliers.
Le congrès connait également l’organisation d’une série d’activités parallèles, tel que le forum des ONGs, qui verra la participation d’acteurs et d’organisations engagés dans l’éducation environnementale et la promotion du développement durable.