POUR LA VERITABLE LIBERTE

ALLAH AL WATAN AL MALIK

  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2013

28 novembre, 2013

SM le Roi adresse un Message aux membres des deux Chambres du Parlement

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 10:26

BIENVENUE SUR LE BLOG ALLAHALWATANALMALIK

SM le Roi adresse un Message aux membres des deux Chambres du Parlement

25 novembre 2013SM LE ROI MOHAMMED VI

SM le Roi Mohammed VI a adressé un Message aux membres des Chambres des Représentants et des Conseillers à l’occasion du cinquantenaire du Parlement.En voici la traduction:

25 novembre 2013
« Louange à Dieu,Prière et salut soient sur le Prophète, Sa famille et Ses compagnons Mesdames et Messieurs les honorables membres de la Chambre des Représentants et de la Chambre des Conseillers,Mesdames, Messieurs C’est, pour Nous, un réel motif de fierté que de donner le coup d’envoi de la célébration du cinquantenaire de la création du Parlement du Royaume du Maroc. Nous avons bien voulu placer cette célébration sous Notre Haut Patronage, eu égard au fait qu’elle commémore un événement important qui, en son temps, a incarné la volonté commune du Roi et du peuple, égal en cela aux faits marquants et aux Causes majeures qui ont jalonné l’histoire de notre pays depuis l’Indépendance. Dans ce contexte, il convient d’évoquer le premier Discours de Notre Vénéré Grand-Père, feu Sa Majesté le Roi Mohammed V, que Dieu bénisse Son âme, après son retour d’exil , Discours dans lequel le regretté Souverain, que Dieu l’ait en Sa sainte miséricorde, a souligné la nécessité de créer des institutions démocratiques, fondées sur le principe de la séparation des pouvoirs, dans le cadre d’une monarchie constitutionnelle. Cet objectif, Notre Auguste Père, feu Sa Majesté le Roi Hassan II, que Dieu perpétue Sa mémoire, a veillé à le concrétiser avec sagesse et clairvoyance en tenant compte des spécificités nationales. Cette démarche a permis au Maroc de souscrire à un système représentatif axé sur le pluralisme politique et de parvenir, par étapes successives, à un système parlementaire où les institutions s’équilibrent dans le cadre de la monarchie constitutionnelle. Partant de là, le cinquantenaire du Parlement marocain constitue, à juste titre, un moment historique dans le processus qui reflète l’évolution politique de l’Etat et du peuple marocains en général, et celle de l’élite politique marocaine en particulier. Fort des acquis positifs accumulés par cette institution constitutionnelle durant plus d’un demi-siècle, notre pays a réussi à consolider les fondements de la démocratie représentative et à ouvrir la voie à la distinction entre les pouvoirs dans l’architecture constitutionnelle marocaine. C’est un rôle que le Parlement a pu remplir, que ce soit à travers sa structure monocamérale ou bicamérale ou par le biais des attributions que lui a conférées la Constitution, et qui, au fil des révisions constitutionnelles successives, se sont améliorées et renforcées au niveau des fonctions de législation et de contrôle. Par ailleurs, le Parlement s’est acquitté de cette mission en s’affirmant, tout au long de son parcours, comme un espace pour la formation des élites politiques nationales et un cadre de débat, d’échange et de divergence d’opinions, que ce soit avec le Gouvernement ou entre majorité et opposition. Fidèle à la même approche graduelle, la Constitution de 2011 a accordé au parlement marocain une place privilégiée dans l’édifice institutionnel national. En effet, il est désormais un pouvoir législatif à part entière, contribuant à la consolidation de la séparation des pouvoirs dans le cadre de l’équilibre entre les institutions, dont Nous sommes le garant entre autres missions incombant à Notre Majesté. Par ailleurs, le Parlement s’est plus largement ouvert à la participation de la femme marocaine à la vie politique et à la gestion des affaires publiques, en lui garantissant une représentation plus importante, et en lui assurant une présence accrue, tant au sein de l’institution législative que dans les différents conseils élus. C’est dire le souci qui Nous anime de voir la femme marocaine continuer à apporter son concours efficient aux différents volets de la vie nationale, et plus particulièrement dans le domaine politique. Mesdames, Messieurs, Vous n’êtes pas sans savoir qu’un Parlement de ce genre est appelé à œuvrer à la modernisation de ses méthodes de travail et de ses moyens d’action. Il pourra ainsi gagner en efficacité au niveau de son organisation et accroître son efficience dans l’accomplissement de ses missions de législation et de contrôle et dans l’évaluation des politiques publiques. Nous estimons que le plan pour la mise à niveau et le développement de l’action de la Chambre des Représentants, qui a été soumis récemment à Notre Haute Attention, constitue un pas prometteur dans ce sens, ainsi qu’une idée valable pour le Parlement dans son ensemble. Ce plan marque également une étape importante dans la longue expérience accumulée par cette institution, en ce sens qu’il incite ses membres et toutes ses composantes à faire preuve de plus d’initiative et de créativité. Partant, l’engagement en faveur de la mise en œuvre de ce plan, des principes et des approches dont il est porteur, contribuera sans doute à renforcer les capacités institutionnelles et organisationnelles du Parlement, à améliorer son rendement en matière de législation et de contrôle, et à accroître son ouverture et son interaction avec son environnement. Ceci devrait conduire au succès de la législature actuelle, dont il vous incombe, mesdames et messieurs les parlementaires, d’en faire, pendant la durée qui reste à courir, une étape importante vouée à réaliser un bond qualitatif dans la production législative. Or, un préalable est essentiel pour garantir la réussite et l’appropriation de tout plan de modernisation de l’institution parlementaire. Il réside dans la volonté politique des acteurs œuvrant en son sein, combinée à l’impératif d’assumer la charge suprême induite par le statut de représentation, avec les obligations que cela implique en termes d’attachement aux constantes de la Nation et d’engagement au service de l’intérêt général. Cette démarche est fondamentalement compatible avec le sens profond du Code d’éthique et de bonne conduite auquel Nous avons appelé dans Notre Discours d’ouverture de la session parlementaire précédente. Nous insistons, en appui à cette orientation, sur la nécessité, pour les membres du Parlement, de combiner probité politique et intégrité intellectuelle et morale, et de faire preuve d’un sens élevé des responsabilités. A cela s’ajoute l’impératif qui incombe au staff administratif de cette institution de posséder la compétence professionnelle requise, laquelle exige qu’un intérêt soit accordé à la formation continue, adéquate et de qualité. Partant, la mise en œuvre de la bonne gouvernance parlementaire, que Nous avons déjà appelée de Nos vœux, doit constituer désormais une ligne de conduite constante de votre institution. Mesdames, Messieurs, Ainsi que vous le savez, la Constitution a conféré à cette législature un caractère fondateur par excellence, et ce, pour deux raisons : Premièrement : en matière de législation, le Parlement est devenu l’unique source de législation. De même que le domaine de la loi a été élargi par la clarification détaillée de ses dispositions et l’introduction de nouveaux contenus y afférents. A cela s’ajoutent l’habilitation donnée à l’institution législative de compléter la Constitution par l’élaboration d’une série de lois organiques et des lois relatives aux différentes institutions prévues par le texte constitutionnel. Tant et si bien qu’il en résultera un renouvellement des législations nationales. Deuxièmement : en matière d’évaluation des politiques publiques, la Constitution a pour la première fois consacré cette mission en faveur du Parlement , si bien que l’institution parlementaire est appelée à intégrer cette nouvelle fonction au nombre des différentes prérogatives qui lui sont dévolues, et à la mettre en œuvre par le biais des mécanismes mis à sa disposition. Ainsi, la Constitution assigne à l’actuel Parlement la mission qui consiste à ébaucher et à mettre en œuvre un modèle de travail pour les prochaines législatures. Dans ce contexte, Nous ne manquerons pas de saluer l’effort déployé par les membres des deux chambres du Parlement dans le domaine de l’initiative législative tant en ce qui concerne les lois organiques que pour ce qui est des lois ordinaires, ceci d’autant plus que la Constitution a consacré cette initiative en leur faveur. Comme souligné dans Notre précédent Discours devant votre honorable institution, il est désormais indispensable que dans le cadre de cette législature fondatrice et transitoire, l’on s’attache à instaurer une coopération sereine et constructive entre le Gouvernement et le Parlement durant le processus législatif, de manière à assurer le succès de la législature actuelle. La réalisation de cet objectif passe par la recherche de modalités adéquates de nature à concrétiser cette collaboration en tant que principe constitutionnel indissociable de ceux relatifs à la séparation et à l’équilibre des pouvoirs. Evoquer le programme législatif renvoie à un devoir constitutionnel et politique. Car il convient, en effet, au terme de deux années de la législature actuelle, de sortir de cette période constitutionnelle transitoire. A cet égard, Nous appelons à ce qu’il soit fait preuve de célérité pour l’adoption des lois organiques, tout en respectant leur ordre de priorité. A ce propos, Nous devons faire plus particulièrement mention des lois organiques relatives au pouvoir judiciaire et de celles afférentes à la gouvernance territoriale, prélude à l’émergence de notre modèle de régionalisation avancée. Ceci permettra, dans le premier cas, l’installation du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire et, dans le deuxième cas, l’élection de la Chambre des Conseillers dans sa nouvelle version constitutionnelle. Parallèlement, une attention particulière doit être accordée à l’élaboration et l’adoption des législations relatives aux institutions prévues dans la Constitution, tant les nouvelles que celles qui requièrent la mise à jour de leurs textes juridiques, notamment les instances de protection et de promotion des droits de l’Homme, de la bonne gouvernance, du développement humain et durable, et de la démocratie participative. Le but escompté n’est pas tant de sortir de la phase de transition constitutionnelle que de parvenir à utiliser tous les moyens offerts par la loi fondamentale dans le cadre d’une pratique politique et constitutionnelle normale. L’architecture générale de la Constitution marocaine fournit un ensemble d’instruments et de références en matière de collaboration entre les pouvoirs, qui rendent tout problème de mise en œuvre surmontable, sous Notre égide en Notre qualité de garant du bon fonctionnement des institutions et d’Arbitre Suprême entre elles. Mesdames et messieurs les honorables parlementaires, Nous avons bon espoir que, eu égard à la forte charge symbolique et aux perspectives prometteuses qu’elle recèle, la célébration du cinquantenaire du parlement marocain vous incite vivement à vous acquitter de vos nobles missions. Il vous appartient, donc, de tirer parti des acquis accumulés dans le cadre de l’expérience parlementaire nationale et d’éluder les inconvénients qui ont marqué son parcours singulier. L’objectif ultime est d’améliorer le rendement du système représentatif, tant au niveau de la performance législative que dans le domaine du contrôle de l’action gouvernementale et de l’évaluation des politiques publiques, de sorte à répondre aux préoccupations pressantes des citoyennes et des citoyens et à contribuer à défendre les causes justes et les intérêts supérieurs de la Nation. Puisse Dieu couronner votre action de succès et guider vos pas. Wassalamou alaikoum warahmatoullahi wabarakatouh.

 

SM le Roi : Le cinquantenaire du Parlement est un « moment historique » dans le processus d’évolution politique du Maroc

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 10:15

BIENVENUE  SUR LE BLOG ALLAHALWATANALMALIK

 

SM le Roi : Le cinquantenaire du Parlement est un « moment historique » dans le processus d’évolution politique du Maroc

25 novembre 2013
Rabat  -

SM le Roi Mohammed VI a indiqué, lundi, que le cinquantenaire du Parlement marocain constitue un « moment historique » dans le processus d’évolution politique du Maroc, qui a réussi, grâce à cette institution constitutionnelle, à consolider les fondements de la démocratie représentative.

Dans un message adressé aux membres des Chambres des Représentants et des Conseillers, dont lecture a été donnée par M. Karim Ghellab, Président de la Chambre des représentants, le Souverain a ajouté que la célébration du cinquantenaire de la création du Parlement commémore un « événement important qui, en son temps, a incarné la volonté commune du Roi et du peuple », à l’image des faits marquants et des Causes majeures qui ont jalonné l’histoire du Maroc depuis l’Indépendance.

Cet anniversaire « constitue, à juste titre, un moment historique dans le processus qui reflète l’évolution politique de l’Etat et du peuple marocains en général, et celle de l’élite politique marocaine en particulier », a poursuivi SM le Roi.

Le Souverain à souligné que le Parlement s’est acquitté, au cours d’un demi siècle d’existence, de ses fonctions de législation et de contrôle, tout en s’affirmant comme un espace pour la formation des élites politiques nationales et un cadre de débat, d’échange et de divergence d’opinions, que ce soit avec le Gouvernement ou entre majorité et opposition.

Le souverain a rappelé que la Constitution de 2011 a accordé au parlement marocain une place privilégiée dans l’édifice institutionnel national.

Devenu un pouvoir législatif à part entière, le Parlement s’est plus largement ouvert à la participation de la femme marocaine à la vie politique et à la gestion des affaires publiques, conformément à la volonté du Souverain de voir la femme marocaine continuer à apporter son concours efficient aux différents volets de la vie nationale, et plus particulièrement dans le domaine politique.

 

 

SM le Roi : Le plan pour la mise à niveau de la Chambre des Représentants est un « pas prometteur »

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 10:13

BIENVENUE SUR LE BLOG ALLAHALWATANALMAALIK

SM le Roi : Le plan pour la mise à niveau de la Chambre des Représentants est un « pas prometteur »

25 novembre 2013
Rabat  -

Le plan pour la mise à niveau et le développement de l’action de la Chambre des Représentants, soumis récemment à la Haute Attention du Souverain, constitue un « pas prometteur » pour gagner en efficacité dans l’accomplissement de ses missions de législation et de contrôle et dans l’évaluation des politiques publiques, a estimé SM le Roi Mohammed VI.

Ce plan, qui constitue une idée valable pour le Parlement dans son ensemble, marque également « une étape importante dans la longue expérience accumulée par cette institution », en ce sens qu’il incite ses membres et toutes ses composantes à faire preuve de plus d’initiative et de créativité, a ajouté le Souverain dans un message adressé aux membres des Chambres des Représentants et des Conseillers à l’occasion du cinquantenaire du Parlement et dont lecture a été donnée par M. Karim Ghellab, Président de la Chambre des représentants.

SM le Roi a considéré que la mise en œuvre de ce plan, des principes et des approches dont il est porteur, « contribuera sans doute à renforcer les capacités institutionnelles et organisationnelles du Parlement, à améliorer son rendement en matière de législation et de contrôle, et à accroître son ouverture et son interaction avec son environnement ».

Le Souverain a appelé les parlementaires à faire de la législature actuelle « une étape importante vouée à réaliser un bond qualitatif dans la production législative », soulignant que le « préalable essentiel » pour garantir la réussite et l’appropriation de tout plan de modernisation réside dans la volonté politique des acteurs œuvrant en son sein.

Cette démarche, a souligné SM le Roi, est fondamentalement compatible avec le sens profond du Code d’éthique et de bonne conduite auquel le Souverain avait appelé dans Son Discours d’ouverture de la session parlementaire précédente.

A ce propos, SM le Roi a insisté sur la nécessité, pour les membres du Parlement, de faire preuve de probité politique, intégrité intellectuelle et morale et un sens élevé des responsabilités. S’ajoute à cela l’impératif pour le staff administratif de cette institution de posséder la compétence professionnelle requise, à la faveur d’une formation continue, adéquate et de qualité.

Partant, « la mise en œuvre de la bonne gouvernance parlementaire, que Nous avons déjà appelée de Nos vœux, doit constituer désormais une ligne de conduite constante de votre institution », a insisté SM le Roi.

Le souverain a rappelé que la Constitution a conféré à cette législature un caractère fondateur par excellence, et ce, pour deux raisons : D’abord en matière de législation, le Parlement est devenu l’unique source de législation, ensuite en matière d’évaluation des politiques publiques, la Constitution a pour la première fois consacré cette mission en faveur du Parlement.

Ainsi, l’actuel Parlement a pour mission d’ébaucher et mettre en œuvre un modèle de travail pour les prochaines législatures.

Dans ce contexte, le Souverain n’a pas manqué de saluer l’effort déployé par les membres des deux chambres du Parlement dans le domaine de l’initiative législative tant en ce qui concerne les lois organiques que pour ce qui est des lois ordinaires.

Evoquant le programme législatif, SM le Roi a appelé à plus de célérité pour l’adoption des lois organiques, tout en respectant leur ordre de priorité, mentionnant notamment les lois organiques relatives au pouvoir judiciaire et celles afférentes à la gouvernance territoriale, prélude à l’émergence du modèle de régionalisation avancée.

L’adoption de ces deux lois organiques est de nature à permettre, dans le premier cas, l’installation du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire et, dans le deuxième cas, l’élection de la Chambre des Conseillers dans sa nouvelle version constitutionnelle, a expliqué le Souverain.

« Une attention particulière doit être accordée à l’élaboration et l’adoption des législations relatives aux institutions prévues dans la Constitution, tant les nouvelles que celles qui requièrent la mise à jour de leurs textes juridiques, notamment les instances de protection et de promotion des droits de l’Homme, de la bonne gouvernance, du développement humain et durable, et de la démocratie participative », a encore souligné le Souverain.

SM le Roi a enfin émis l’espoir que la célébration du cinquantenaire du parlement marocain incite vivement les parlementaires à s’acquitter de leurs nobles missions, invitant les représentants de la Nation à tirer parti des acquis accumulés dans le cadre de l’expérience parlementaire nationale et « d’éluder les inconvénients qui ont marqué son parcours singulier ».

27 novembre, 2013

Le Président Barack Obama reçoit Sa Majesté le Roi Mohammed VI à la Maison Blanche

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 7:11

BIENVENUE SUR LE BLOG ALLAHALWATANALMALIKK

fichier pdf Texte intégral du Communiqué Conjoint entre les Etats

Le Président Barack Obama reçoit Sa Majesté le Roi Mohammed VI à la Maison Blanche

22 novembre 2013
Washington  -

Le Président américain, M. Barack Obama, a reçu, ce vendredi 22 novembre 2013 à la Maison Blanche, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, qui effectue une visite officielle de travail aux Etats-Unis d’Amérique.

Le Président Barack Obama reçoit Sa Majesté le Roi Mohammed VI à la Maison Blanche
22 novembre 2013

 Au cours de cette importante rencontre, Sa Majesté le Roi et le Président américain ont abordé les différentes questions d’intérêt commun, sur les plans bilatéral, régional et international.

Les deux Chefs d’Etat ont confirmé leur détermination à consolider les relations d’amitié historique, de partenariat fructueux et d’alliance stratégique qui lient les deux pays amis.

La délégation marocaine comprenait M. Fouad Ali El Himma, Conseiller de Sa Majesté le Roi, M. Taib Fassi Fihri, Conseiller de Sa Majesté le Roi, M. Salaheddine Mezouar, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Mohamed Boussaid, ministre de l’Economie et des Finances, Mme Mbarka Bouaida, ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Rachad Bouhlal, Ambassadeur de Sa Majesté le Roi aux Etats-Unis, et M. Youssef Amrani, Chargé de mission au Cabinet Royal.


source MAP

 

Le Maroc reconnu en tant que plate-forme « importante » pour l’Afrique du nord et l’Afrique sub-saharienne (Communiqué Conjoint)

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 7:09

BIENVENUE SUR LE BLOG ALLAHALWATANALMALIKK

Le Maroc reconnu en tant que plate-forme « importante » pour l’Afrique du nord et l’Afrique sub-saharienne (Communiqué Conjoint)

22 novembre 2013
Washington  -

Le Maroc a été reconnu en tant plate-forme « importante » pour l’Afrique du Nord et l’Afrique sub-saharienne en termes de commerce et d’investissement, ainsi que les avantages du maintien d’un climat d’affaires attrayant pour l’investissement au Maroc, souligne le Communiqué Conjoint entre les Etats Unis d’Amérique et le Royaume du Maroc, qui a sanctionné la rencontre au Sommet entre Sa Majesté le Roi Mohammed VI le Président Barack Obama, vendredi à la Maison Blanche.

« Le Président et Sa Majesté le Roi ont reconnu l’importance du Maroc en tant que plate-forme pour l’Afrique du Nord et l’Afrique sub-saharienne en termes de commerce et d’investissement ainsi que les avantages du maintien d’un climat d’affaires attrayant pour l’investissement au Maroc », indique le document.

Capitalisant sur la conférence de Décembre 2012, sur le  développement des affaires entre les Etats-Unis et le Maroc tenue à Washington, « Sa Majesté le Roi a fait remarquer que la préparation est en cours pour une deuxième conférence économique devant se tenir à Rabat en 2014″, ajoute-t-on de même source.

Ladite Conférence, précise le Communiqué Conjoint, vise à tirer profit des contacts « business-to-business » dans les  secteurs de l’aéronautique, de l’industrie, de l’agriculture et de l’agroalimentaire, de l’automobile et de l’énergie pour développer le commerce et promouvoir l’investissement, ainsi que l’intégration économique régionale.

Le président Obama a exprimé, à cette occasion, « son appréciation à Sa Majesté Le Roi pour son offre d’accueillir le Sommet Mondial de l’Entrepreneuriat en 2014 et les deux dirigeants ont souligné l’importance de promouvoir les opportunités économiques à grande échelle dans la région, en particulier pour les jeunes et les femmes.

Au sujet de la coopération éducative et culturelle, et tout en « se félicitant des liens qui existent  entre les deux peuples, le Président américain et Sa Majesté le Roi se sont engagés à explorer davantage de voies de coopération afin de renforcer la compréhension mutuelle et le dialogue interreligieux au Maroc et dans la région ».

Les deux Chefs d’Etat ont également réitéré  leur engagement à renforcer et à diversifier les programmes d’échange qui incluent la Commission Maroco-Américaine pour les Echanges Educatifs et Culturels.

Le Président Obama et Sa Majesté le Roi ont souligné l’importance de la ratification et de la mise en œuvre de l’Accord conclu entre les deux pays sur l’enregistrement et l’état du système des écoles américaines au Maroc.

Les deux dirigeants se sont engagés à renforcer les liens et promouvoir la compréhension mutuelle entre les jeunes marocains et américains.

Le Président des Etats Unis a « félicité Sa Majesté le Roi pour s’être gracieusement engagé à offrir un  don de 1 million de dollars par an pendant les 5 prochaines années pour l’Initiative J. Christopher Stevens pour l’échange virtuel, qui vise à mettre en relation  des jeunes de différents groupes d’âge du Moyen Orient et de l’Afrique du Nord avec des jeunes des Etats Unis ».

La délégation marocaine comprenait M. Fouad Ali El Himma, Conseiller de Sa Majesté le Roi, M. Taib Fassi Fihri, Conseiller de Sa Majesté le Roi, M. Salaheddine Mezouar, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Mohamed Boussaid, ministre de l’Economie et des Finances, Mme Mbarka Bouaida, ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Rachad Bouhlal, Ambassadeur de Sa Majesté le Roi aux Etats Unis, et M. Youssef Amrani, Chargé de mission au Cabinet Royal.

Le Président Obama accueille « favorablement » l’invitation de Sa Majesté le Roi à se rendre dans le Royaume (Communiqué Conjoint)

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 7:08

BIENVENUE SUR LE BLOG ALLAHALWATANALMALIKK

Le Président Obama accueille « favorablement » l’invitation de Sa Majesté le Roi à se rendre dans le Royaume (Communiqué Conjoint)

22 novembre 2013
Washington   -

Le Président américain Barack Obama a « favorablement accueilli » l’invitation de Sa Majesté le Roi Mohammed VI à se rendre au Maroc, a indiqué vendredi le Communiqué Conjoint entre les Etats-Unis d’Amérique et le Royaume du Maroc ayant sanctionné la rencontre au sommet entre le Souverain et le Chef de l’Exécutif américain.

« Le Président Obama a favorablement accueilli l’invitation de Sa Majesté le Roi pour effectuer une visite au Maroc », souligne ce communiqué.

Le Président Obama et Sa Majesté Le Roi Mohammed VI ont, en outre, convenu de « maintenir un contact étroit et de continuer sur le chemin d’une coopération soutenue qui renforcera le partenariat stratégique entre les Etats Unis et le Maroc, notamment la prochaine réunion du Dialogue Stratégique à Rabat », ajoute le document.

La délégation marocaine comprenait M. Fouad Ali El Himma, Conseiller de Sa Majesté le Roi, M. Taib Fassi Fihri, Conseiller de Sa Majesté le Roi, M. Salaheddine Mezouar, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Mohamed Boussaid, ministre de l’Economie et des Finances, Mme Mbarka Bouaida, ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Rachad Bouhlal, Ambassadeur de Sa Majesté le Roi aux Etats Unis, et M. Youssef Amrani, Chargé de mission au Cabinet Royal.

 

SOURCE MAP

Sa Majesté le Roi et le Président Obama conviennent de désigner un officiel de haut rang de chaque côté (Communiqué conjoint)

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 7:05

BIENVENUE SUR LE BLOG ALLAHALWATANALMALIK

Sa Majesté le Roi et le Président Obama conviennent de désigner un officiel de haut rang de chaque côté (Communiqué conjoint)

22 novembre 2013
Washington  -

Sa Majesté le Roi Mohammed VI et le Président Barack Obama ont convenu de « désigner un officiel de haut rang de chaque côté », a indiqué vendredi le Communiqué Conjoint entre les Etats-Unis d’Amérique et le Royaume du Maroc ayant sanctionné la rencontre au sommet entre le Souverain et le Chef de l’Exécutif américain.

« Ils ont convenu de désigner un officiel de haut rang de chaque côté pour mener à bien la mise en œuvre des décisions prises aujourd’hui », souligne le communiqué.

Le Président Obama et Sa Majesté Le Roi Mohammed VI ont aussi « convenu de maintenir un contact étroit et de continuer sur le chemin d’une coopération soutenue qui renforcera le partenariat stratégique entre les Etats Unis et le Maroc, notamment la prochaine réunion du Dialogue Stratégique à Rabat », ajoute-t-on de même source.

« Le Président a favorablement accueilli l’invitation de Sa Majesté le Roi pour effectuer une visite au Maroc. La rencontre de ce jour est une preuve supplémentaire que les intérêts des Etats Unis et du Maroc continuent de converger et que le partenariat historique, entamé au 18ème siècle, continue de prospérer au 21ème siècle », précise le communiqué.

Le Président et Sa Majesté le Roi ont « conclu leur rencontre en soulignant leur engagement partagé à la relation spéciale de longue date liant les Etats Unis au Royaume du Maroc qui était en 1777 le premier pays à reconnaître l’indépendance des Etats Unis ».

Sa Majesté le Roi offre à Washington un dîner à l’occasion de la Visite Royale aux Etats-Unis

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 7:03

BIENVENUE SUR LE BLOG ALLAHALWATANALMALIK

fichier pdf Texte intégral du Communiqué Conjoint entre les Etats

Sa Majesté le Roi offre à Washington un dîner à l’occasion de la Visite Royale aux Etats-Unis

23 novembre 2013Le Président Barack Obama reçoit Sa Majesté le Roi Mohammed VI à la Maison Blanche
Washington  -

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a offert, vendredi soir, un dîner à la « Corcoran Gallery » à Washington, à l’occasion de la visite de travail du Souverain aux Etats-Unis, à l’invitation du Président Barack Obama.

23 novembre 2013

Ce dîner a été présidé par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Salaheddine Mezouar, en présence notamment de MM. Taib Fassi Fihri et Yassir Znagui, Conseillers de SM le Roi, de ministres du gouvernement de Sa Majesté, en plus des ambassadeurs itinérants de Sa Majesté le Roi, Mme Assia Bensaleh Alaoui et M. Serge Berdugo, des membres de la délégation de haut niveau, ainsi que de l’ambassadeur du Maroc à Washington, Rachad Bouhlal.

Ont également pris part à ce dîner de hauts responsables américains, notamment Daniel Yohannes, Président Directeur Général du Millenium Challenge Corporation (MCC), de la Directrice Générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, de congressmen, d’anciens ambassadeurs américains au Maroc, des Présidents de think tanks américains, outre des personnalités du monde de la culture et des médias des deux pays.

Dans une allocution prononcée à cette occasion, M. Mezouar a rendu hommage à la mémoire du Président John Fitzgerald Kennedy, « un leader qui avait une haute appréciation de la contribution du Maroc à la paix et à la stabilité dans le monde ».John Fitzgerald Kennedy, a poursuivi le ministre, avait un « engagement immuable pour raffermir notre alliance historique et entretenait une relation personnelle particulière avec feu SM Hassan II ».

Le ministre a indiqué, à cette occasion, que « pour honorer la mémoire du regretté, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a annoncé une contribution au nom du Président Kennedy en faveur du Corps de la paix au Maroc ».

Durant les cinquante dernières années, plus de 4.530 volontaires du Corps de la paix ont travaillé au Maroc conformément à la vision du Président Kennedy de faire avancer la cause de la paix dans le monde, a dit M. Mezouar, ajoutant que ce don sera affecté au soutien du travail indispensable des volontaires au Maroc en faveur de l’autonomisation des jeunes, du développement rural, de l’apprentissage de la langue anglaise, de la santé et de l’environnement.

Dans cette allocution, le ministre a souligné que la Visite Royale est d’une « importance historique exceptionnelle qui cimentera davantage notre amitié résolue ». « Unis nous sommes parce que notre amitié a su s’élever au-dessus des vicissitudes du temps », s’est-il félicité, tout en soulignant que les entretiens de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et du Président Barack Obama ont mis en place « une nouvelle feuille de route pour une coopération bilatérale plus innovante correspondant à nos attentes respectives et servant nos intérêts mutuels ».

Et de conclure sur la « conviction profonde du Maroc et des Etats-Unis selon laquelle la promotion des relations bilatérales est à même d’insuffler davantage de progrès et de prospérité ».

SOURCE MAP

 

 

Le Président Obama salue l’ »action » et le « leadership » de Sa Majesté le Roi dans la consolidation de la démocratie

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 7:02

Le Président Obama salue l’ »action » et le « leadership » de Sa Majesté le Roi dans la consolidation de la démocratie

22 novembre 2013
Washington  -

Le Président des Etats Unis, Barack Obama, a salué, vendredi, « l’action et le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI dans la consolidation de la démocratie, la promotion du progrès économique et du développement humain, durant la dernière décennie », lit-on dans le Communiqué Conjoint entre les États Unis d’Amérique et le Royaume du Maroc, qui a sanctionné la rencontre au Sommet entre le Souverain et le Chef de l’exécutif US à la Maison Blanche.

 

« Le Président et Sa Majesté le Roi ont réaffirmé leur engagement à travailler ensemble pour réaliser les objectifs prometteurs de la Constitution du Maroc de 2011 et explorer les moyens à même de permettre aux Etats Unis d’aider à renforcer les institutions démocratiques du Maroc, la société civile et la gouvernance inclusive », indique le document.

Le Président américain a saisi, cette occasion, pour « saluer l’engagement de Sa Majesté le Roi à mettre fin à la pratique des procès intentés aux civils devant des tribunaux militaires ».

Les deux dirigeants, poursuit le Communiqué Conjoint, ont « réaffirmé leur attachement au système des Droits de l’Homme des Nations Unis et son rôle important dans la protection et la promotion des Droits de l’Homme et des libertés fondamentales, et se sont engagés à approfondir le dialogue maroco-américain en cours sur les Droits de l’Homme, qui a été un mécanisme productif et utile pour l’échange de points de vue et d’informations ».

Relevant leur préoccupation partagée concernant les migrants, les réfugiés et les questions relatives à la traite des êtres humains à travers le monde, le Président américain a exprimé « son soutien à l’initiative du Maroc pour réformer le système relatif à l’asile et à l’immigration, sur recommandation de son Conseil National des Droits de l’Homme ».

Le Président Obama a également « accueilli favorablement l’intention du Maroc de prendre des mesures concrètes le qualifiant à rejoindre le «Open Govenment Partnership» et de réaliser la vision du «Equal Futures Partnerships» qui vise à assurer la participation pleine et entière des femmes à la vie publique, et leur bénéfice d’une croissance économique et inclusive », note le document d’autre part.

La délégation marocaine comprenait M. Fouad Ali El Himma, Conseiller de Sa Majesté le Roi, M. Taib Fassi Fihri, Conseiller de Sa Majesté le Roi, M. Salaheddine Mezouar, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Mohamed Boussaid, ministre de l’Economie et des Finances, Mme Mbarka Bouaida, ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Rachad Bouhlal, Ambassadeur de Sa Majesté le Roi aux Etats Unis, et M. Youssef Amrani, Chargé de mission au Cabinet Royal.

SOURCE MAP

18 novembre, 2013

SAR la Princesse Lalla Hasna, une princesse de cœur et d’actions

Classé dans : Liens — allahalwatanalmalik @ 16:34

BIENVENUE SUR LE BLOG ALLAHALWATANALMALIK


SAR la Princesse Lalla Hasna, une princesse de

cœur et d’actions

18 novembre 2013
Rabat  -

La Famille Royale et le peuple marocain célèbrent, mardi, dans la communion et l’allégresse, l’anniversaire de Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasna, qui s’est faite remarquer, depuis son jeune âge, par ses nobles actions et ses activités multiples pour la diffusion de la culture environnementale et la promotion de la solidarité sociale.

SAR la Princesse Lalla Hasna, une princesse de cœur et d’actions
18 novembre 2013

Présente sur tous les fronts de l’action sociale, SAR Lalla Hasna se distingue par son engagement sincère et constant en faveur des couches défavorisées au Maroc, outre son combat acharné pour la protection de l’environnement, compte tenu de son importance en tant que levier déterminant pour la réalisation d’un développement durable équilibré.

Les efforts consentis par Son Altesse Royale au service de la société marocaine et les initiatives valeureuses qu’elle a engagées dans le domaine de l’environnement en particulier, lui ont valu en 2007 le titre d’ambassadrice de la côte auprès des Nations Unies par le programme régional Euro-méditerranéen pour l’environnement (SMAP III), parrainé par les Nations Unies. Un prestigieux signe de reconnaissance de son engagement pour la protection de l’environnement depuis qu’elle préside aux destinées de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement.

Le lancement à partir de juin 1999 des Campagnes de propreté des plages, et l’institution par la suite du Prix de la Plage publique la plus belle et la plus propre au Maroc décerné chaque année à la meilleure plage du Royaume, constituent non seulement un succès sur le plan national auquel tient à être associés volontaires et ONG, mais également une réussite à l’échelle mondiale.

Son Altesse Royale a aussi institué d’autres distinctions dont le prix des Jeunes Reporters pour l’environnement (2002), celui de la Photographie (2003), tous deux décernés annuellement à l’occasion de la journée internationale de l’environnement.

Sensible aux questions de la nature et armée d’une volonté de fer pour mettre en œuvre une stratégie écologique, SAR la princesse Lalla Hasna se déploie au quotidien à travers de multiples actions à faire progresser la prise de conscience de tout un chacun de cette problématique nationale et à mobiliser tous les acteurs concernés, principalement la société civile, pour relever le défi environnemental.

C’est dans ce cadre que Son Altesse Royale a participé, en février dernier à Nairobi en tant qu’invitée d’honneur, à la 27ème session du conseil d’administration du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE).

En juin dernier, Elle a présidé à Marrakech l’ouverture du 7ème Congrès mondial de l’Education à l’environnement (WEEC 2013), qui a été ponctué par la signature de trois conventions de partenariat dans le domaine de l’éducation à l’environnement entre la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement et plusieurs partenaires institutionnels nationaux et internationaux.

Son Altesse Royale a également présidé le conseil d’administration de la Fondation, se félicitant du travail accompli et des résultats tangibles atteints depuis sa création en 2001.

Outre son engagement en faveur de la protection de l’environnement, SAR la Princesse Lalla Hasna est fortement impliquée dans des activités à caractère social en vue de la réhabilitation de la jeunesse démunie, handicapée et en difficulté, à travers l’association marocaine des villages SOS-enfants.

Elle se trouve aussi à la tête de plusieurs autres ONGs, notamment l’Association Marocaine de Lutte contre la myopathie, l’Association Marocaine d’Aide à l’Enfant Malade (AMAEM), l’Association Al-Ihsane, la Ligue Nationale des Femmes Fonctionnaires des Secteurs Public et Semi-Public et la Société Marocaine d’Archéologie et du Patrimoine (SMAP).

SAR la Princesse Lalla Hasna, dont le nom est étroitement lié à la promotion de la solidarité agissante, n’a pas manqué de participer, en mars dernier, à la campagne nationale de don de sang en faisant don de Son sang au centre régional de transfusion sanguine (CRTS) à Rabat.

En s’intéressant à plusieurs volets de la vie sociale, SAR la Princesse Lalla Hasna incarne l’image d’une princesse militante et engagée dans la défense des causes sociales et environnementales.

 

SOURCE MAP

===================================================================

Image de prévisualisation YouTube
12